Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Camarades de lutte > Composantes de la lutte locale > Communiqué de presse du COPAIN 44

Communiqué de presse du COPAIN 44

jeudi 22 septembre 2016

22 septembre 2016,

Stop au gaspillage des terres nourricières ! Fin juin, le gouvernement annonçait son intention de démarrer les travaux à Notre Dame des Landes au mois d’octobre. Ses services semblent annoncer aujourd’hui être prêts pour une intervention d’expulsion et de début de travaux. Le préfet du 44 a levé ces derniers jours l’obstacle de la protection du campagnole amphibie. Dans cette ambiance de veillée d’armes, avant qu’il ne soit trop tard, nous voulons rappeler que :
- plusieurs recours en justice sont toujours en instruction
- les documents qui ont servis de base à l’établissement de la DUP de 2008 ne sont toujours pas accessibles dans leur totalité
- aucune étude objective et transparente du coût de la réactualisation de l’aéroport actuel n’a été entreprise, contrairement à la proposition des experts mandatés par Ségolène Royal. C’est pourquoi, nous réaffirmons notre totale opposition à ce projet de transfert, incohérent avec les engagement de la COP21, alors que s’annonce la Cop22, et que partout dans le monde, se pose la question de l’alimentation de demain et des terres qui y seront encore consacrées. Nous refusons le sacrifice de milliers d’hectares de terres nourricières aux portes de Nantes et Saint Nazaire, que consommeront l’aéroport, les deux franchissements de Loire réclamés par les élus régionaux, les infrastructures routières, ferroviaires, zones industielles et habitables qui suivront. Tout cela pour un projet largement démontré inutile. La démocratie, c’est aussi écouter l’expertise populaire. Nous, paysans du collectif Copain du 44, du grand ouest et de toute la France, nous nous déclarons aujourd’hui prêts à défendre les terres nourricières et ceux qui la font vivre contre l’appétit vorace des multinationales du bétonnage et du profit économique à court terme, indifférentes à l’avenir de l’homme et de l’environnement. Nous demandons instamment au gouvernement, avant d’engager l’irréversible, de mettre en place un moratoire immédiat qui puisse ramener la sérénité dans nos campagnes. Soyons très nombreux à Notre Dame des Landes le 08 octobre prochain. Stop au gaspillage des terres nourricières ! Il n’y aura pas d’aéroport à Notre Dame des Landes, La seule issue, c’est l’abandon du projet !

PDF - 95.7 ko

Documents joints