Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Nouvelles du front > Flash Infos > Infos du lundi 3 décembre au dimanche 9 décembre

Infos du lundi 3 décembre au dimanche 9 décembre

lundi 3 décembre 2018


VENIR SUR PLACE

Il est possible de venir n’importe quand, y compris en dehors des grands rassemblements. Assurez vous cependant d’être le plus autonome possible (couchage, nourriture notamment). Prenez le temps de demander où sont les lieux d’accueil et cherchez un Zadnews (notre journal hebdomadaire) pour découvrir les différents chantiers, discussions, etc.

Pour rejoindre la zad : Toutes les infos pour rejoindre la zad sont compilées ICI. -

Une fois sur place :

Carte plus précise mise à jour en mai pour crapahuter sur les chemins et dans les champs.

Pour accéder à la zone, voir ici. Prenez aussi le temps de lire les informations mises en ligne par l’équipe légale.


NOUS PREVENIR, NOUS INFORMER :

Appelez le numéro d’urgence pour nous signaler des informations, si possible par sms : 06 43 92 07 01 (pour contact presse uniquement : 06 95 06 81 49). Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Avant de faire tourner une info, merci de contacter par mail ou téléphone la ZAD pour vérification.


S’INFORMER :

S’inscrire à notre liste mail : Pour vous inscrire/désinscrire à notre mail liste pour les nouvelles, communiqués, alertes, etc. Le flash infos est maintenant disponible en flux RSS.

Ecoutez Radio klaxon en ligne : Radio Klaxon c’est fini pour l’instant, rubrique Necro

  • vendredi 7 décembre

    Gilets Jaunes

    Conseils antirep en vue de l’acte IV dans toute la fRance, et analyses et cartes du dispositifs parisiens.

    Conseils antirep en vue de l’acte IV dans toute la fRance ; https://zad.nadir.org/spip.php?article6253

    Acte IV à Paris : Cartes, Dispositif, Rendez-Vous. https://paris-luttes.info/acte-iv-a-paris-cartes-dispositif-11234?lang=fr

  • jeudi 6 décembre

    Gilets Jaunes

    Un appel pour la phase 4 du samedi 8 décembre, une analyse qui fait du bien et des bilans de la répression en cours. Et si on ne faisait pas ce qu’on attendait de nous ?

  • mercredi 5 décembre

    Gilets Jaunes

    Des textes en parties, des chiffres partiels, des procès partiaux et des images :

    1. Les décisions rendues en comparution immédiate lundi et mardi : 26 condamnations à une peine de prison ferme (en totalité ou en partie). 28 condamnations à une peine de prison assortie d’un sursis ou d’un sursis avec mise à l’épreuve. 20 relaxes prononcées, 17 dossiers ont été renvoyés à une audience ultérieure, les prévenus ayant demandé du temps pour préparer leur défense.

    À noter que 37 interdictions de paraître à Paris ont été prononcées.

    (https://www.ouest-france.fr/societe/gilets-jaunes/direct-gilets-jaunes-19e-journee-de-mobilisation-au-lendemain-des-annonces-d-edouard-philippe-6110957)

    2. SOLIDARITE AVEC LES GILETS JAUNES - Communiqué de l’Amassada

    L’assemblée de la lutte contre le transfo de Saint-Victor exprime sa solidarité avec le mouvement des gilets jaunes.

    Parce qu’un mouvement qui a compris que sa réussite tenait à son horizontalité totale, en délégitimant ses représentants autoproclamés, a laissé un premier ministre complètement désabusé ce jeudi 27 novembre (il n’a pu s’entretenir qu’avec une seule des huit personnes qu’il devait rencontrer). En agissant ainsi ce mouvement déjoue toute tentative de soumission et de récupération.

    Parce qu’un mouvement qui a compris qu’il devait surtout bloquer les flux de marchandises, les raffineries, les péages et le trafic dans son ensemble, frappe là où ça fait mal.

    Parce qu’un mouvement qui arrive à ne pas se laisser diviser en bons et en méchants gilets jaunes casseurs, augmente ses chances de survie.

    Parce qu’un mouvement qui ne se perd pas en revendications mais exprime simplement son ras-le-bol de se faire quotidiennement racketter, peut ouvrir une remise en question profonde du fonctionnement de cette « société ».

    Vu depuis Saint-Victor le racket énergétique est immense, le cynisme de ceux qui le manœuvre est époustouflant et il faut évidemment aller plus loin que la dénonciation du faible pourcentage de la taxe carbone alloué au problème du changement climatique, en dénonçant la transition énergétique elle-même.

    Le choix gouvernemental de nous faire acheter en force une voiture électrique n’est pas seulement un racket économique mais aussi un racket technique. Développer de la puissance (le mouvement d’une voiture) ou de la chaleur (le chauffage d’une maison) avec de l’électricité n’est absolument pas efficace sur le plan énergétique, n’importe quel ingénieur le sait.. Relancer les ventes automobiles et conforter EDF dans sa place de leader mondial de l’électricité verte et nucléaire, voilà ce que veulent les macronnistes. Quant au pétrole, l’industrie continuera d’en brûler de plus en plus dans les avions, les poids lourds et les cargos des riches.

    Acculé à un semblant d’action par le réchauffement du climat, le gouvernement français improvise. Le paradigme de la décarbonatation de l’économie avec son florilège de concepts abstraits a permis un temps d’enfumer tout le monde. Mais la propagande de l’électricité propre débouche aujourd’hui sur un fiasco. Il n’y a pas que les ressources carbonées qui sont l’objet d’une gabegie totale, toutes les ressources minérales commencent à manquer, 80 % des sols arables de la Chine sont pollués par l’industrie minière qui nourrit les transitions énergétiques et numériques.

    Du reste si nous ne voulons pas être les réfugiés climatiques de demain, il faut arracher à l’État le monopole de la lutte contre le réchauffement. Les émissions de gaz à effets de serre ne s’arrêteront pas par de nouvelles taxes ou des fuites en avant technologiques, mais par le blocage de l’économie mondiale et la relocalisation des activités nourricières !

    En Sud Aveyron frapper là où ça fait mal c’est empêcher la construction d’éoliennes et bloquer RTE sur son projet de transfo ! Maintenir la possibilité de vivre ici c’est défendre pied à pied nos champs et nos forêts face aux criminels de l’économie verte.

    Tous à Saint-Victor si la flicaille tente une expulsion !

    3. Émission #74 Gilets Jaunes Dijon


    Pour le troisième rassemblement des Gilets Jaunes à Dijon, nous sommes allé prendre quelques sons dans la rue. Rapidement nous avons eu l’envie d’aller demander directement aux personnes présentent ce qu’elles faisaient là…

    Quelques témoignages ont ainsi été recueillis de 13h30 à 16h, entre jets de lacrymo tirés par les Gendarmes Mobiles et jeux de rue d’une foule dense, particulièrement déterminée à tenir le pavé.

    Nous avons été tenté d’interroger plutôt les personnes qui ne semblaient pas avoir le profil du syndicaliste gauchiste ou du motard fasciste…

    À écouter et télécharger ici : https://tvnr.noblogs.org/post/2018/12/04/74-gilets-jaunes-dijon/

    Bonne écoute !

  • Montabot

    La semaine prochaine, plusieurs évènements à la Grange de Montabot.

    MARDI 11 DÉCEMBRE
    - Insufflation de la ouate sous les rampants de la salle d’activité. Maintenant que tout est prêt, un copain propose donc de venir avec son insuffleuse le 12 décembre. Quelques-unes pour donner un coup de main sont bienvenu.e.s ce jour-là.

    LES TROIS JOURS SUIVANTS, le copain propose de lui donner un coup de main pour du bardage au Tourneur (14).

    Pour indiquer les dispos : https://framadate.org/oNM2TsVSFQ39kIqd

    SAMEDI 15 DÉCEMBRE :
    - La grange met ses tabliers pour expérimenter de bons petits plats végan de fin d’année.
    - Le soir ? Hé bien, viendra l’heure de la dégustation autour d’une belle tablée.

    DIMANCHE 16 DÉCEMBRE
    - Réunion/discussion : * Mettre des mots sur nos envies, communs et perspectives autour du collectif de la grange et mettre ainsi à jour la présentation de la Grange. * Programme et envies à venir - Partage des idées pour un prochain arpentage ; Les futurs brassins de l’atelier bière ; asso. de tranfo de Montabot ; évènement hivernal avec Antirouille. * Actu des luttes, soutien et relai des infos (Bure, EPR, Amassada, etc).

    Et comme presque toutes les semaines, il y aura sans doute une fournée de pain dans le fournil retapé avec la Grange.

  • Amassada

    Compte-rendu tribunal :

    Le mercredi 28 novembre a eu lieu l’audience au tribunal administratif de Rodez du jugement des indemnités d’expropriation des terres de la Plaine. Une délégation des propriétaires s’est rendu au tribunal pour signifier au publique que notre territoire n’est pas à vendre. Nous avons tourné le dos à la cour car nous n’avons plus grand-chose à dire à ces gens-là. Nous avons lu un texte pendant trois quarts d’heure pour expliquer notre point de vue puis nous sommes partis, ce fut encore une fois une bon moment et une bonne leçon de donner à la justice. Le texte ainsi qu’une vidéo de france 3 sont disponibles sur le blog.

    Quelques dates pour les temps à venir :

    Jeudi 6 décembre à 17h30 : soirée lecture de poésie à l’Amassada. Le 12 février : rendu du jugement du tribunal sur les indemnités 19 décembre : date de l’obtention du permis de construire de RTE 13-14-15 décembre : journées sur le soin/premiers secours : ateliers pratiques et discussions (plus d’infos sur le blog) Samedi 8 décembre : Comme tous les samedis, vous êtes invités à un pique-nique sur le chantier des éoliennes de Crassous, le rendez-vous est donné à 11h30 au marché, place de la mairie. Le pique-nique sera suivi d’une surprise.

    Vous trouverez plus de nouvelles et de photos récentes sur le blog.

    Et pour l’actualité, vous trouverez en deuxième partie de ce courriel un texte de soutien aux gilets jaunes.

    PS : Un nouveau projet d’éoliennes est en cours sur les hauteurs de St Affrique, nous vous donnerons bientôt des nouvelles, car bien sûr cela ne se passera pas facilement pour eux, encore une fois...

  • lundi 3 décembre

    Amazon

    Appel d’habitants de la CCEG et de NDDL POURSUIVRE ENSEMBLE à parler du projet d’installation de la société Amazon dans l’Ouest.

    Soirée d’échange ouverte à tous sur le projet d’implantation d’Amazon près de Nantes, sur la commune de Grandchamp-des-Fontaines. Rendez-vous le 14 décembre à 20h30 à la salle des Chênes de Notre-Dame Des Landes.

  • Punchline du jour

    "Insulter les médias, c’est insulter l’avenir".

    Citation de Ouest Torche de dimanche : https://www.ouest-france.fr/reflexion/editorial/insulter-les-medias-c-est-insulter-l-avenir-6103914

    Chère journaleux, comment te dire...

    Comment te dire le mépris que l’on ressent pour toi à chaque fois que tu te contentes de reprendre les informations "officielles" pour corroborer la version étatique des choses, à chaque fois que par la manière dont tu traites des sujets tu dépolitises et criminalises tout ce qui ne colle pas avec ta réalité, à chaque fois que tu prétends faire preuve "d’objectivité", de "neutralité", de "juste faire ton taf", alors que ton point de vue, comme tous, est situé et que tu as un parti-pris pour les dominants de ce monde,...

    Ta bonne conscience et ta mauvaise foi te font te sentir du côté de la "démocratie" ? Tu n’es pourtant qu’un de ces innombrables "nouveaux chiens de garde"..

  • Roybon

    De tout bois #10, revue de lutte contre le Center Parcs de Roybon.

    Cette revue se donne pour but de faire vivre la lutte contre le Center Parcs de Roybon (Isère) et d’en laisser des traces. Au-delà du cas particulier de cette lutte, la revue De tout bois tâche de tisser des liens avec les grands enjeux actuels (écologie, crise du capitalisme, nouvelles formes de luttes).

    Au sommaire : Au sommaire : « Au-delà des cagoules », « Chronologie de la lutte depuis le précédent numéro de la revue » et « Violences à Roybon », par le Comité de rédaction ; « État de droit et cha-cha-cha ! (suite) : Le code forestier de nouveau modifié au bénéfice de Pierre & Vacances », par Henri Mora ; « Les zones humides au Conseil d’Etat » et « Marche pour la forêt : montrons-leur de quel bois on se chauffe ! », par la Coordination Center Parcs : Ni ici, Ni ailleurs ; « Chronique d’une exécution », par Nicolas Bonanni ; « Les quatre enseignements de l’opération de maintien de l’ordre à Notre-Dame-des-Landes », par la Gendarmerie Nationale ; « Quelques sortilèges pour défendre la forêt des gendarmes et des mauvais esprits », par Çui-ci du groupe des sans-groupes ; « On fera pas dans la dentelle ! Quelques pistes contre l’industrie textile (et son monde) », par Les mal lainées ; reportage photographique. _ Les 9 précédents numéros sont disponibles. Particuliers Cette revue est disponible dans toutes les librairies. Il est également possible de nous passer commande directement. Infokiosques Si vous souhaitez distribuer ce numéro, contactez-nous.

    Catalogue complet sur : http://lemondealenvers.lautre.net

    Editions Le monde à l’envers 22 rue des violettes 38100 Grenoble 0769906972 mondenvers@riseup.net