Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Nouvelles du front > Flash Infos > Vendredi 20 avril : 12e jour d’occupation militaire, 12e jour de (...)

Vendredi 20 avril : 12e jour d’occupation militaire, 12e jour de résistance

vendredi 20 avril 2018

L’opération policière est censée être terminée depuis jeudi 12 avril 2018, 22h, mais les flics ont affirmé qu’ils ne quitteraient pas la zone sans avoir déblayé toutes les maisons détruites, "libérés" les routes et qu’ils empêcheront toute réoccupation. L’Etat nous menace d’un retour des expulsions si on ne signe pas de COP (Convention d’Occupation Précaire) Individuelle d’ici au 23 avril, ce qui est contraire à notre désir de trouver une solution collective.

On reste en ALERTE EXPULSIONS ! On vous appelle toujours à venir nous soutenir sur place, si vous le pouvez, ou à agir depuis chez vous !

---------------------------------------------------------------

VENIR SUR PLACE

Pour rejoindre la zad : Toutes les infos pour rejoindre la zad sont compilées ICI. -

Une fois sur place : Carte de résistance aux expulsions avec toutes les infos pratiques essentielles (cantines, sleepings et campings, espaces medic)

Carte plus précise pour crapahuter sur les chemins et dans les champs.

Quelques recommandations : à prendre en considération si vous souhaitez venir sur place (repris de l’appel à venir défendre la ZAD de 2016)

Avant de venir, renseignez-vous au maximum afin de comprendre la situation, et à votre arrivée adressez-vous à l’un des espaces d’accueil, prenez le temps de discuter avec les personnes sur place.

Pour accéder à la zone, voir ici. Prenez aussi le temps de lire les informations mises en ligne par l’équipe légale.


AGIR D’AILLEURS

Appel à dons : il est mis à jour quotidiennement

S’entraider face aux expulsions : Etre solidaire de la situation du moment peut passer par le fait de proposer des services concrets en soutien à celles et ceux qui sont sur la zone, comme par exemple offrir un petit coin tranquille chez soi pour que des gens puissent se reposer temporairement, ou permettre de stocker des affaires personnelle etc. [CLIQUER ICI->5505]

Rassemblements à venir : Liste mise à jour quotidiennement à lire sur cette page. Ca bouge partout. Et pour vous inspirer par les actions décentralisées des soutiens faites donc un tour sur cette page

Communiqués de soutien : on compile tous ceux reçus ces derniers jours suite à la deuxième tentative de destruction de la Zad. Merci à tout.e.s pour le soutien, merci aux personnes qui ont relayé ces appels

messages de soutien : On rassemble ici et ici (vu que la première page était pleine) tous ceux qui nous parviennent. Merci à toutes et tous. On essait de diffuser une partie de ces messages sur Radio Klaxon pour qu’ils parviennent aux oreilles des personnes présentes sur zone. Ça participe à nos victoires !

Carte des actions et rassemblements de soutien : on essaie de mettre tout ce qui s’est fait depuis le début de l’opération policière (en cours de mise à jour le 17/04 à 13h) :

See full screen

Nous prévenir, nous informer : Appelez le numéro d’urgence pour nous signaler des informations, si possible par sms : 06 43 92 07 01 (pour contact presse uniquement : 06 95 06 81 49). Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Avant de faire tourner une info, merci de contacter par mail ou téléphone la ZAD pour vérification. Des infotraflics vont être faits régulièrement dans les heures/jour à venir.


S’INFORMER :

S’inscrire à notre liste mail : Pour vous inscrire/désinscrire à notre mail liste pour les nouvelles, communiqués, alertes, etc. Le flash infos est maintenant disponible en flux RSS.

Ecoutez Radio klaxon en ligne : Si klaxon est saturé des camarades ont mis en place des relais stream, notamment sur https://streaming.parleur.net/ et sur indymedia grenoble


  • vendredi 20 avril

    AntiRep

    Rapide synthèse de la repression à Nantes et sur la ZAD depuis le 9 avril 2018 : https://nantes.indymedia.org/articles/40998

  • 18h35min

    COUP DE GUEULE d’un membre démissionnaire du CA de l’ACIPA. Quand un binome de traitre.ss.e à leur parole donnée bave dans la presse (cf les déclarations répugnantes de F.Verchère, ancienne porte parole du CEdéPA et de J.Durand, porte parole autoproclamé de l’ACIPA) il n’y a pas que sur la zad, heureusement, qu’on se rappelle les 6 points sur l’avenir de la zad, la promesse faite et répétée de tenir ensemble dans les bons comme les mauvais moments. Parce qu’aujourd’hui on ne peut plus se taire, appel à défendre la zad, toutes les personnes ayant participé à la lutte doivent pouvoir rester, projet agricole ou pas, dans la norme ou pas.

    Si vous croyez qu’il y a des bons et des mauvais zadistes c’est que vous n’avez rien compris à ce qui se vit sur la zad ! Honte à vous de nous cracher dessus de manière publique alors que lle gouvernement et ses 2500 gendarmes continuent de faire peser sur nous la menace d’une destruction totale !

  • Violences policières

    Repris de Nantes Revoltées : La justice a décidé de frapper fort, très fort, pour écraser toute contestation à Nantes.

    - Depuis deux jours, des procès ont lieu contre les personnes arrêtées à Nantes et Notre-Dame-des-Landes, lors des manifestations contre les expulsions de la ZAD. Parmi eux, il y a cet homme de 48 ans, arrêté seulement pour avoir lancé quelques insultes à la BAC qui commettait des violences, samedi 14 avril, à Nantes. Le verdict ? 6 mois de prison, dont deux ferme ! De la prison ferme pour des mots.

    - Il y a surtout ce jeune de 21 ans, arrêté dimanche sur la ZAD. Son casier est vierge. Il est accusé, sans aucune preuve, d’avoir vidé un extincteur en direction des gendarmes. Ce qui, formellement, n’est même pas une « violence », puisque la vapeur d’extincteur ne risque en aucun cas de blesser quiconque, et certainement pas des hommes en armure. Peu importe, le prévenu, de toute façon, explique que les gendarmes l’ont confondu avec un autre manifestant. La justice le condamne à 8 mois de prison ferme ! Oui. 8 mois de prison, sans preuve. Pour un acte non violent. Pour l’exemple.

    - Ces dernières années, la police a blessé des centaines de personnes dans les manifestations à Nantes, avec ses armes. Parmi elles, 4 jeunes hommes ont été éborgnés après avoir reçu des balles en caoutchouc à l’œil, dans des manifs. Aucun policier n’a jamais été inquiété par la justice pour ces mutilations, dont ils garderont les séquelles à vie. Le tribunal de Nantes a requis une relaxe, et trois « non-lieu ».

  • 18h02min

    AVENIR DE LA ZAD : « Le gouvernement nous demande de mentir »

    Une vidéo tirée du live de mediaparthier soir avec Sarah, éleveuse de brebis et membre du collectif des Cent Noms, Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne, et José Bové, député européen du Groupe des Verts/Alliance libre européenne :

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=3Ku8VVwNaZg

  • 17h09min

    Avis aux journalistes et autres colporteurs : on porte un projet collectif, il n’y a pas de zadistes "modérés" ou "radicaux", "constructifs" ou "violents", "réformistes" ou "jusque boutistes", "illégalistes" ou "légalistes"... n’en déplaise à nos ennemis politiques et nos alliés d’hier, les moyens d’actions sont complémentaires et notre lutte politique et collective.

  • 16h39min

    Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la zad sans jamais oser le demander

    FAQ, live sur twitter dimanche 28 avril à 21h @ZAD_NDDL #FAQzad

    L’image que vous vous faites de la zad est possiblement aussi trouble et urticante que le brouillard de lacrymo dans lequel nous baignons depuis quelques semaines : expulsions finies ou pas finies ? projets individuels ou collectif ? légalisation et normalisation, radicalité et anonymat ou .. ? bons ou mauvais zadiste ? La diversité du mouvement, le rythme intense, les mensonges des médias et des politiques n’aident pas à s’y retrouver. Pour dissiper un peu ce brouillard d’incompréhension et retrouver la splendeur du bocage, plusieurs personnes impliquées dans le territoire en lutte de NDDL (une paysanne de COPAIN, un naturaliste en lutte, un paysan historique de la lutte, un.e ou plusieurs occupant.es) se proposent de répondre à vos questions. Cette FAQ (foire aux questions) sera la première d’une série (enfin,.. si on parvient à rester). Elle sera réalisée sur la zad et retransmise en direct sur twiter. D’ores et déjà, vous pouvez y poser vos questions @ZAD_NDDL #FAQzad

  • 12h24min

    La fac occupée de Tolbiac a été expulsée ce matin. Appel à rassemblement à midi. PLus d’infos ICI

  • 11h21min

    Pour écrire aux potes incarcéré.e.s, passer par cette adresse qui transmettra Comité de soutien aux inculpé.e.s 2 rue les rochettes 44360 Vigneux de Bretagne

    Feu aux prisons, solidarité avec les inculpé.e.s

  • 11h06min

    Petit bilan de ce milieu de matinée : c’est plutôt calme pour une occupation militaire. La pression ne retombe pas pour autant : il y a des contrôles sur les piétons et voitures, juste devant la maison rose.

    Il y a également des contrôles aux Ardillères où l’on dénombre une forte présence policière

    Il y a environ 5 camions de GM dans le champ de Lama Faché

    Ca passe par le chêne des Perrières, mais il y a une barricade sur la route avant le Tertre donc pas possible de passer par là en véhicule