Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Nouvelles du front > Flash Infos > Infos du 26 mars 1er avril

Infos du 26 mars 1er avril

lundi 26 mars 2018

Merci de nous signaler toute information sur d’éventuelles présences de flics ou d’engins de travaux autour de la ZAD au numéro d’urgence : 06 43 92 07 01 (pour contact presse uniquement : 06 95 06 81 49). Nous faisons appel à votre vigilance.

Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Restons vigilants, mais évitons de crier au loup ! Ca nous permettra de réagir rapidement. Avant de faire tourner une info, merci de contacter par mail ou téléphone la ZAD et/ou l’ACIPA pour vérification. Si nous estimons que la menace est immminente et réelle, nous le ferons savoir par un message commun sur les diverses listes, sur le site de la ZAD et sur celui de l’ACIPA. En attendant, nous invitons chacun.e à prendre avec recul les messages et rumeurs qui circulent par ailleurs et par d’autres biais.

Pour vous inscrire/désinscrire à notre mail liste pour les nouvelles, communiqués, alertes, etc. Le flash infos est maintenant disponible en flux RSS.

Infos traflics

les flics sont de plus en plus présents sur la zone, quasi constamment. ils stationnent aux Ardillères, et passent sur les petites routes, notamment celle des Fosses Noires ou vers la Saulce/Isolette.

Depuis vendredi au moins, le PSIG passe sur la D281 (par 2 véhicules de 4personnes) avec les GM aux extrémités. La nuit ce sont les GM qui passent.

Rassemblements en cas d’expulsion

En cas d’expulsion, voici la liste des rassemblements locaux A CONSULTER ICI

  • lundi 2 avril

    ZAD

    Des infos et un appel à dons pour la maison de la Freusière qui a brûlé il y a peu. A LIRE ICI

  • dimanche 1er avril

    ZAD

    Pas de poisson et pas de baston pour cette journée pluvieuse mais encore tranquille.
    on vous tient au courant pour la suite de la semaine.

    Les rencontres interco se précisent pour le week-end prochain, ce sera au Haut-Fay le samedi matin, pour prendre le petit déjeuner ensemble puis à Nantes l’apres midi pour participer aux rencontre organisées par le CNCA sur la métropolisation. Le dimanche on se retrouve de nouveau au haut-Fay, toute la journée pour discuter de l’avenir et de la défense de la zone en cas d’expulsion ou si elle sont déjà en cours.

    Les chantiers commencent dès demain ; la liste est là : Liste des chantiers

    A demain !!!

  • samedi 31 mars

    Non aux expulsions

    Manif contre les expulsions à Nantes : des infos et des images.

    Gros déploiements policiers (plus de 500 GM pour plus d’un millier de participant.e.s), techniques de nasses mobiles, provocations, usages de gazeuses, des lacrymos et des canons à eaux, sans aucune raison. Au moins une personne blessée à la tête par un coup de matraque et deux personnes interpellées.

  • vendredi 30 mars

    Alerte Expulsions

    INFOS SPECIALES POSSIBLES TENTATIVES D’EXPULSIONS LA SEMAINE PROCHAINE

    Il est difficile avec la présence policière partout autour de la ZAD d’avoir une visibilité claire. il y a des patrouilles très régulièrement sur la D281 et autour de la zad. avec soit des fourgons de GM, soit le PSIG, soit des voitures de gendarmes.

    il est clair en totu cas que des reprérages ont été fait ou sont en cours, tout en surveillant l’évolution de la réfection de la D281.

    La route n’a pas été réouverte malgré la fin des travaux et il n’y a pas d’annonce de réouverture pour la semaine prochaine.

    En ce qui concerne la mobilisation des forces de l’ordre

    - un camp de gendarmes existe à st-Etienne de Montluc, et possiblement ailleurs mais on n’a pas d’info sures.

    - au moins un hotel des environs est plein depuis plusieurs semaines et réservé pour des escadrons de GM (une trentaine de camions) pour avril et mai.

    - les pompiers du coin sont mobilisés les 15 prochains jours

    d’autres infos amènent à penser à une attaque pour la semaine prochaine

    qu’ils s’agisse d’un coup de com’ ou de plus larges expulsions, il est clalir qu’on sent que quelque chose se prépare.
    La préfecture n’a toujours pas fait preuve de procédure dexpulsion concernant les lieux de la ZAD

    si vous avez plus d’infos à nous faire parvenir, c’est toujours la meme adresse zad(at)riseup.net

    en attendant voilà un appel du mouvement d’occupation dans son ensemble :

    ZAD de NDDL : nous nous engageons contre toute expulsion

    Depuis plusieurs semaines, nous sommes sous la menace d’expulsions, devenues imminentes à l’approche de la fin de la trêve hivernale.

    Ces expulsions pourraient donc avoir lieu à partir de début avril et pendant les semaines qui suivent. Même si elles sont présentées comme « partielles », nous sommes et restons tout.te.s déterminé.e.s et uni.e.s, quelles que soient nos divergences sur d’autres points, pour empêcher leur exécution.

    Pour cela, nous nous engageons et appelons à :

    - défendre la ZAD, ce qui s’est construit et vécu ici, tous ses habitats et tou.te.s ses habitant.e.s ;

    - rejoindre le rassemblement annoncé à 18h à Nantes devant la préfecture le jour où ces menaces se concrétisent ;

    - reconstruire tout habitat détruit ;

    - réagir par les moyens nécessaires (blocages, rassemblements, actions décentralisées, etc.)

    Différents chantiers se dérouleront autour de cette période là. Pour plus d’infos voir le site zad.nadir.org et écouter Radio Klaxon (sur place sur 107.7 ou sur radioklaxon.antirep.net).

    Nous appelons donc toutes les personnes solidaires de la lutte contre l’aéroport et son monde et pour un avenir commun dans le bocage à venir nous rejoindre et/ou à nous soutenir par tous les moyens qui leur semblent appropriés.

    L’ensemble des lieux et des occupant.e.s de la ZAD

    (Texte à faire tourner au maximum)

    - - - - - - - - - -

    si vous comptez venir sur place en cas d’expulsions, rappelez vous que cet endroit est un territoire habité, voici quelques indications à prendre en compte :

    (repris de l’appel à venir défendre la ZAD de 2016)

    Dans quel état d’esprit veut-on défendre la ZAD ?

    Depuis 2012, nous avons largement pu faire le bilan de ce qui s’est passé pendant les expulsions et l’occupation policière. On s’attend à ce que l’opération d’expulsion ne soit pas une réplique de celle de 2012, que quoi que l’on prépare collectivement il y aura une grande place pour l’improvisation et l’adapatation. Nous souhaitons tout de même pouvoir anticiper cette fois sur des attitudes, qui ont pu être blessantes pour des personnes et contre-productives. Nous voulons aussi porter quelques idées sur ce qui nous rendra fort.e.s dans ce moment là. Voici certaines réflexions à ce sujet :

    - il n’est pas question, sous prétexte d’affrontements, d’accepter parmi nous des comportements sexistes, virilistes, homophobes, racistes, classistes, validistes, que nous combattons au quotidien ;

    - il y aura un grand besoin de personnes qui défendent le terrain, mais le rôle de celles et ceux qui assureront la logistique sera tout aussi important : cantines, soin, communication, espace de repos, etc. Et on a envie que ça puisse tourner : qu’il n’y ait pas les spécialistes des barricades d’un côté et celles et ceux qui s’occupent de les nourrir de l’autre ;

    - on rappelle que défendre cette zone, c’est aussi défendre les possibilités politiques qu’elle recouvre, et notamment des pratiques telles que l’autogestion, l’organisation collective et tournante des tâches, la culture des assemblées et la recherche de consensus sans taire les conflits ;

    - il est clair pour nous qu’en cas d’attaque ce sont eux, et non nous, qui choisiront de déclencher un ensemble de violences et de destructions, sur les êtres vivants, les habitats et espaces naturels de ce bocage. Comme en 2012, on ne se laissera pas faire : la résistance sera physique et déterminée. On veut aussi veiller à rester rejoignables dans la défense de cet espace, à maintenir les possibilités d’un soutien large et ne pas leur donner de raisons trop faciles pour décupler brutalement le niveau de répression à notre encontre. L’un dans l’autre, on souhaiterait qu’il y ait une attention à respecter la diversité des personnes qui viennent défendre la zone, et qu’un large panel de pratiques et de modes d’actions puissent coexister sur le terrain. En 2012 c’est la jonction entre des barricades, des blocages humains ou avec des tracteurs, des sabotages, des projectiles, des cabanes perchées, des blagues, chants et harcèlements divers, le tout concomittament aux actions décentralisées, qui a permis finalement de mettre en déroute leurs troupes. C’est cette force hybride que nous voulons réinvoquer.

    - même si tout n’est pas évident d’entrée, on aimerait aussi que les personnes qui viennent défendre la zad prennent en considération les attentions que l’on a pour les manières de résister des différents lieux et personnes vivant ici : le désir par exemple que le camion du laitier puisse continuer à passer dans telle ferme aussi lontemps que possible ou qu’il n’y ait pas de photos et de vidéos prises dans tel autre lieu...

    Avant de venir, renseignez-vous au maximum afin de comprendre la situation, et à votre arrivée adressez-vous à l’un des espaces d’accueil, prenez le temps de discuter avec les personnes sur place. Pour accéder à la zone, voir ici : http://zad.nadir.org/spip.php?article7. Prenez aussi le temps de lire les informations mises en ligne par l’équipe légale : https://zad.nadir.org/spip.php?rubrique56.

  • mercredi 28 mars

    Non aux expulsions

    Lettre ouverte de 25 avocats qui rappelle au gouvernement qu’en l’Etat, la zad n’est pas légalement expulsable. A LIRE ICI

  • 26 mars

    Solidarité avec les exilé-e-s

    On le relaie avec un peu de retard mais voici un communiqué émanant d’une église occupée pour recevoir les personnes exilé.e.s qui tentent de passer la frontière franco-italienne près de Briançon. A LIRE ICI

  • ZSR

    Des nouveaux sons issus des ateliers de rap de la zad sont disponibles :
    - effet domino
    - SOS
    - passage à l’acte

    Et pour écouter les autres sons, c’est par ICI

  • Amassada

    Projections, chantiers, visite de courtoise à Yann-Arthus Bertrand qui se fait le promoteur de l’éolien industriel avec Bové, week-end de rencontres... Pas mal de RDV autour de l’Amassada dans les smaines à venir. A LIRE ICI.

  • ZAD

    L’équipe médic de la zad a mis à jour la liste de matériel qui pourrait être utile. A CONSULTER ICI

  • Comités locaux

    Ils sont toujours là ! Un communiqué du Comité Zad Lyon qui appelle à défendre le futur de la zad. A LIRE ICI

  • ZAD

    Aujourd’hui, les travaux de bitumage sont quasi fini et les gens qui bossent ont fait une bonne part des peinturess de marquage. Et un des gilets jaune qui bosse sur la route présent sur la route dit que les travaux seraient terminés dans 3 jours.

  • 10h34min

    Les travaux ont repris ce matin, à Lama Faché. avec présence de GM pour surveiller.
    il y aurait un arrêté du 23 au 29 mars.

    les flics sont présent sur la zone et font des rondes sur tous les axes . ce sont surtout des GM mais il y a aussi le PSIG qui tourne, surtout sur la D281