Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Espace presse > Communiqués de presse > Communiqué des organisateurices de la manifestation contre la (...)

Communiqué des organisateurices de la manifestation contre la répression

samedi 22 novembre 2014

Malgré l’interdiction de fait de manifester, la mobilisation s’amplifie !

La manifestation contre les violences policières et la répression judiciaire a réuni plus de 4000 personnes. Plus de 300 lettres d’autodénonciation pour participation à la manifestation du 22 février à Nantes ont été envoyées au procureur. Malgré le dispositif policier délirant et le climat de peur instauré par les autorités, c’est la plus importante à ce jour.

Cependant, on ne peut que s’inquiéter quant à la possibilité même de manifester : blocage du centre-ville, fouilles et arrestations préventives, mise en joue au visage avec des LBD de manifestants désarmés, discours anxiogène de certains médias en amont visant à dissuader de manifester...

Pourtant, la diversité des personnes présentes démontre que le mouvement s’élargit et que le discours de la peur ne prend pas. Ils ne parviendront pas à nous enfermer dans la figure caricaturale du black-block casseur ultra-violent, dont ils abusent pour justifier la répression de toute forme de contestation.

Le mouvement, dans sa diversité, reste solidaire et déterminé pour mettre fin aux violences policières et judiciaires, seule réponse de l’état à des luttes légitimes.

Nous donnons rendez vous le 7 décembre à 14h devant la préfecture pour un marathon jusqu’à la prison en soutien à Enguerrand, emprisonné depuis plus de 7 mois suite à la manifestation du 22 février, et victime d’un acharnement judiciaire scandaleux.

Le collectif d’organisation de la manif, composé des membres de comités locaux contre le projet d’aéroport, de collectifs anti-répression, de membres d’associations et d’individu-es.