Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Seme ta ZAD > CR des Assemblées Sème ta ZAD > CR AG STZ 22/11/14

CR AG STZ 22/11/14

vendredi 28 novembre 2014

Sème ta Zad Compte rendu du 26 novembre 2014 6 présent-e-s

Ordre du jour : Réparation de matos cet hiver Infos Association, compte en banque Fruitiers Y’a peu de monde aux AG ! Texte aux cuisines collectives

INFOS Dates à venir :

13 décembre : discussion sur les besoins de bois à la châtaigne à 10 heures suivi d’une balade dans l’aprèm’. Ça pourra causer des besoins en bois de chauffe, d’oeuvre, de stockage, de gestion des haies, de l’ouverture de chemin potentielle, de l’orga autour de tout ça...

10 et 11 décembre : 9heures à Bellevue, réparation d’outils agricoles à bellevue. Ils seront ensuite déplacés sous le hangar des rosiers – ce qui nécessite de bouger le foin à Bellevue avant !? On aurait besoin d’emprunter à tracteur à fourche ou demander à un agri qui en a un de le faire, dans les 15 jours avant le chantier.

Chantier plantation et entretien de petits fruits au Sabot le dimanche 30/11. Pour réunir les différentes composantes de la lutte dans un moment collectif.

Samedi 29 – chantier buttes au moulin. Dans le champ verger.

Le dimanche 14 décembre à 10 heures, au champ verger, plantation et semis d’arbres fruitiers. Venez nombreu-se-s !

Au non-marché, la nuit, les conteneurs-ralentisseurs ne sont pas visibles, c’est un problème. C’était, puisque le non-marché aurait été déplacé au Gourbi de 17 à 18 heures (?) → Ce point là semble flou, le lieu du non maché faisant l’objet de grands débats au sein de la zad. C’est toujours les mêmes qui font le non-marché, souvent les rouge et noir et ça ne pourra pas durer comme ça ! Une personne s’engage à faire une fiche explicative « Comment organiser le non marché » pour faciliter la prise en charge par de nouvelles personnes.

Y’a un nouveau plateau dispo pour la Curcuma (à saint jean).

Texte qui parle de STZ à envoyer au mexique. Ça parle pas beaucoup de ce qui se passe maintenant. Y’a un texte déjà traduit en espagnol sur le site avec lequel quelqu’un propose de faire un mix. Quelqu’un d’autre se propose pour « fournir » quelques lignes sur ce qui s’est passé depuis un an et demi.

LETTRE AUX CUISINES COLLECTIVES ? Pour écouler les grosses productions avant qu’elles ne moisissent, on pourrait écrire une lettre aux cuisines collectives camarades pour les inviter à venir se ravitailler sur nos stocks. Les patates à Saint jean du tertre partent régulièrement vers maison de la grève, calais, vieux doulon.

La remorque à J.durand a été ramenée.

ASSOS/COMPTE EN BANQUE :

Jusqu’à maintenant STZ utilisait une asso « potes de foin », siège social hors zad, statut très larges, pour avoir un compte en banque, un chéquier pour le fioul, encaisser des chèques, pour faire des achats en gros pour la black plouc, pour avoir une assurance (pour des dégâts faits par les chevaux par exemple),... etc

Les personnes qui avaient leur nom et géraient la paperasse administrative de cette asso vont arrêter de faire ça, faudrait donc des gens pour les remplacer. C’est pas obligé que ce soit les mêmes qui donnent leur nom et qui aident pour l’administratif/gestion de l’asso. Qui veut/peut s’y coller ?

MATOS Ce serait vraiment mieux de se poser les questions des cultures de l’année prochaines et de l’état des outils dont on aura besoin, AVANT la saison prochaine et de réparer outils et tracteurs pendant l’hiver. La prochaine AG STZ est dédiée aux perspectives de cultures de la saison prochaine, qui veut faire quoi, afin d’avoir une visibilité.

PEU DE MONDE !?

Y’a pas grand monde à STZ. Ça pose question. Le lieu est-il décourageant ? Faut-il changer les horaires ? Faire des discussions sur nos motivations et le sens qu’on voit à faire ce qu’on fait ?

A chaque AG on pourrait faire un point sur les perspectives et comment on se sent.

Pourquoi STZ ne semble pas être une priorité ? Est-ce que c’est devenu seulement un outil de coordination de cultures ? A un moment y’avait une AG sur deux un débat politique et de la gestion de technique. Certain-e-s trouvaient ça bien, d’autres disent que ce n’était pas nécessairement les mêmes qui venaient à l’un ou à l’autre et que ça créait des spécialisations chiantes. Sinon, c’est vrai qu’il fait froid, que les réus commencent en retard, que c’est parfois laborieux d’avancer et que tout cela peut décourager de venir. On discute un peu de facilitation de réus, ça semble faire envie afin de faire des réus plus fluides, plus efficaces, quitte à ce que celleux qui veulent discuter encore à la fin, le fassent et que les autres puissent partir. Mais c’est un vrai boulot que de préparer/faciliter une réu. C’est d’ailleurs souvent les mêmes qui endossent ce rôle informellement. C’est un problème à STZ, les rôles et les tâches ne tournent pas beaucoup ! Et si on les distribuaient au hasard ? Autre cause possible invoquée de désertion de STZ : nos agendas surbookés. On veut être partout, on sacrifie le « global », ce qui est pourtant important pour tout le monde.

Si y avait à chaque fois au moins une personne de chaque groupe de travail/cultures, ce serait déjà super ! Faudrait aussi qu’on prenne le temps d’expliquer et d’accueillir les nouvelles/nouveaux ! C’est vraiment pas facile de piger et de s’y retrouver dans tout ça !

A propos du décalage d’horaires, les avis étaient partagés (18heures c’est trop tôt pour certain-e-s personnes, celleux qui ont la traite par exemple, qui bossent et 21 heures c’est trop tard pour d’autres...) alors on touche rien et on en rediscute à la prochaine !

FRUITIERS Le groupe fruitiers a eu une crevaison de pneu sur une remorque, ça a été reparé, y’en a pour une quarantaine d’euros, payés par STZ.