Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Textes > Communiqués et appels du mouvement anti aéroport > Du 28 janvier au 3 Février : les habitant-e-s qui résistent contre l’aéroport (...)

Du 28 janvier au 3 Février : les habitant-e-s qui résistent contre l’aéroport et son monde vont à la Chataigne ...

dimanche 27 janvier 2013

Du 28 janvier au 3 Février les habitant-e-s qui résistent contre l’aéroport et son monde vont jusqu’à la Chataigne ... pour proposer une semaine d’activités : programme détaillé ci-dessous

Mise à jour du 29 janvier : la ferme de Bellevue est occupée depuis de début de la semaine. Plusieurs activités de la semaine sont déplacées là bas.

PDF - 129.8 ko
Affiche

Semaine de rencontres à la Châteigne, organisée par des habitant-e-s qui résistent contre l’aéroport et son monde

"Désormais, la plus haute, la plus belle, performance que devra réaliser l’humanité sera de répondre à ses besoins vitaux avec les moyens les plus simples et les plus sains. Cultiver son jardin ou s’adonner à n’importe quelle activité créatrice d’autonomie sera considérée comme un acte politique, un acte de légitime résistance à la dépendance et à l’asservissement de la personne humaine."

Depuis le 17 novembre, suite à la manif de réoccupation et la construction d’un nouveau lieu d’organisation pour le mouvement, des collectifs qui participent activement de la lutte, sans habiter sur le terrain en permanence, se sont relayés pour faire vivre la Châteigne. En même temps, des constructions ont fleuri comme autant d’épines dans le pied de César ! De nouveaux collectifs sont venus renforcer le mouvement d’occupation, dessinant de nouvelles manières d’habiter la zone. La lutte sur la ZAD prend une dimension et une intensité nouvelles grâce à ces nouvelles présences. Qu’illes soient des bourgs alentours, de Nantes ou de l’autre bout de la France, qu’illes s’installent sur la ZAD où y passent quelques heures, ami-e-s d’ici et d’ailleurs renforcent le mouvement de lutte contre l’aéroport et son monde.

Depuis le 16 octobre, nous vivons sous occupation militaire. L’Etat au service de Vinci expulse, détruit, blesse et enferme. L’opération César a marqué un tournant, un point de non-retour dans la détermination à résister contre cet aménagement du territoire et à continuer de vivre ici. Sur la ZAD il est devenu impossible de vivre sans lutter, comme il est impossible de lutter sans vivre. Habiter ici et lutter ici sont des questions inséparables, entremêlées. Ainsi, en même temps que nous voulons renforcer la lutte, nous voulons continuer de partager un quotidien avec ses moments de joie et de fête. En dépit des contrôles policiers incessants, des affrontements parfois violents, et des humiliations quotidiennes, les liens d’amitié et de solidarité qui nous unissent n’ont jamais été aussi forts. Nous voudrions étendre et renforcer cette communauté de lutte, c’est pourquoi :

On s’invite et on vous invite à la Châteigne !

Parce que nous sommes animé-e-s du désir de partager et de transmettre les expériences acquises en vivant et en luttant ici ces dernières années. Comment la ZAD était-elle habitée il y a 20 ans, 5 ans, 3 ans ? Comment ont émergés les premières oppositions à ce projet ? Comment est né le mouvement d’occupation ? Quelles expériences tirons-nous de ces dernières semaines de résistance aux expulsions ? Nos histoires, nos liens, nos vécus, sont une force inestimable, indestructible, nous voudrions les partager. Parce que nous ne détenons pas toutes les pièces du puzzle, nous lançons à l’occasion de cette semaine, un appel à témoignage, pour récolter vos souvenirs de cette lutte.

Si le mouvement a une histoire, il a aussi un avenir à élaborer et à construire ensemble. Ces perspectives nous voudrions les réfléchir collectivement. Comment renforcer les liens entre les collectifs qui participent de cette lutte ? Comment accroitre notre connaissance du terrain dans la perspective des travaux à venir ? Comment étendre la lutte à l’ensemble de la métropole Nantes Saint-Nazaire ? Comment les habitant-e-s et les collectifs solidaires peuvent-ils faire échouer Vinci et l’Etat pour faire de ce bocage un espace communs où vivre nos rêves ? Comment cette résistance peut-elle renforcer des luttes ailleurs, contre d’autres projets d’aménagements tout aussi absurdes et destructeurs ?

A toutes ces questions nous n’avons pas de réponse sous prétexte que nous prenions part à cette lutte avant. En revanche, nous espérons pouvoir esquisser des pistes tous-tes ensemble à l’occasion de cette semaine de rencontre.

Cette semaine, on vous propose : une après midi de discussion sur l’histoire de la lutte, une balade sur le tracé du barreau routier, un atelier-cuisine Vegan pour réaliser un livret de recettes, un bal, une expo photo sur la ZAD, une soirée jeux, un débat sur la métropole Nantes Saint Nazaire, un atelier pour faire du savon DIY, un atelier grimpe, une journée organisé-e par les enfants et l’utilisation de l’espace crèche de la Chateigne pour permettre aux parents de participer à la semaine.

PROGRAMME DE LA SEMAINE

LUNDI

- 09h30 : Atelier cuisine vegan Retrouvons nous chaque matin de la semaine dans la cuisine de la Chateigne pour un moment de partage et d’échange culinaire, autour de la préparation de repas vegan. Ensemble démystifions ce terme, discutons de sa pratique (ou et comment trouver les bons apports ,nutriments...), de son sens, des raisons et des bienfaits de ce choix d’alimentation et bien plus !

- 10h : Présentation de la semaine

- 15h : Atelier savon / Atelier tricot - l’atelier Savon sera le Jeudi 31 Janvier à 15h a la ferme Bellevue !!

- 14h : discussion sur le consentement Échanges d’expériences, de pratiques, d’outils, d’idées pour désapprendre le viol et autres comportements genrés dominants entre personnes catégorisées/construites comme "mecs".

- 17h : Projection et débat sur notre impact écologique sur la ZAD Une petite projection de 23 minutes suivi d’une discussion sur "comment peut-on être plus sensibles à notre impact sur l’écosystème de la ZAD. Nous voulons réfléchir ensemble sur comment les matériaux que l’on utilise, la manière dont on vit, où l’on vit, peuvent affecter les êtres vivants autour de nous. La ZAD c’est aussi un habitat pour beaucoup des animaux et de plantes qui même s’ils sont souvent plus petits que les humains. Ce ne sont pour autant pas les moins importants. C’est pourquoi, il y a un carte qui a été créée qui veut essayer de montrer les habitats les plus sensibles où ils vivent. Cette carte va aussi être présentée pendant la discussion.

- 20h : Projection du film Hasta ahi te mueve Autour de projets de regroupement de populations indigènes jugées trop dispersées et pauvres par le gouvernement, à qui la ville doit apporter le progrès. Un aperçu de ce qu’il se passe au Mexique, où ce ne sont pas des capitales vertes qui apparaissent, mais des « villes rurales », une occasion de parler des luttes zapatistes que ces projets tentent d’affaiblir.

MARDI

- 09h30 : Atelier cuisine vegan

- 11h30 : Eveil corporel Une société construit exclusivement sur le côté rationnel, contraint notre liberté d’expression corporel. Des réflexions sur comment on utilise nos corps, ici et ailleurs. Rester immobile/statique pendant des heures en réunion, derrière un ordi, courir dans les champs sans être physiquement ’préparé’,... Dans la foule des événements, parfois on oublie notre outil, notre corps, et de respirer. Voila pourquoi une proposition de réveiller nos corps ensemble, a travers des étirements et des pratiques comme le yoga, chi kung, body mind centering et d’autres expérimentation. (aussi utile quand on passe des heures en GAV)

- 14h : Aprem-soirée de discussion autour du soin -dans l’urgence des affrontements et plus largement-.

- 21h : projection Puisque la police blesse et que ce monde rend malade Expulsions, occupations policières, résistance, affrontements ; la situation à Notre-Dame-des-Landes a rendu nécessaire de s’organiser face aux risques de blessures physiques. Les armes de la police ont fait de nombreux blessés. Les équips médic de la zad ont étés rejointes par de nombreux “professionnels de la santé”, infirmier-e-s, médecins, physiothérapeute. Ce serait l’occasion de revenir sur leurs organisation, ces rencontres, leurs perspectives. Aborder cela collectivement ne peut se réduire à un plan purement pratique, urgence du soin, évacuation, matériels. Qu’est ce que cela provoque en nous ? Comment se renforcer, se soigner collectivement pour que les blessures policières ne nous enferment pas dans l’isolement et dans la peur ? Avec un aperçu historique de la médecine occidentale nous pourrions analyser le régime de santé actuel et échanger expériences et pratiques d’autonomisation (au sein ou hors institution).

MERCREDI : Journée enfants

-  9h30 : Atelier cuisine vegan / concours de gateau !

- 11h30 : éveil corporel

- 15h :Atelier grimpe Venez apprendre les bases de la grimpe dans les arbres. Méthodes, matos, sécurité, etc. Il y aura aussi un atelier avancé : comment descendre quelqu’un inconscient ou victime d’un malaise encordé. Pour enfants, adultes, débutant-e-s et tout age...

- Toute la journée : cartes (belote !) jeux de plateau,..

- 18h : Projection de Pompoko, film de Miazaky suivi d’une discussion avec les enfants Les tanukis ne veulent pas voir bétonner leur forêt, ils attaquent les machines et usent de leurs pouvoirs magiques pour la défendre.

JEUDI

- 9h30 : Atelier cuisine vegan

- 11h30 : éveil corporel

- 14h : « Blain Sans frontières ». Rencontre avec une association de Blain qui travaille avec les migrant-e-s dans la région.

- 15h : Atelier savon amener vos huiles différentes !!

- 17h : Atelier anti-répression. Présentation de nos droits en garde à vue, de stratégies de résistance et de non coopération face à la police et à la justice. Suivi d’un partage d’expériences de garde à vue, de contrôle d’identité et de procès.

VENDREDI

- 9h30 : Atelier cuisine vegan

- La journée : Chantier collectif

- 15h : Présentation et discussion « L’aéroport, une pièce de la Metropole Nantes-Saint Nazaire » L’histoire de la lutte contre l’aéroport s’inscrit dans le contexte de développement de la métropole nantaise.

- 19h : Exposition photos et projection Un territoire se défend avec tou-te-s ses habitant-e-s . Notre mémoire commune nous nous l’approprions , nous la faisons vivre, c’est notre résistance que l’on vous invite à partager.

- 19h30 : Bouffe Q de plomb. Lutter contre le système de consommation intensif, faire la promotion de l’autonomie alimentaire, en faisant des échanges ou de la vente de produits cultivés, élevés, transformés dans le respect de la nature et de l’animal. Avoir la possibilité de pouvoir vivre de son travail sans pour cela exercer.

- 21h : Projection de “Quand les arbres s’agitent” et “Quand les arbres fulminent”

SAMEDI

- 9h30 : Atelier cuisine vegan

- 8h30  : Balade sur le tracé du futur barreau routier (croient-ils) rdv 8h30 devant la poste a NDDL pour partir a 9:00 en navette à un bout du trajet. La première partie du ballade va durer 2-3 heures. Il y aura un picnic (que chacun-e apportera et partagera). Il y aura un picnic vers 12-13:00 a la Chat Teigne. Pour celles & ceux qui veulent continuer jusqu’à l’autre bout, on repartira après le picnic pour encore plus ou moins 2 heures de marche. La navette viendra nous chercher et vous emmenera au Rosier et/ou à la Chat Teigne. Au delà du simple plaisir de se promener, le parcours de cette promenade repère les differents terrains et lieux de vie où les prochains forages/défrichage/constructions sont censés avoir lieu. Ce sont des endroits où l’on sera confronté-e-s avec les machines et les flics dans les mois/années à venir.

- 18h : Initiation danses traditionnelles

- 20h : Bal le bal il va avoir lieu à la grange de St. Antoine

- 23h : After disco ! pareille pour l’after disco !

DIMANCHE

tout le programme de dimanche sera à la ferme de Bellevue...!!!

- 12h : Auberge espagnole (ramenez de quoi grignoter), pique-nique avec le Wagon. Le wagon est une association de producteurs, à Pannéce, créée en 1995. L’idée était venue de faire perdurer les exploitations en difficulté en étant le plus autonomes possibles. Depuis les cinq dernières années, trois installations paysannes ont vu le jour.

- 15h : Partages mémoires/histoires.... A partir d’extraits de textes, d’enregistrement audios d’habitant-e-s et de paysan-ne-s, d’un petit film sur l’ouverture collective du Liminbout, et des souvenirs récoltés dans la semaine (cf. appel à témoignages), on partagera ensemble des bouts de l’histoire de cette lutte en se racontant des bribes d’expériences vécues dans ce bocage.

- 18h : Discussion sur les expériences d’installation des jeunes paysan- nes.

- 20h : Repas offert par le Wagon.

PDF - 129.8 ko
Affiche
PDF - 124.7 ko
Affiche 2
PDF - 391.8 ko
Programme prêt à imprimer
PDF - 392.3 ko
Programme (A5 page à page)

Documents joints