Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Nouvelles du front > Flash Infos > Infos du 22 au 28 janvier 2018

Infos du 22 au 28 janvier 2018

lundi 22 janvier 2018

Merci de nous signaler toute information sur d’éventuelles présences de flics ou d’engins de travaux autour de la ZAD au numéro d’urgence : 06 43 92 07 01 (pour contact presse uniquement : 06 95 06 81 49). Nous faisons appel à votre vigilance.

Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Restons vigilants, mais évitons de crier au loup ! Ca nous permettra de réagir rapidement. Avant de faire tourner une info, merci de contacter par mail ou téléphone la ZAD et/ou l’ACIPA pour vérification. Si nous estimons que la menace est immminente et réelle, nous le ferons savoir par un message commun sur les diverses listes, sur le site de la ZAD et sur celui de l’ACIPA. En attendant, nous invitons chacun à prendre avec recul les messages et rumeurs circulent par ailleurs et par d’autres biais.

Pour vous inscrire/désinscrire à notre mail liste pour les nouvelles, communiqués, alertes, etc. Le flash infos est maintenant disponible en flux RSS.

Infos traflics

Depuis jeudi 18 à 7h du matin, des contrôles incessants ont lieu à Héric, Notre-Dame (bourg), Fay, Temple, Treillères, Vigneux, La Paquelais (Bois Rignoux et centre bourg) et aux Ardillères... Des flics ont aussi été apercus au Chênes des Perrières, sur le chemin de Suez et sur la route des Chicanes.

Plus sérieusement, cette nouvelle phase de la lutte commence par une grosse démonstration de force de l’Etat qui, faute d’avoir pu nous faire plier, cherche, clairement en vain, à nous impressionner. Dans certains cas la douane était présente.

La Préfète de Loire-Atlantique a fait passer dès le 17 janvier 5 arrếtés interdisant le transport :

- de carburants, accélarateurs de carburants (?), gaz (ça s’est chiant, pas envie de manger froid moi...)
- de combustibles
- d’explosifs, produits inflammables, artifices, pétards
- d’objets pouvant constituer une arme par destination (un livre par ex., les flics ont vite peur des livres...), armes de chasse et munition

Afin de rendre les arrếtés opérants les gendarmes auront besoin d’une réquisition du procureur pour le contrôle et la fouille des véhicules. ce dernier est renouvelable toute les 24h : il faut donc le demander systématiquement et refuser le contrôle s’ils ne peuvent le produire.

D’après des sources à la Préfecture ces contrôles pourraient durer une quinzaine de jours, on sait aussi que plusieurs compagnies de gendarmes sont venues dans la région nous rendre visite et sont stationnées à Carquefou et à Sautron.

Nous remercions chaleureusement toutes les personnes qui ont appelé le téléphone d’urgence de la zad pour nous signaler mouvements et contrôles policiers. Vous pouvez écouter Radio Klaxon (87.5, 107.7 et en streaming) pour avoir les dernières nouvelles.

  • dimanche 28 janvier

    ZAD

    Une petite vidéo envoyée par la Piraterie à Roulettes : Nous les ZADISTE RADIS-CO !

    A voir absolument !

    Et pour les suites du chantier de reconstruction à Lama Fâché, voici une petite liste non-exhaustive de matos qui pourrait aider à la reconstruction d’un espace collectif.

    A ce propos, le chantier avance bien, y a déjà un beau début de plancher !

  • samedi 27 janvier

  • Amassada

    Fin des gardes à vue pour les 13 interpellé(e)s. Récit :

    Hier nous étions 13 à passer la journée en garde à vue. Pour certains réveillés, d’autre pris dans leur bergerie, d’autre menottés devant l’école où vont leurs enfants... Les gardes à vues se sont déroulées dans les différentes gendarmeries du nord aveyron (Bozoul, Marcillac, Rodez, Laissac, Villefranche de rouergue, Capdenac, Séverac, Salle-curan,...), avec des conditions différentes selon les enquêteurs.

    Nous ne nous laisserons pas intimider de la sorte et nous continuerons à défendre nos terres contre les promoteurs et autres aménageurs sans scrupules.

    Pas res nos arresta ! Rendez-vous demain (samedi 27) à l’Amassada (saint victor) à 14h30 pour continuer la lutte.

  • vendredi 26 janvier

    ZAD

    Les travaux sur la D281 sont finis ! Après une semaine de chantier, de tensions et de doutes parfois, de fatigue beaucoup, nous sommes parvenu, ensemble à tenir la promesse que nous nous étions faites de rendre la route à la circulation. L’Etat voudra bien croire que nous l’avons fait pour répondre aux exigences du premier ministre, nous, nous savons bien que ce qui l’a emporté c’est la volonté de continuer à faire ensemble, le désir de nos voisin.e.s de retrouver l’usage de la route, l’envie des paysans de pouvoir y circuler plus facilement. Il n’aura pas été facile pour nous, occupant.e.s, de démonter la cabane de Lama Faché, et nous n’oublions pas que cette route des chicanes a été longtemps le symbole de notre résistance victorieuse face à l’opération César. Mais le symbole ne valait sans doute pas risquer de commencer les négociations sur l’avenir de la zad dans de mauvaises conditions. L’assurance répétée des autres composantes que nous serons toutes et tous ensemble pour défendre la totalité des habitations de la zad a emporté la décision. Il n’y aura pas d’aéroport, il n’y aura pas d’expulsions !

    Ce matin vers 10h, la préfète est venue se prendre en selfie sur la D281. C’est de bonne guerre, comme le fait que certain.e.s camarades l’accueillent en lui montrant leur cul...

    Elle aura aussi pu lire sur son passage plusieurs banderoles, de soutien à la lutte au Rojava, "Zone A Défendre, résistance et sabotage", "yes, chicane", "capitalisme vert, le mur de toute manière" et bien d’autres.

    Lors d’une courte pause à Bel Air elle a rencontré brièvement un représentant de COPAIN pour évoquer le début des travaux de rénovation de la route, celui-ci a dit qu’il serait malin que la DIRO vienne sans escorte policière qui serait perçue comme une provocation par les occupant.e.s. Elle s’est ensuite rendue à Notre-Dame-des-Landes pour une courte conférence de presse où, bonne joueuse, elle a reconnue l’important travail réalisé par des centaines de personnes tout au long de la semaine et admis que désormais les conditions étaient réunies pour commencer le processus de négocation avec le mouvement anti-aéroport.

    A lire aussi, le communiqué commun du mouvement

  • jeudi 25 janvier

    ZAD

    D281.

    Entre grosses averses et éclaircies, sous le regard vrombissant de l’hélico de la gendarmerie, le chantier collectif de feu la route des chicanes s’est poursuivi aujourd’hui, réchauffé par une cantine sauvage et un orchestre improvisé. La cabane Lama Faché a été démontée pierre par pierre entre habitantes, soutiens et comités. Ce chantier a donné lieu a des ce moments sensibles et forts, à des dissonnances mais aussi à l’expression vivante de paroles contraires. A suivre...

    Pour se détendre, un petit son tout chaud en provenance de l’atelier rap : " votre dame du vietnam"

  • mercredi 24 janvier

    Bure

    Bure : appel à contribution pour un livre d’or de la chute du murpour soutenir deux amis qui passeront en procès au tribunal de Bar-le-Duc le 13 février : ils sont accusés de la destruction du fameux mur de béton érigé par l’Andra autour de la forêt à l’été 2016.

  • Violences policières

    Des images de nos espions qui ont trouvé la base des flics qui nous harcelent tout autour de la ZAD à l’école du gaz de Saint-Etienne-de-Montluc (carte sur OpenStreetMap) :

  • lundi 22 janvier

    ZAD

    Merci pour tous vos messages de soutien qui arrivent en grand nombre, que la victoire ici face à l’aéroport donne de la force aux luttes d’ailleurs !

  • ZAD

    Comme annoncé, une première journée de chantier pour rendre la D281 plus accessible à nos voisin-e-s et aux riverain-e-s des bourgs alentours.

    Cette première journée a vu beaucoup de personne, de toutes les composantes, venir, pelles et balais en main, participer au chantier. Un grand merci à tou.te.s ! Les travaux vont continuer dans les prochains jours. Comme le dit le communiqué, "nous pourrions revenir sur cette décision si des menaces d’expulsion venaient à se concrétiser, en refermant cette route et les autres traversant la Zad."

    Des reportages automédias, photos et audios, pourraient apparaitre ces prochains jours sur le site. Il y aura aussi une communication du mouvement une fois le chantier terminé.

  • ZAD

    Les ultralégumes sont de retour