Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Infos pratiques > Bilan médic des dernières 48 heures

Bilan médic des dernières 48 heures

samedi 14 avril 2018

Depuis le début de la semaine, au moins 148 personnes ont été prises en charges par le groupe médic’ (ce bilan n’est pas exhaustif). Au cours des dernières 48 heures, le groupe médic soigne et prend en charge en continu des personnes blessées pendant les assaults policiers et nous a livré ce bilan (là encore non exhaustif) :

23 personnes ont subi des éclats multiples éclats de grenades sur le corps (visage, nuque, torse, jambe, pieds, mains, doigts...) parfois enfoncés de 3 cm dans la chair. Une même personne peut avoir reçu une quinzaine d’éclats. Certaines personnes présentent des signes d’infections suite à ces blessures

8 personnes avec des hématomes des membres avec des phénomènes de compression dangereux liés à l’utilisation des Lanceurs de balles défensives

3 personnes avec des atteintes neurologiques (vertiges, céphalées, confusion...) suite aux explosions de grenades.

1 personne atteinte à l’oeil par un éclat de grenade, 3 autres souffrent de baisses d’audition sévères liées à des explosions de grenades

Sur les postes de soin et lors des déplacements de l’équipe médic’ sur les lieux de charge, il a été constaté l’utilisation d’armes au potentiel létal :
- tirs tendus de grenades diverses
- utilisation de grenades avec des charges explosives massives au contact à hauteur d’homme
- utilisation massive et continue au niveau d’habitations de gaz à haute concentration toxique : brûlures, nausées, Etc
- plusieurs témoignages d’utilisation de gaz incapacitants (deshydratation immédiate, diarrhée, vomissements, confusion, possible abattement...)

Conclusion : La police assassine, cela nous le savons déjà. Des policiers sont hospitalisés suite à l’explosion d’armes qu’ils nous envoient consciemment dessus et en continu depuis plusieurs jours.