Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Textes > Communiqués extérieurs > L’accueil rennais de la victoire de la lutte anti-aéroport

L’accueil rennais de la victoire de la lutte anti-aéroport

samedi 27 janvier 2018

"Ce mercredi 17 janvier, en début d’après-midi, Edouard Philippe entendait assumer le rôle de mettre fin à une lutte historique, vieille de plus de 50 ans, par l’annonce de l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Nous saluons vivement la puissance d’un mouvement aux pratiques diverses qui a su triompher de l’Etat !

En revanche, nous restons et appelons à rester alertes. Car si la lutte contre l’aéroport trouve une issue victorieuse, la lutte pour la victoire de la Zad, elle, continue.

Les hérauts de la politique gouvernementale ont innondé ces derniers jours les journaux, les chaînes de télévision et les stations de radio d’un flot de mots hostiles à la Zad. Il est vrai que l’existence d’un mouvement d’occupation vieux de dix ans est une réelle humiliation pour ceux qui entendent tenir les rennes de l’aménagement du territoire au profit de l’économie.

Rester alertes signifie donc aujourd’hui savoir se rendre disponible à l’action. Depuis deux ans, le Comité Zad de Rennes se rassemble au rythme des menaces d’évacuation de la zone. La menace ne disparaît maheureusement pas après l’abandon du projet. Aujourd’hui encore, le déblayage des routes principales qui traversent la Zad peut faire l’objet de tensions avec les forces de l’ordre, et nous ne laisserons quelque opération policière que ce soit se faire sans réagir.

Nous répondrons encore présents pour faire triompher la Zad, fidèles que nous sommes à l’en-dehors qu’elle ouvre au sein même du monde capitaliste.

Rester alertes signifie aussi prendre part largement à la grande fête qui secouera la Zad le 10 février prochain, saluant le dernier souffle de la Déclaration d’Utilité Publique et l’enterrement du projet.

Si les leçons de cette lutte victorieuse doivent se répandre partout, ce rendez-vous donnera également lieu à une grande rencontre entre tous les comités de soutien, pour s’organiser et penser ensemble l’avenir de la zone et de nos liens avec elle.

La victoire de la lutte anti-aéroport nous confirme qu’il n’est pas vain de combattre, ici aussi à Rennes, l’aménagement du territoire dont le tout nouveau centre des congrès est l’étendard. Cette victoire renforce notre détermination à arracher des lieux à la ville, pour troubler encore la mise en bon ordre du centre de Rennes. Nous rappelons en ce sens que chaque événement au centre des congrès doit être le prétexte à la perturbation de la reconquête du centre-ville, si chère à Nathalie Appéré.

Par ailleurs, passé ce pallier (et non pas des moindres !), le Comité Zad de Rennes se consacrera dans ses prochains rendez-vous à la question primordiale de son devenir propre, ainsi que celle, intrinsèquement liée, de l’avenir de la Zad. Ceci en vue de la rencontre intercomité qui suivra la fête du 10 février mais aussi et surtout dans la perspective de renforcer ses liens avec l’intense expérience de l’autonomie politique éprouvée ces dernières années, et qui, nous le souhaitons et l’encouragerons, s’éprouvera encore pendant de longues années.

Mais dans l’immédiat, l’heure est aux réjouissances et à la réaffirmation de notre détermination ! Que vive la Zad !

Comité Zad de Rennes, sur la place Ste Anne, au soir de l’annonce qui stoppa nette, après 50 ans, la cavale des gouvernements successifs."

  • samedi 27 janvier

    Comités locaux

    L’accueil rennais de la victoire de la lutte anti-aéroport.