Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Textes > Récits (actions, manifs...) > 18-19-20 janvier 2013, 3 jours d’actions contre Vinci : récits et nouvelles (...)

18-19-20 janvier 2013, 3 jours d’actions contre Vinci : récits et nouvelles d’actions

samedi 19 janvier 2013

18-19 janvier : appel à actions contre Vinci

Dimanche 20 janvier

- Bordeaux : rassemblement sur parking Vinci

Dimanche 20 janvier, 14h à Bordeaux. Un rassemblement de solidarité aux luttes contre Vinci et son monde a eu lieu devant le parking Vinci de l’hopital Pellegrin (LE méga-hopital de la ville). Une petite bande de bricoleureuses du dimanche qui ne savaient pas trop quoi faire ce jour-là en a profité pour déboulonner les barrières principales du parking et repeindre quelques caisses de paiement ; il semblerait que les boulons aient étés malheuresement égarés au cours de l’opération... Le rassemblement a pas mal interpellé les passantEs, personnnels de l’hopital, etc. Il faut dire qu’il y avait déjà eu une mobilisation contre Vinci lorsqu’ils avaient acquis la gestion du parking (les joies des partenariats public-privé) ; cette mobilisation s’était essoufflée mais on a bon espoir que cette manifestation (mais pas que !) motive de nouveaux actes de résistance et de sabotage contre Vinci et ses potes qui puent le capitalisme à plein nez. STOPPONS VINCI ! Le calin, la bise ou le clin d’oeil complice à touTEs les potes en lutte !
- Bagnolet : banderole

Dans la nuit du dimanche 20 au lundi 21 janvier, dans le cadre des journées d’actions contre Vinci, nous avons accroché à la sortie de Paris, sur un pont de l’autoroute A3 situé à Bagnolet, une grande banderole sur laquelle est écrit "La ZAD est partout ! Vinci dégage, Résistance & Sabotage".

-  Rezé : action sur parking Vinci

Voici des petites photos de l’action contre Vinci organisé par le collectif Anti-aéroport de Rezé (Sud Loire). Lieu : parking Vinci des nouvelles cliniques nantaises, Sud Loire, quartier Pont Rousseau. Action : L’objectif était de faire parking gratuit... ca n’a pas marché : on a eu quelques difficultés (présence des flics, manque de monde) du coup on s’est contenté de bloquer l’entrée, de distribuer de l’info et d’offrir de la soupe chaude (grâce aux amis de la Locomotive, une cuisine mobile ). Remarques : on prend nos marques mais on ne lâche rien !

- Bruxelles : parcmètres hors-service

Hé, on a vu ça... et on a trouvé ça chouette ! On dirait qu’il y en a sur tous les parcmètres Vinci (ça doit faire plus de 200).

Le texte sur indymedia bruxelles

- Plessis bouchard : vitrine de Vinci

Salut à vous les zadistes :) je vous fais part d’une petite action (en pièce jointe) contre un local de vente de vinci dans le 95 (plessis bouchard). Amitié à vous ! La ZAD vaincra , La ZAD est partout !

- Dijon : blocage d’Eurovia

Aujourd’hui, nous étions une cinquantaine de personnes à bloquer pendant quelques heures le site d’Eurovia Bourgogne filiale de la multinationale Vinci, dans la zone d’industrielle de Longvic, dans le cadre des journées d’action contre le géant du BTP.

Alors que d’autres ont mené des occupations de chantiers et bureaux, ou des opérations péages et parkings gratuits, nous bloquions ce matin les locaux d’Eurovia Bourgogne, filiale de BTP de Vinci. Pour exprimer notre solidarité avec celles et ceux qui luttent à Notre-Dame-Landes ou contre d’autres projets du géant du BTP ou ses concurrents, pour informer sur les activités de Vinci, et mettre directement la pression sur l’entreprise qui entend tirer profit de ce projet nuisible.

Depuis la première vague d’expulsions, plus de 200 comités locaux de soutien à la lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes se sont constitués, y compris à Dijon et dans d’autres villes de Bourgogne (Chalon-sur-Saône, Montceau-les-Mines, Autun, Auxerre...). Ces comités donnent corps à un mouvement large d’opposition à l’aéroport et porte la lutte partout en France et même au-delà.

C’est lors de la rencontre des comités locaux sur la ZAD (zone menacée par le projet) courant décembre que s’est décidée la coordination d’actions décentralisées contre Vinci. Parce que Vinci a en charge la construction et la gestion du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Parce qu’au-delà de ce projet, de par ses filiales tentaculaires, Vinci est partout et participe à rendre ce monde toujours plus invivable. Construction de prisons ultra modernes, d’autoroutes, LGV, maillon de l’industrie nucléaire (extraction d’uranimium, projet ITER...)... Le groupe fait d’énormes profits "en aménageant notre cadre de vie" par la destruction (du tissu social des zones aménagées, de l’environnement...) et l’exploitation (des salarié-e-s, des populations locales, des ressources...).

Le blocage s’est déroulé sans encombre, permettant d’informer les employé-e-s d’Eurovia sur le projet d’aéroport. La rencontre a été cordiale et nous a permis de partager quelques mots autour de croissants et café

Vue l’ampleur de la mobilisation contre l’aéroport depuis quelques mois, gageons que cette visite ne sera pas la dernière !

Le Comité de Lutte Dijon-Notre Dame des Landes Contact du Comité dijonnais :

notredamedeslandes.dijon***AT***laposte.net

Blog : http://dijonsoutiennddl.noblogs.org/

Le tract distribué aux salarié-e-s

- Paris : Rassemblement devant le SIT

Une douzaine de personnes s’est rassemblée ce matin, dimanche 20 janvier 2013, devant les locaux du Service d’Investigation Transversale (SIT, chargé notamment des affaires de « délinquance astucieuse » et « d’émeutes urbaines ») situé au 3 rue Riquet, Paris 19ème, en soutien aux deux copains placés en garde-à-vue hier vers 16h suite à une action contre Vinci sur le chantier des Halles. Nous savons que S. se trouve encore dans les cellules du commissariat Riquet, mais nous n’avons pas de nouvelles de G. Une banderole a été déployée et des slogans ont été criés face aux flics qui faisaient des photos de derrière les vitres : « Libérez nos camarades », « SIT, police politique ». Ce n’est en effet pas la première fois que le SIT est chargé d’enquêter sur des personnes interpellées dans le cadre d’actions politiques, et notamment dans le cadre de la lutte contre l’aéroport de Notre Dame des Landes. Les deux camarades arrêtés le 16 novembre dernier étaient aussi passés par le SIT. Les personnes réunies ce matin ont émis l’idée d’une réponse plus massive à la répression d’Etat, sous la forme d’un nouveau rassemblement à venir. RDV est donné, comme tous les mardi, à l’AG du collectif Paris Île-de-France de soutien à la lutte de Notre Dame des Landes qui se tiendra au « Transfo », 57 avenue de la République à Bagnolet.

La Banderole :

La pancarte (les prénoms sont ceux des flics du SIT : spéciale dédicace)

- Lyon : banderole :

Nous avons posé une banderole à Lyon, au niveau de Perrache, à l’endroit où les voitures rentrent dans Lyon (en venant depuis Marseille/St-Etienne [A7]).

La qualité de la photo est pourrie mais on n’avait que ça sous la main :)

Texte de la banderole (on est resté dans le classique) : "VINCI DEGAGE - Zad/OL LAND/No TAV - Résistance et Sabotage".

A bientôt dans la(les) lutte(s) et bonne continuation à vous !! Hasta la victoria siempre

- Aperçu à la fac de Nantes


Samedi 19 janvier

- Grenoble : rassemblement

Grand rassemblement festif et convivial sur la place du marché Hoche, pour souhaiter à VINCI « de ne plus financer, concevoir, construire et gérer des équipements qui détruisent nos vies, pour reprendre ensemble le pouvoir, décider des politiques d’aménagement, partager la galette, et détrôner les rois ! » (voir tract ci-dessus)

Au programme : vin chaud et gateaux, chorale « Les Barricades » interprétant des chansons de la Zone A Défendre, diffusion de tracts sur le marché, et à nouveau concours des grands projets inutiles et nuisibles, où Vinci gagne le tracto-trophée à tous les coups, le tout sous une banderole « contre l’Ayrault-Port, l’A51, le TAV ».

Et aussi, construction de la toute première cabane grenobloise (en palettes) de soutien à la Zone A Défendre ! Sur laquelle était écrit, entre autres : « pour que des ZAD fleurissent partout ».

Comité de soutien et de lutte contre l’aéroport de Notre-Dame des Landes et son monde

http://grenoble.indymedia.org/2013-01-20-Merci-Vinci
- Auvergne

Nous sommes partis à l’heure convenue sans accrochage malgré une escorte de gendarmerie pour noter les plaques des véhicules. Tout le monde était d’accord pour dire que cette action avait été très positive et donné de l’énergie et du plaisir.

Donc vivement la prochaine fois !

Des camilles de la plaine et de la montagne.

Revue de presse rapide :

Un bel exemple de propagande...a écouter la petite musique de fond lorsque fr3 présente l’autoroute (est-ce une reprise de la video du projet de Vinci ?). On apprend que la FNSEA est contre vinci et contre le bitume, bref pas d’anti-aéroport...mais seulement la FNSEA...

http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_1920_rhone_alpes_,75948438.html

Pourtant FR3 Auvergne a bien fait la différence elle...

"Manifestations en marge de l’inauguration Trois manifestations attendaient le ministre et les nombreux élus à l’occasion de cette inauguration. Outre des adhérents de la FDSEA de la Loire et des salariés de l’entreprise Decamp Jalla de Balbigny, actuellement en cours de fermeture, une soixantaine de militants "anti Nôtre-Dame-des-Landes et anti béton" ont manifesté pour dénoncer la politique de Vinci, notamment sur le projet de l’aéroport nantais"

http://auvergne.france3.fr/2013/01/19/a89-le-troncon-balbigny-la-tour-de-salvagny-ouvrira-lundi-9h30-184015.html

A voir aussi : http://www.zoomdici.fr/actualite/Un-dernier-troncon-pour-l%E2%80%99A89-et-la-Loire-id127185.html

http://www.enviscope.com/News/Thematiques/Transports/A-89-opposants-grands-projets-Notre-Dame-des-Landes,i18039.html

15 cars de CRS rien que pour nous ?

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/puy-de-dome/thiers/2013/01/19/a89-une-quinzaine-de-cars-de-crs-fait-face-a-des-manifestants-contre-notre-dame-des-landes-1411798.html

Ce fut sympa en tout cas !

Réponse du PS à notre courrier* demandant un entretien : " Madame, Monsieur, En réponse à votre mail du 14 janvier, vous trouverez en pièce jointe un argumentaire précisant notre position concernant l’Aéroport de Notre Dame des Landes. Vous en souhaitant bonne réception. Sincères salutations. Les membres du Secrétariat Fédéral du Parti Socialiste de Haute-Loire. "

Word - 21 ko

*

PDF - 95.8 ko

Comme on peut le constater, l’échange paraît difficile. Plutôt que de débattre, de s’informer et de prendre position nous avons le regret de constater que l’institution représentant le PS localement préfère simplement nous renvoyer les arguments pour cet aéroport : ça a le mérite d’être clair ! !

Biensûr nous nous opposons à cette mascarade propagandesque et à ces arguments falsifiés... Nous vous joignons aussi notre courrier.* *

*Futures actions ZAD 43 est** *

*Qu’est ce que l’on veut faire ensemble, ici ?*

Quelles suites à donner à nos actions ?

Faites nous passer vos propositions, vos idées, vos envies... Doit-on re-proposer une réunion ?

Ceux qui veulent aller sur place, nous prévenir pour covoiturage et transfert de matos, de bouffe... une cabane "Massif Central" a été créé sur la ZAD...

Pour infos, ci-joint une liste de pistes d’actions à réaliser...

Les prochaines dates proposées par la coordination des comités de soutien à NDDL :

> 9 février 2013 : arrivée des marches de Nice et Lille à NDDL > Printemps : grande manif de remise en culture des terres expropriées. >11 mai : grande chaîne humaine pour entourer la zad. > w.e. du 4 août : méga rassemblement de l’ACIPA et de la Coordination.

> sans oublier mobilisation locale et rassemblement sur place en cas d’expulsions.

On vous attend

- Rouen : bloquage de parking

Nous avons bloqué le parking Vinci de la Pucelle à Rouen Samedi dernier. Blocage 1h1/2. Complicité des salariés qui ont appelé leur chef qui a dit de laisser la barrière ouverte. La police a rodé autour, elle nous a demandé des renseignements auquel nous avons répondu que nous n’avions rien à déclarer, comme convenu. Nous avions des fiches expliquant comment se comporter en différentes circonstances et nos droits. Distribution de tracts expliquant la lutte aux personnes sortant en voiture et aussi à ceux qui entraient.Super ... Et les photos sur le blog de zadarouen

et aussi : pour la journée mariage pour tous : Ayrault Vinci con-volent à l’Hotel de Ville da Roueng (19 janvier) http://zaddarouen.noblogs.org/pour-la-journee-mariage-pour-tous-ayrault-vinci-con-volent-a-lhotel-de-ville-da-roueng/

- Rouen : Le Mariage Ayrault Vinci

Dans le cadre des journées de soutien aux marcheurs de Lille à NDDL Le collectif rouennais a tenu a célébrer sur la place de l’Hotel de Ville le premier mariage pour tous.

Ce rassemblement, organisé en contrechamps de la manifestion pour "le mariage pour tous", a été l’occasion de réaffirmer l’opposition des rouennais à la construction de l’aéroport sur la commune de Notre Dame des Landes ou ailleurs.

Excellent Vidéo

- Albi : action chez Eurovia

Collectif d’Albi - Tarn (81) Contribution pour les journées d’action contre Vinci : On a perturbé l’accès à l’agence Eurovia d’Albi et posé un panneau de dénonciation "Vinci bétonne partout ! Merci". Il est resté tout le week-end.

- Montpellier : actions diverses

Nous étions une centaine réunis à Montpellier ce samedi en soutien à la lutte menée contre le projet d’’aéroport de Notre dame des landes. Une action décentralisé d’envergure nationale contre la multinationale VINCI, en soutien a la zone a défendre. Une action aussi contre tous les grands projets inutiles et imposés, comme ici à Montpellier, le dédoublement de l’’a9, la nouvelle ligne/gare TGV, ou à Poussan, l’’Hinterland ou autant de projets couteux et absurdes. Une petite centaine donc sous la pluie et le froid, devant la Chambre du Commerce et des Industries, Rue Jean Moulin. Nous sommes allés devant la préfecture et nous avons bloqués le parking VINCI de la préfecture durant une grosse demi heure. Certains automobiliste chanceux on même eu droit a un parking gratuit pendant ce laps de temps ! Nous sommes ensuite descendu sur la place principale de la ville, La comédie. Installation face au Mcgro pour distribuer soupe et vin chaud... Malheureusement le vent trop puissant ne nous a permis que du vin frais mais une occupation de la place pour sensibiliser les passants a nos luttes... un péage gratuit à aussi eu lieu vers beziers le matin même, toujours dans l’herault. La lutte est partout...

- Ancenis : péage gratuit

Manifestation anti-aéroport à Ancenis

Une quarantaine de personnes ont manifesté à Ancenis contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Elles se sont retrouvées en début d’après-midi à l’entrée de l’A11 avec des banderoles « Non à l’aéroport ». Elles ont mené une opération « péage gratuit » pendant environ trois-quart d’heure et ont donné des tracts aux automobilistes. Elles ont ensuite convergé vers l’aérodrome, pas très loin, pour une action symbolique.

- Bignon : Blocage du péage

Une trentaine de personnes des comités de soutien du sud loire opposés au projet d’aéroport de notre dame des landes ont "libéré" samedi 19 janvier le péage autoroutier du bignon pendant une quarantaine de minutes malgré le froid dans la bonne humeur.

Barrières relevées les automobilistes n’avais pas à payer pour rentrer sur Nantes en échange d’un tract dénonçant l’impact économique et écologique du projet et les ont invités à remplacer le paiement de leur ticket par un soutien financier à leur lutte. L’argent récolté sera reversé à la caisse de solidarité du mouvement. nous avons eu le soutien et l’encouragement à continuer la lutte de la part des automobilistes.

merci à tous on ne lâche rien

- Reims : opération parking gratuit

NDDL : opération parking gratuit

REIMS (Marne). OpéLe froid et les quelques centimètres de neige n’auront pas entamé la motivation de quelques militants marnais défendant la cause des occupants des terres agricoles de Notre-dame-Des-Landes, en Loire-Atlantique. Les collectifs de Reims et Châlons, pour exprimer leur refus du projet d’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes, ont levé les barrières du parking Courlancy pour faire passer gratuitement les usagers. Et ce n’est pas un parking comme un autre puisqu’il est géré par la société Vinci, celle là même qui a des projets du côté de Notre-Dame des-landes.

HASTA LA VICTORIA

- Nancy : masquazad

Une "masquazad" (rassemblement masqué et festif) a eu lieu devant une agence immobilière de Vinci, avec une vingtaine de militant-e-s et autant de flics. Satisfaction : l’agence a fermé aujourd’hui grâce à nous.

- Dinard : manif devant l’aéroport

Nous étions environ 70 personnes (100 selon Ouest France) devant l’aéroport de Pleurtuit (dinard). Celui-ci était fermé pour cause d’intempérie. Du coup on a juste posé pour le télégramme et Ouest France.

Pour les personnes qui aiment les anecdotes un officer de gendarmerie a trouvé ma bière NAAAN à l’aéroport très belle, je lui ai donné (une fois vide). Par contre on a pas réussi à le prendre avec la bière à la main.

80 manifestants à l’aéroport contre Notre-Dame des Landes

Ce midi, quelque quatre-vingts opposants au projet de l’aéroport de Notre-Dame des Landes ont manifesté sur le parking de l’aéroport de Dinard-Pleurtuit.

Au départ, les manifestants avaient prévu de s’installer dans le hall de l’aéroport. Mais celui-ci étant fermé hier et les avions détournés sur Nantes à cause du mauvais temps, ils sont restés dehors, sur le parking. S’ils étaient environ quatre-vingts opposants au projet de l’aéroport de Notre-Dame des Landes, ils n’ont pas vu beaucoup de monde pour distribuer leurs tracts.

« Vendredi et samedi, partout en France, les comités de soutien ont mené des actions contre la société Vinci, devenue grand aménageur, pour un projet obsolète », explique l’un des manifestants. Parmi eux, il y avait des particuliers de la région de Saint-Malo et Dinan, l’association Attac et des partis politiques : NPA, Europe écologie les verts, le Parti de Gauche et les Alternatifs. Ils dénoncent les pertes en terres agricoles, les risques d’inondation, le puits de carbone, « la rentabilité soci-économique du projet surévaluée »…

nb : on se demande bien pourquoi les avions étaient détournés sur Nantes ? preuve que Nantes atlantique n’est pas encombré ! la météo n’était pas meilleure à Pleurtuit qu’à Nantes...à notre arrivée sur place : rideau de fer fermé à l’entrée du hall d’embarquement/ barrières de péage des parkings enlevées/ force de l’ordre en nombre sur toute "la zone"/ pompiers en alerte sur les pistes

- Châlon sur Saône : manchette de journal anti-Vinci

A l’occasion des deux journées d’action décidées contre Vinci, nous avons fait une fausse manchette du journal local - le Journasl e Saône-et-Loire , contre vinci. Elle a été placée à 14 endroits - c’est à dire tout le centre ville.

- Loire (42) : inauguration du tronçon d’A89 et péage libre à Vauchette

Différents comités de soutien d’Auvergne et de Loire s’étaient rejoints pour mener ces actions de solidarité avec la ZAD contre VINCI.

Le matin.

L’information était tombée quelques jours avant : l’inauguration du tronçon autoroutier A89 de 50 km entre Balbigny (42) et la Tour de Salvagny (69) avec sauterie ministérielle (Transports : Cuvillier) et préfectorale en présence du président de Vinci Autoroute à mi chemin sous un tunnel.

Du côté rhone une action était organisée par les camarades du rhone. Nous nous sommes donc retrouvés côté Loire à Balbigny sur la future bretelle d’entrée. Etaient déjà présents un rassemblement d’agriculteurs de la FDSEA (pour protester contre les normes de stockage des nitrates) et les ouvrier-e-s CGT d’une usine en cours de fermeture à Regny (Jalla). Nous étions environs 70 et avons déployé des banderolles et tenté de ralentir l’entrée des invités par une distribution de tracts. Très vite, les Gendarmes Mobiles et CRS (au moins 15 fourgons) ont vérouillé toute la zone, nous ont obligé à rester sur les bas côtés et nous ont empêché de nous mêler aux autres groupes protestataires. Bilan : les petits fours ont dû refroidir pour un certain nombre d’invités mais dommage de n’avoir pu s’organiser davantage pour créer plus de surprise et d’agitation.

L’après midi.

En revanche, le pique nique dans un endroit secret à été une chouette occasion de discuter et de mieux rencontrer les différents collectifs. Une promenade digestive était organisée : operation Gergovie, péage prix libre à Vauchette (autoroute Clermont-St Etienne, ASF Vinci). L’action fut rondement menée avec un effet de surprise exemplaire et une organisation remarquable grace notemment au mode d’emploi fourni par la ZAD. Nous sommes arrivés à une cinquantaire plus ou moins déguisés et sommes restés une heure environs le temps de récolter l’impot révolutionnaire sur la base du volontariat et de distribuer de l’information. Les interphones de péage ont été largement sollicités et les agents ont fini par perdre patience dans leur centrale téléphonique et par nous insulter. L’ambiance était très détendue et à l’arrivée des gendarmes une banderolle a été défoncée par le premier camion conduit par deux pandores pas très malins. Nous avons appris de leur bouche que désormais la gendarmerie paye le péage à Vinci pour faire la sécurité sur les autoroutes VINCI.

Nous sommes partis à l’heure convenue sans accrochage malgré une escorte de gendarmerie pour noter les plaques des véhicules. Tout le monde était d’accord pour dire que cette action avait été très positive et donné de l’energie et du plaisir. Donc vivement la prochaine fois !

Des camilles de la plaine et de la montagne.

- Paris : action sur un chantier Vinci

Une action contre Vinci a eu lieu aujourd’hui à Paris. Nous étions une cinquantaine à nous donner rendez-vous à Belleville pour aller ensuite sur le chantier Vinci des Halles, dans le 1er arrondissement. Des affiches ont été collées et des tags réalisés tout autour du chantier, jusqu’à ce que les flics ne se regroupent et ne prennent notre manifestation en tenailles. Finalement, presque autant de flics que de manifestants étaient présent. Ils ont appréhendé 4 personnes, avant d’en laisser repartir deux. Durant le temps de l’interpellation, des slogans ont été criés et des tracts distribués.

Les deux personnes interpellées, S. et G., ont été emmenées menottées au commissariat des Halles avant d’être transférées en soirée vers le Service d’Investigation Transversale de la rue Riquet (Paris 19eme).

Nous nous attendions à ce qu’ils les transfère là-bas. D’affaire en affaire, le rôle du SIT se précise : sous couvert d’enquêtes sur les émeutes urbaines ou sur la délinquence astucieuse, les agents du SIT jouent un rôle de police politique. Il n’est pas à douter du fait que les manifestations et actions en soutien à la ZAD rentrent dans une catégorie qui intéresse tout particulièrement la police (et certainement pas que la police judiciaire)...

On reste en attente de nouvelles. Les proches n’ont pas eu d’informations supplémentaires.

"Samedi, plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées pour décorer les palissades de Vinci qui construit, en plein Paris, une Zone À Commerces (on s’en étonne encore) avec quelques arbres mais point de bocage. La police a surgi par surprise (on s’en étonne encore) et a fondu telle neige au soleil sur deux personnes. Ainsi Vinci les a évincés. Vicieux, ils ne veulent pas que les Halles deviennent une autre Zone À Défendre (c’est dire leur paranoïa !). Leur paysage de répression et de commerces n’accueillant aucun triton crêté, on leur souhaite des invasions d’ours et de loups (et pire encore).

Vincira bien qui vincira le dernier. Vinci toujours vincible. Plutôt chômeuse que bétonneuse. ZAD ailleurs. Zone à Défendre Partout.

Rappel : le 15 février prochain à la Parole Errante, à Montreuil, une grande soirée festnoz en soutien à la ZAD , libérez nos danseurs !"

- Béziers : péage gratuit

nous étions une quarantaine ce matin à 10h30 à la sortir d’autoroute de Béziers Ouest pour l’action contre Vinci "péage gratuit" en soutient aux zadistes.

un "comité d’accueil" policier était déjà sur place mais se sont tenus tranquille. Pendant 3/4 d’heure, les automobilistes ont eu la bonne surprise de ne pas avoir à payer au péage. Tout c’est passé sans incident, quelques euros ont étés récoltés par le comité NDDL de Béziers.

- Vendée : péage gratuit sur l’A87

Anti-aéroport : le collectif vendéen mène une action sur un péage de l’A87

source : http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Anti-aeroport-le-collectif-vendeen-mene-une-action-sur-un-peage-de-l-A87_40771-2155216-pere-pdl_filDMA.Htm

"Ils ont agi, sans prévenir personne, mais n’ont pas déjoué la vigilance des gendarmes. Samedi, une quinzaine de membres du collectif vendéen de soutien aux opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont répondu à l’appel national, en menant une action « péage gratuit », sur l’A87, dans le sens Angers-La Roche.

Pendant une demi-heure, gilet de sécurité fluo sur les épaules, ils ont levé les barrières au passage des automobilistes et pu remettre leurs tracts. Symboliquement, il s’agissait ici de mener une action contre le groupe Vinci, qui a signé en décembre 2010 un contrat de concession avec l’État pour le futur aéroport à Notre-Dame-des-Landes. « Nous restons toujours mobilisés. » L’action visait à dénoncer ainsi « la connivence entre les décideurs politiques et les industriels »."

- Vannes : manif devant la préfecture et parking Vinci

Les militants anti-aéroport ne désarment pas

source : http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Vannes.-Les-militants-anti-aeroport-ne-desarment-pas_40771-2155265-pere-bre_filDMA.Htm

"Vannes est à plus de 80 km de Notre-Dame-des-Landes. Et pourtant, samedi matin, le débat sur le projet d’aéroport s’est à nouveau invité au coeur de la ville préfecture du Morbihan. C’est devant un lieu symbolique qu’une trentaine de manifestants ont donné de la voix.

Devant le parking Vinci

Postés devant le parking République géré par Vinci, concessionnaire également du futur aéroport, ils ont dénoncé un « projet dépassé alors que l’on peut encore améliorer l’aéroport de Nantes et augmenter son trafic ».

« Le Premier ministre fait le sourd »

Et de regretter « l’attitude du Premier ministre qui reste sourd à nos revendications et veut passer en force en détruisant les champs et la biodiversité de Notre-Dame-des-Landes », regrette Marie-Josée Thouvenel, membre du tout nouveau collectif de la presqu’île de Rhuys. Les opposants ont étalé de la paille au sol et fait déguster de la soupe aux passants."

- Caen : parking gratuit

Salut, Action à Caen à partir de 14h Entre 30 et 40 personnes, banderoles et distribution de tracts entre centre-ville pendant 1 heure. Puis pendant plus d’une heure, action de parking gratuit sur le parking de VINCI du port. Environ 60 euros récoltés. Les réactions sont très diverses mais une tendance ressort : Les personnes qui roulent en 4x4 aiment aussi les aéroports et préfèrent généralement donner du fric à Vinci qu’à nous ! Bon courage à tous les comités de soutien !

- Cahors : manif devant l’Hotel de Ville

Ils disent non à l’aéroport !

Le collectif cadurcien de Notre-Dame des Landes s’est réuni pacifiquement hier sur le parvis de l’hôtel de ville à Cahors. « Nous sommes là pour informer la population que ce combat n’est pas le fait de marginaux, mais le symbole d’un vrai changement de société contre des projets inutiles », indique un sympathisant. « On peut agrandir celui qui existe déjà. En France, il y a aujourd’hui 200 comités de Notre -Dame des Landes. Ce combat peut unifier toutes les luttes, et mettre fin au gaspillage de l’argent public », poursuit un membre.

- St Nazaire et Guérande : rassemblement et parking gratuit

Les comités de St Nazaire et de Guérande n’appelaient pas qu’ à un rassemblement contre Vinci cet après-midi, nous nous sommes ensuite dirigé-e-s vers le parking Vinci le plus fréquenté de la ville. sans porter atteinte à la dignité du matériel de ces chers capitalistes, grâce à d’habiles déboulonneurs, nous avons pu rendre ce parking gratuit pour les habitant-e-s , tout en tractant et en chantant contre l’aéroport. Opération réussie !

les 2 comités appellent à un rassemblement lundi matin à 8h45 au rond-point de Gron au bas du pont de St Nazaire à l’occasion de la venue de JM Ayrault et de 4 de ses sinistres (ils atterrissent à 8h45 à l’aéroport de Gron)

Ouest France Les anti aéroport rendent gratuit le parking Vinci

Une cinquantaine de personnes a manifesté samedi après-midi à Saint-Nazaire, à l’appel des comités anti aéroports de Saint-Nazaire et Guérande. Après une brève prise de parole au pied des Fontaines République, les manifestants ont rejoint les barrières du parking de la place des Martyrs. Un parking dont la gestion du stationnement réglementé est confié par la ville à la société Vinci, également concessionnaire du futur aéroport..

Installés à la sortie du parking, les opposants au projet de Notre-Dame-des-Landes on contrarié le fonctionnement des barrières automatiques permettant aux automobilistes de quitter la place sans s’acquitter du stationnement payant.

Notre-Dame-des-Landes : les opposants neutralisent le paiement d’un parking Vinci à Saint-Nazaire

À l’appel des opposants à l’aéroport et dans le cadre des « actions contre Vinci » des 18 et 19 janvier, quelques dizaines de manifestants se sont groupés au Paquebot avant d’aller ouvrir les barrières du parking place des Martyrs, afin de rendre le stationnement gratuit.

Aux Fontaines du paquebot, à Saint-Nazaire sur la place rebaptisée il y a quelques semaines « Place Notre-Dame-des-Landes » par les opposants à l’aéroport une centaine de manifestants distribuaient un tract pamphlétaire au sujet « du monstre aménageur ». Nathalie Bruneau, (élue d’opposition) déclarait aussi que la Municipalité de Saint-Nazaire avait choisi Vinci pour les parkings « sans étudier d’autres solutions, comme les disques bleus », et « le stationnement payant va s’étendre autour de la Cité sanitaire ». Avec des pancartes « Aéroport NON », la petite troupe s’est ensuite dirigée vers les barrières levantes de sortie du parking de la place des martyrs. La sortie payante a été neutralisée et l’une des barrières a été démontée sous le regard de la police stationnée à proximité. L’affiche de Vinci indique un "stationnement ZEN", à défaut d’être totalement ZEN cet après midi le parking était gratuit pour quelques véhicules. Les manifestants ont échangé avec les automobilistes qui sortaient « gratis ».

- Poitou Charentes et Sud Vendée : péage gratuit à Granzay Gript

Les opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des Landes filtrent le péage

Après s’être réunis à Niort, une cinquantaine d’opposants au nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes, venu de tout le Poitou-Charentes, ont décidé d’investir le péage de l’autoroute A 10 à Granzay-Gript. Pendant plus d’une heure, ils ont distribué des tracts et laisser passer les automobilistes. " Nous manifestons notre colère contre Vinci, le concepteur du futur aéroport", a expliqué le collectif.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Ce samedi 19 janvier, une cinquantaine d’opposants au projet d’aéroport de Notre Dame des Landes venus des départements du Poitou Charentes et de Sud Vendée ont organisé un péage gratuit à la sortie autoroutière de Granzay Gript, située au Sud de Niort en direction de Saintes. Ils ont distribué des tracts d’information aux automobilistes et les ont invités à remplacer le paiement de leur ticket par un soutien financier à leur lutte. L’argent récolté sera reversé à la caisse de solidarité du mouvement.

Ils s’inscrivent ainsi dans le cadre des actions nationales des Comités de soutien aux opposants à ce projet dont la cible privilégiée ce week-end est la multinationale Vinci, géant mondial de la concession d’infrastructures publiques, gestionnaire heureux de parkings et des trois quarts des autoroutes françaises (gratuites en Allemagne !..), constructeur de nos ruineuses et dangereuses centrales nucléaires (abandonnées par de plus en plus de pays dans le monde), lignes à grande vitesse (au détriment de toutes les autres lignes "secondaires"), autoroutes...

Cette entreprise a obtenu en 2009 pour sa filiale Vinci-Airport la concession de l’aéroport actuel de Nantes Atlantique et du futur aéroport de Notre Dame des Landes dont elle est chargée de la réalisation. Le concessionnaire, contrairement au délégataire de service public, a habituellement la charge entière du projet, y compris la charge financière. Or, sur les 550 millions d’euros d’investissement prévus, Vinci a obtenu que l’Etat et les collectivités locales y participent pour près de la moitié (246 millions d’euros). Par ailleurs, des clauses très avantageuses dans le contrat de concession lui assurent de ne pas perdre d’argent, même si le projet s’avère déficitaire.

Il s’agit donc d’un véritable financement public de profits privés, ce que dénoncent les opposants au projet. Ils pointent le fait qu’en période de crise, ceci ne peut qu’accentuer le creusement de la dette publique, et risquer ainsi d’entraîner notre pays vers les situations économiques et sociales dramatiques que connaissent la Grèce ou l’Espagne.

Ils rappellent par ailleurs l’inutilité du projet (l’aéroport actuel n’est pas saturé et, bien que considéré comme très sûr, il peut être aménagé quant à sa sécurité), sa nocivité pour l’environnement (destruction de 2000 ha de zone agricole humide d’une exceptionnelle biodiversité, encouragement à l’augmentation du transport aérien, le plus pollueur de tous), son aberration en terme de créations d’emploi (transfert du sud Nantes vers le nord, destruction de tout un réseau d’emplois agricoles).

Ils dénoncent enfin l’entre-soi bureaucratique qui a prévalu dans ce projet pour faire converger les intérêts des responsables publics et représentants de l’Etat locaux et ceux d’un groupe privé. Ils constatent ainsi que le préfet qui a conduit en son temps l’enquête d’utilité publique occupe maintenant un poste à haute responsabilité chez Vinci-Autoroutes. Les énormes moyens policiers mis en place pour réprimer durement les opposants sur place, avec là aussi une dépense publique exorbitante, signent à l’évidence pour ces dirigeants leur volonté de maintenir coûte que coûte ce grand projet inutile imposé aux populations.

Les comités locaux Poitou Charentes et Sud Vendée expriment ainsi par cette action leur entière solidarité aux habitants en lutte de Notre Dame des Landes et environs.

Adresses des comités de soutien Poitou Charentes et sud Vendée :

non.nddl.79@orange.fr ; soutienNDDL-saintes@laposte.net ;

nonndl17@gmail.com ; nonaeroportnddl86@riseup.net ;

clam85nddl@gmail.com ; comite.nddl.sv@gmail.com

http://comites-ndl.blogspot.fr/search/label/Charente

- Deux-Sèvres - Niort : péage gratuit

Un " non " pacifique à l’aéroport !

Un des 150 comités de soutien aux opposants au projet de Notre-Dame-des-Landes a organisé un péage gratuit, hier, à Granzay-Gript. Avec la volonté d’expliquer les raisons de l’opposition.

Une petite cinquantaine de personnes équipées de gilets fluo attendaient les automobilistes, hier, à la sortie de l’autoroute A 10, à Granzay-Gript. Un accueil coloré accompagné d’une bonne nouvelle, pas question de s’acquitter du droit de péage.

Venus d’Angoulême, de Cognac, de Saintes, Barbezieux, de Rochefort, La Rochelle ou Surgères et de l’ensemble des Deux-Sèvres, le collectif tenait à apporter son soutien aux opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Dans le cadre d’une journée d’action nationale, cent cinquante actions identiques étaient prévues dans l’ensemble de l’Hexagone. S’inscrivant dans un principe de non-violence mais plutôt de transmission de l’information, les manifestants avaient installé différents panneaux incitant à dire « Non au transfert de l’aéroport ». Aux banderoles et slogans claironnés s’ajoutaient un véritable souhait d’expliquer leur opposition. « Inutile, nuisible et illégal, gaspilleur », les qualificatifs n’ont pas manqué pour étayer leur propos.

De nombreux soutiens

« A titre personnel, je suis convaincu que l’avion est le moyen de transport le plus polluant », allait même jusqu’à affirmer l’un des hommes jaunes, étayant son argumentation d’éléments beaucoup plus sérieux : « Ce projet se présente comme un véritable financement public de profits de privés, cela ne peut qu’entraîner un accroissement de la dette publique ». Ce nouvel aéroport enrichirait notamment le groupe Vinci par le biais de sa filiale Vinci-Airport. Et comme Vinci gère une grande partie, 75 %, des autoroutes en France, le moyen de marquer le coup, d’un point de vue médiatique, était tout trouvé. Aux raisons économiques et sociales décrites dans les documents, s’ajoute évidemment une donnée écologique : 2.000 hectares de terres agricoles seraient ainsi touchés et 80 exploitations : « Ce bétonnage anéantirait une région riche en biodiversité ». Après un peu plus d’une heure, dans une ambiance certes revendicatrice mais nullement agressive, les manifestants se sont dispersés sans que les forces de la gendarmerie, présentes sur place, n’aient eu à intervenir. « Sans dégrader quoi que ce soit, nous avons déjà recueilli de nombreux soutiens pour notre lutte. Nous nous inscrivons dans le temps pour organiser ce type d’actions non-violentes. »

- Pyrénées-Orientales : péage gratuit

Opération péage gratuit à Perpignan-Nord

Nouvelle mobilisation des opposants au projet de construction de l’aéroport Notre-Dame- des-Landes. Une trentaine de militants écologistes du collectif perpignanais ont, hier entre 11 h et midi, fait une opération ’péage gratuit’ à la sortie de l’autoroute Perpignan-Nord. Un site qui n’était pas choisi par hasard puisque Vinci, gestionnaire des autoroutes, est aussi un des promoteurs du chantier de l’aéroport nantais dans le cadre d’un partenariat public/privé.

Des actions de même nature devaient être menées un peu partout en France à l’initiative des 180 collectifs de soutien aux opposants à l’aéroport. Pour Eric, animateur du collectif, "ce projet est dépassé, inutile, coûteux, destructeur et imposé aux populations. Imaginez, il va entraîner la destruction de 2000 hectares de terres et d’activités agricoles ainsi que le bétonnage d’une zone humide protégée. De plus, son coût est monstrueux, entre 3 et 4 milliards d’euros, selon une étude indépendante dont la moitié à la charge de l’Etat et des collectivités territoriales. En cette période de crise, voilà une dépense somptuaire mal venue".

Les contribuables du département concernés ?

Pour les opposants, si le projet est loin des Pyrénées- Orientales, il concernerait tout de même les Catalans. "Car nous avons ici aussi des grands projets inutiles et imposés comme celui de zone industrielle sur le camp de Rivesaltes, de nouvelles zones bétonnées et goudronnées à Prades et Céret sans oublier la ligne THT et les dépenses pharaoniques pour l’Archipel et le Centre del món. Pour faire passer la pilule auprès des populations, les promoteurs de ces projets et les politiques font miroiter des emplois comme à Notre-Dame-des-Landes mais comme l’histoire nous l’a montré, ceux-ci sont rarement au rendez-vous". Les militants écologistes ont fait passer gratuitement les automobilistes hier à Perpignan-Nord.

- Saint Quentin : parking gratuit

VINCI, c’est ici et c’est gratuit !

Samedi 19 janvier, à l’occasion de l’appel national de solidarité à la lutte de Notre Dame des Landes, le Collectif 02 (Aisne) s’est réuni à St Quentin pour proposer un parking Vinci gratuit aux les utilisateurs.

Opération réussie ! Plus de 2h de blocage de barrières, et un beau défilé  : clients d’abord, heureux pour une fois de ne pas avoir à payer ; flics, municipaux pour commencer, qui nous ont prévenu que si ont bougeait pas ils appelleraient "les autres" ; journaliste du journal local (Courrier Picard), très heureuse d’avoir quelque chose a dire pour demain ; une huissier de justice de Vinci, avide de chercher des dégradations qui n’existaient pas, mais qui a prit une photo de plaque d’immatriculation d’un client du coup parti sans payer ; et "les autres", les gros méchants... qui nous ont demandé quand nous comptions partir SVP, parce que quand même, on les avait pas prévenu ! Pour finir, les RG, en retard car ils nous attendaient ailleurs !

Lien courrier picard : http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-locale/Saint-Quentin-Chauny/Manifestation-du-collectif-02-de-Notre-Dame-des-Landes

-  Lescar (Béarn) : péage gratuit

Samedi 19 janvier en début d’après-midi, une vingtaine de personnes se sont réunis autour du péage autoroutier de Vinci à Lescar (Béarn, près de Pau). Ils ont levé les barrières du péage, laissant passer les véhicules gratuitement. Des banderoles ont été brandies, avec pour message, *dénoncer les intérêts de vinci et les politiques de grands projets inutiles*, tel que l’aéroport de nantes, les LGVs(AHT, TAV), la pau-Oloron(E7)..... Cette action fait suite à l’appel de soutien de notre dames des landes.

lien vers une photo de l’action :

http://bellaciao.org/fr/IMG/jpg/IMG_0689.jpg

Dissabte 19 de géner dens la vrespada, ua vintenat de personnas qu’eran amassada a l’entorn du peatge de lescar, qu’an obrit las barrat tau que las autos passat a gratis. Quauques banderolas qu’eran sortida, dab ua messatge cap aus grans projects inutilas. Aquesta accion qu’ei en seguida de l’aperat de nostre dama de las lanas.


Vendredi 18 janvier

- Bayonne : tractage

Action « Ni ViNci, ni ailleurs ! » à Bayonne par le comité de soutien à NDDL

À 7h00, ce vendredi matin 18 janvier 2013 à Bayonne, des membres du comité de soutien aux opposant-e-s au projet d’aéroport de Notre- Dame-des-Landes (NDDL), près de Nantes, ont interpellé des milliers d’automobilistes que Vinci, bétonneur des projets LGV et aéroport NDDL n’est pas le bienvenu. Cette action été réalisée au rond-point de la Pièce Noyée (coté Boucau du Pont Grenet) dans le cadre d’un week-end d’actions décentralisées, décidées par les comités de soutien à NDDL, dorénavant plus de 200 partout en France. Elle visait à alerter les travailleur-se-s que la société Vinci et ses filiales sont un monstre tentaculaire de l’aménagement des territoires par des projets ruineux et imposés, alors que la facture économique et écologique sera à la charge de tou-te-s les citoyen-ne-s. LGV, autoroutes, parkings, aéroports, infrastructures électriques, autant d’occasions de se remplir les poches. Après Eurovia, Cofiroute, Cegelec, GTM, etc, cette fois c’est sous le nom d’AGO (Aéroport Grand Ouest) que Vinci rachète la ZAD, organise la destruction des lieux de vie, exproprie les paysans et projette de noyer sous le béton et les avions les 2000 ha de bocages. « Ni ViNci, ni ailleurs ! » où des Grands Projets Inutiles et Imposés sont prévus !

- Besançon : ballade sur chantier du tram

Ballade contre le bétonneur Vinci sur plusieurs chantiers du tram

Ce vendredi 18 janvier 2013, dans le cadre des deux journées d’actions contre Vinci, une ballade a déambulé Besançon. Plusieurs affiches, dénonçant la collaboration étroite entre la Ville de Besançon (PS) et Vinci ont été collées à proximité des chantiers du futur tramway qui, tout comme l’aéroport de Notre-Dame, nous a été imposé. Eurovia, filiale de Vinci, travaille activement à la construction de ce transport pour « bobos  » et consommateurs (rajoutons le fait que les lignes du tram rejoignent les zones commerciales entre elles). D’autre part, la ville fait également intervenir Vinci pour « restaurer » la fac de lettres, en décomposition avancée depuis de nombreuses années.

Attaquons Vinci partout où il se trouve.

Quelques photos ici :

http://lechatnoiremeutier.wordpress.com/2013/01/19/besancon-ballade-contre-le-betonneur-vinci-sur-plusieurs-chantiers-du-tram-18-janvier-2013/

- Poitiers : réunion publique

A l’occasion des deux journées d’action décidées contre Vinci, le Comité poitevin contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes a organisé vendredi sur Poitiers une réunion publique. Le film "Notre-Dame-des- Luttes" y a été diffusé et environ 80 personnes étaient présentes. Concernant hier samedi, nous avons fait un rassemblement en début d’après-midi devant le local du PS, où nous étions évidemment attendus. Puis nous avons déambulé dans le centre de Poitiers avec banderoles et tracts, à une trentaine malgré la pluie et le vent. Bon courage pour la suite !

PDF - 271.2 ko

- Nancy : flyage sur parking Vinci

Les voitures stationnées sur la moitié des parkings Vinci ont reçu un flyer dénonçant les activités de ce groupe (soit 1000 flyers distribués).

- Nîmes : manif devant le parking de Vinci

Action de soutien à la ZAD et de dénonciation de l’emprise de VINCI sur nos vies à Nîmes.

Ce vendredi 18 janvier, la mairie de Nîmes, tristement célèbre pour ses arrachages d’arbres, inaugurait la « nouvelle » avenue Feuchères, jouxtant la place de l’Esplanade dont le sous-sol est occupé par… un parking VINCI.

C’était l’occasion pour nos Collectifs d’alerter la population sur les nuisances de VINCI en général, et sur celles qu’il envisage à Notre-Dame-des-Landes en particulier. Panneaux, tracts, prises de paroles, discussions : nous avons pu toucher plusieurs dizaines de personnes dont certaines nous ont réservé un accueil très chaleureux. La lutte de Notre-Dame-des-Landes est connue et très souvent regardée avec sympathie.

Malgré quelques tentatives d’intimidation policière, les clowns présents parmi nous ont réussi à répondre par la dérision aux menaces et aux provocations.

Un encouragement pour nous et pour tous ceux qui sur la ZAD comme ailleurs, se lèvent contre la bétonisation du monde.

Collectif nîmois de soutien à la résistance de Notre-Dame-des-Landes.

Collectif NDDL des Cévennes.

L’histoire se déroule à Nîmes pendant l’action contre Vinci le 18 janvier ...

Le clown et le policier municipal.

Vendredi 18 janvier, lors de l’incursion de nos collectifs sur les terres du baron Fournier, premier édile de notre bonne ville de Nîmes, lequel organisait une distribution de boissons pour flatter le bon peuple, j’ai été témoin d’un petit incident qui m’a paru suffisamment amusant pour que je prenne le temps de vous le narrer.

Parmi nous se trouvaient trois personnes déguisées, dont un drôle de clown muni comme il se doit d’un gros nez rouge, d’un chapeau rond et d’un masque brillant, le tout d’un mauvais goût affirmé. Ce clown tenait d’une main un panneau portant des inscriptions peu amènes à l’égard de la firme VINCI et par contre très favorables à nos amis zadistes.

Or donc voilà qu’une escouade de policiers municipaux s’approche, l’air assez renfrogné. A ce moment-là, un de ces policiers, au faciès contrarié, s’approche du clown et un dialogue assez piquant s’établit entre ces deux êtres que tout semblait séparer (j’étais juste à côté, j’ai donc tout entendu) :

Le Policier : Je veux vous voir !

Le Clown, un peu surpris : Mais vous me voyez fort bien !

Le Policier, encore plus renfrogné mais à voix basse : Pas là, dans un coin…

Le Clown, prenant l’air effarouché : Dans un coin, mais vous n’y songez pas, c’est un peu indécent !

Le Policier, piteux et sans doute blessé dans son amour-propre, s’éloigne puis revient vers le clown et lui lance sèchement : Vous êtes ridicule !

Le Clown, ne voulant pas trop contrarier ce pauvre policier déjà très dépité : Mais il n’y a pas de problème, j’assume…

Le Policier, de plus en plus troublé, ne peut que répéter : Ah, vous assumez ?

Le Clown, imperturbable : Oui, oui, j’assume…

Le policier, se creusant les méninges pour trouver une réponse appropriée, finit après un temps d’efforts intenses par revenir à la charge : Ah, vous assumez ? Eh, bien, vous connaissez la réplique dans « Les Tontons flingueurs » ?

Le Clown, perplexe : Ah non, quelle réplique ?

Le Policier, hésitant, puis rageur : Eh bien, vous regarderez le film, et vous penserez à moi !

Le Clown, un peu narquois : Sûr ! Je n’y manquerai pas…

Le Policier s’éloigne un peu, mais visiblement un sentiment d’inachevé le ronge, comme si son autorité n’avait pas été pleinement reconnue… Le clown a-t-il bien compris qui était le plus fort, qui commandait ? Il ne semble pas… Alors le policier se retourne vers le clown et crie : Allez, maintenant ça suffit ! Circulez !

Le Clown, très conciliant, et appréciant fort cette suggestion de faire des cercles  : D’accord, circulez, circulez ! Et il entreprend de tourner en rond, activité tout à fait à la portée de n’importe quel clown…

Le Policier, très excité, semblant perdre toute maîtrise de soi : Ah, Vous vous foutez de ma gueule ! Et il saisit le Clown à bras le corps pour l’amener on ne sait où, probablement « dans un coin… ».

Le Clown, se laissant choir paisiblement et s’apprêtant à s’asseoir par terre : mais non, voyons, je ne vous manque pas de respect…

A ce moment-là, un étrange monsieur qui se tenait non loin, un béret fiché sur la tête, adresse au policier un geste lui intimant l’ordre de se calmer et de cesser de persécuter ce pauvre Clown. Le policier abandonne son projet d’arrestation intempestive et s’éloigne, non sans jeter au clown un regard qui en dit long sur ses intentions. Il semblerait qu’un vague projet de vengeance se concocte dans l’esprit, si l’on peut dire, du policier cinéphile…

La suite à la prochaine …

- Pont-de-Buis : manifestation devant NobelSport

Le cortège réuni à la gare de Pont-de-Buis, ce vendredi après-midi, pour protester contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) a pris la direction de l’entreprise Nobel Sport, vers 16 h 45.

Selon les organisateurs, environ 150 manifestants (140 d’après les gendarmes) doivent terminer leurs parcours devant l’entrée de l’usine. « La portée de cette manifestation est symbolique. Nous en voulons aux produits fabriqués par Nobel Sport qui servent à réprimer le mouvement à Notre-Dame-des-Landes », explique un manifestant.

La poudrerie de Pont-de-Buis fabrique notamment les flash-ball utilisés par les forces de l’ordre.

Vers 18 h, le cortège a pris la direction de l’espace François-Mitterrand où Marylise Lebranchu, la ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique est attendue dans la soirée.

Des articles qui relatent la journée : http://danactu-resistance.over-blog.com/article-finistere-pont-de-buis-deux-actions-reussies-des-comites-de-soutien-contre-l-aeroport-mauvaise-s-114513725-comments.html#anchorComment

http://blogs.mediapart.fr/blog/ivan-villa/190113/pont-de-buis-nddl-marylise-lebranchu-ministre-de-la-reforme-de-l-etat-re

2 actions réussies contre l’aéroport NDDL et mauvaise soirée pour la ministre->https://nantes.indymedia.org/article/27001]

Pour ce week-end d’actions contre VINCI, la coordination du Finistère des Comités de soutien contre l’aéroport de NDDL appelait à une double action. D’abord une manifestation vendredi à 16 h30, dans les rues de PONT DE BUIS, qui permit à environ 200 personnes de défiler joyeusement jusqu’à l’ancienne entrée de l’entreprise NOBELSPORT, entreprise désormais célèbre pour ses engins de répression (flash-balls et grenades assourdissantes) qui firent de nombreux dégats sur la ZAD il y a quelques semaines... Un tract fut distribué,puis le cortège remonta jusqu’à la nouvelle entrée, face au poste de gardiennage.

Un premier succès, malgré l’heure pas évidente pour les salariés, et malgré une température assez hivernale...

La seconde action de la journée était prévue à partir de 19 h, un rassemblement pacifique devant l’espace F. Mitterrand, en centre ville de Pont de Buis où devait se tenir une assemblée générale des élus socialistes du Finistère. Quelques nouvelles têtes rejoignèrent le premier cortège et la porte de la salle prévue étant ouverte, une grande partie des manifestants s’installa au premier étage, en effectuant une agréable re-décoration de la salle (voir photos) à base de divers produits NOBELSPORT ramassés sur la ZAD, afin que les élus puissent admirer la dangerosité de ces engins...

A 20 heures, alors que certains manifestants distribuaient des bols de soupe chaude, le sénateur François Marc eut la mauvaise idée de demander l’évacuation de la salle, ce qui bien entendu, n’’était pas raisonnable vu la température extérieure... Quelques manifestants prirent le micro pour demander le dialogue à l’ensemble des élus présents dans la salle, mais en vain. Juste une délégation pourrait être reçue (10 personnes !) pour dialoguer avec la ministre présente. La notion assez vaine de délégation ne fit pas l’unanimité, l’assemblée proposant une discussion entre la salle et les élus. Ce qui ne sembla pas du goût des élus. Sans doute n’étaient-ils pas mandatés pour discuter de l’aéroport. Après quelques échanges un peu vifs, leurs chefs décidèrent de se replier en bonne ordre vers la sortie, sans que personne ne soit à "deux doigts" ni à "trois doigts", de les séquestrer, comme l’écrivait vendredi soir le journaliste du Télégramme. Le mouvement est demeuré bon enfant, même si certains étaient un peu énervés d’entendre un sénateur socialiste parler de démocratie...

L’assemblée générale des élus socialistes et républicains (UESR 29) étant annulée, de chaleureuses discussions se poursuivirent une partie de la soirée permettant aux membres des Comités présents d’échanger sur les futures actions à entreprendre.

Un bon moment de convivialité et de politique...Une partie des manifestants aidèrent même les élus à ranger les chaises... La commission du dialogue travaille toujours à Nantes, mais à Pont de Buis, le dialogue avec les élus socialistes, c’était pas maintenant...

L’aéroport c’est non, on lâche rien, la ZAD est partout dans le Finistère, comme ailleurs... Liens: : http://danactu-resistance.over-blog.com/article-finiste....html

NDDL : coup de force de 150 Finistériens

Article Télégramme :

PDF - 69 ko

- Blois : tractage aux voeux du maire

AÉROPORT " Merci " aux manifestants

Distribution de tracts à l’entrée de la Halle aux grains. Les opposants au projet de construction de l’aéroport Notre-Dame-des-Landes ont profité des vœux du maire pour faire entendre leur voix. Marc Gricourt les a remerciés publiquement de leur correction. « Vous êtes bien à Blois et non à Nantes » a-t-il lancé amusé à son auditoire. Lors d’un précédent conseil municipal, les échanges avaient été nettement plus vifs, le service de sécurité ayant dû intervenir pour demander aux manifestants de quitter la salle.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2013/01/19/AEROPORT-Merci-aux-manifestants

- Rouen : marche aux flambeaux

http://zaddarouen.noblogs.org/marche-aux-flambeaux-rouen-ferme-de-bouillons-18-janvier/

à noter on entend bien sur le reportage de France 3 HN "Vinci dégagé, résistance et sabotage !"

- Grenoble : théatre de rue

Vendredi soir de 18h30 à 20h30, théatre de rue devant le palais des sports, où les grenoblois.e.s venaient assister aux voeux du maire et à un concert.

VINCI-Compagnie, la multinationale du soir, a rassemblé 4 de ses chouchous pour organiser le grand concours des projets nuisibles et imposés. En compétition : l’autoroute A51, le TGV Lyon-Turin, le téléphérique Grenoble-Vercors et l’aéroport de Notre Dame des Landes. Les absents, mais tout de même nominés : le CenterParcs des Chambarans, OL-Land à Lyon et l’autoroute Moscou-StPétersbourg. Avec des textes drôles et clairs, chacun de ces projets a vendu ses mérites et sa mégalomanie. Départagés par le public à coup de « fricomètres » inaudibles (bel ersatz de démocratie participative), VINCI-Cie s’est finalement auto-décernée le prix : un magnifique tracto-trophé en or, qu’il n’était évidemment pas question pour elle de partager.

Au même moment étaient distribuées au public entrant des cartes de vœux pour l’année 2013, nous souhaitant à toutes et tous la fin des grands projets inutiles (inutiles ? pas pour tout le monde en tout cas) et nuisibles. A 20h30, le happening de Vinci-Cie a été rejoué, cette fois dans le bar la Bobine.

- Grenoble : tractage sur parking

Les 7 parkings VINCI de la ville ont été visités dans la matinée. Chaque voiture s’y trouvant a reçu une invitation au rassemblement du lendemain, et des affiches contre Vinci ont été posées tout autour de chaque parking. (voir tract et affiche ci-dessous) Cette diffusion fut l’occasion de constater que ces parkings sont très peu remplis. Par exemple, vendredi matin à 11h, il n’y avait aucune voiture sur les 6 niveaux supérieurs du parking Catane !(et seulement 80 sur les autres niveaux)

https://grenoble.indymedia.org/2013-01-20-Merci-Vinci


Jeudi 17 janvier

- Lassay Les Châteaux : Manif devant le Conseil Général

y avait lieu les 3èmes assises régionales de l’Energie en Pays-de-la-Loire, en la présence de M. Auxiette que l’on ne présente plus.

Nous étions une 20aine de membres du collectif 53 à avoir pris place dans l’assemblée (sur un total d’une centaine !!!).

L’occasion parfaite pour interroger Auxiette sur l’inutilité de l’Ayraultport ; ce qui fut fait au travers de nombreuses questions.

Après diverses discussions sur le thème de l’énergie (on a quand même appris que le covoiturage existait) et avec notre insistance, notre cher président de région a vaguement survolé (sans jeu de mot) le sujet NDDL, sans aborder les questions de fond.

On retiendra que d’après ses propres aveux, le dossier NDDL lui prend beaucoup trop de temps et un emportement de sa part sur la fin, sans vrais arguments (un argument bidon sur la construction du futur paquebot ?!?), et une allusion à la gare de Stuttgart (je vous laisse vous renseigner sur ce sujet controversé).

Le pépère a l’air agacé de devoir se justifier sans cesse sur le projet et ne pas sembler si serein que ça, peut-être se rend-il compte que l’opposition ne se limite pas à un simple petit kyste.

Une fois le "débat" achevé, déploiement de la banderole (celle des vœux) et distribution de tracts, avec de très bon retours (Auxiette se faisant même aborder sur la question de l’aéroport pas des personnes inconnues du collectif).

Présence des RG mais pas de maréchaussée.


Documents joints