Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Anti Répression

Anti Répression

Dernier ajout : 16 juillet.

En luttant on se confronte nécessairement au capitalisme et à sa police. La ZAD a une “legal team” pour vous soutenir dans vos embrouilles juridiques. Cette page essaye de vous orienter vers les différentes précautions à prendre, comment s’informer et trouver du soutien, comment préparer des défenses et vous informer sur les évolutions juridiques.

1. Actualités

2. Se préparer à une potentielle garde-à-vue

Lecture sur la GAV :

Sur le refus de donner son ADN aux flics :

Infos plus complètes face à la police et à la justice

- La version numérique, gratuite et intégrale du guide d’autodéfense juridique "Face à la police / face à la justice" (collectif Cadecol) est sortie et disponible sur infokiosques.net

La version papier reste bien évidemment dispo en librairie

3. En cas d’interpellation

4. Proches de détenu-e-s

5. Infos pratiques de la “legal team”

Numéro de téléphone : 06.75.30.95.45

mail : legalteamzad sur riseup.net - il est préférable d’utiliser le mail pour toutes communications un peu sensible (eg. noms et adresses, enquêtes en cours, ...) ou non-urgentes (eg. des questions juridiques)

Vous pouvez prendre rdv par téléphone pour venir discuter sur vos doutes, questions, expériences avec la police/justice. Exemples : "Est-ce que je dois signer qq chose en GAV ?", "Je suis convoqué-e, quoi faire maintenant ?", "Dois-je donner mon identité à la police ?", "Quels sont les expériences avec...?", "A quoi je peux m’attendre au tribunal ?", …

Appelez la “legal team” si vous avez des infos sur une arrestation ou une convocation (sans donner le nom de la personne !).

Pour les dons financiers (toujours très nécessaires) : Des chèques (à l’ordre du comité de soutien aux inculpées), peuvent être envoyés à l’adresse suivante :

Comité de soutien aux inculpé-e-s
2, Les Rochettes
44360 Vigneux-de-Bretagne

Qu’est-ce que c’est que la « legal team » ? (ou « les galères team » ?) Version PDF

La legal team est une équipe, issue de la lutte contre l’aéroport de NDDL, qui a pour but de soutenir les personnes confrontées à la répression policière et judiciaire.

Concrètement, on essaie de faire de l’information sur les droits en cas de contrôle ou de garde-à-vue. On rencontre des avocats qui acceptent de défendre ces affaires avec des tarifs corrects pour diffuser leurs contacts. On accompagne les gens qui passent en procès et qui souhaitent de l’aide pour leur défense. Puis on gère la caisse de soutien, et on fait le lien avec les personnes emprisonnées.

  • En cas d’interpellation, n’hésite pas à nous prévenir pour réagir au mieux à la situation. Pour ça il existe un numéro : le 06.75.30.95.45.
  • Si tu es témoin d’une interpellation, appelle ce numéro . Et donne : une description physique et vestimentaire de la personne arrêtée, ainsi que l’heure, les circonstances et le lieu de l’arrestation. Ne donne aucun nom au téléphone, ne donne aucune info sur les infractions commises (exemple : « mon ami était en train de tagguer »). Si ça ne répond pas, laisse un message avec les infos et un numéro de contact pour que l’on te rappelle plus tard.
  • Si t’es embarqué-é au poste et tu veux essayer de nous joindre, ne donne surtout pas ce numéro comme contact d’avocat car tu risques de gaspiller la seule possibilité d’appeler un-e avocat-e. Mieux vaux retenir un nom d’avocat connu de la legal team.
  • Ce numéro sert exclusivement à centraliser les infos sur les arrestations et à organiser le soutien (venir chercher les gens au poste, réagir à temps en cas de comparution immédiate, préparer la défense pour les procès...). Ne satures donc pas ce téléphone pour d’autres motifs.
  • Puis n’oublies pas de rappeler pour signaler ta sortie de garde-à-vue, ou la sortie d’un-e de tes proches. Sinon, on restera mobilisé-e-s sur l’alerte pour rien !
  • A part ça, on propose de prendre des rendez-vous avec les gens qui ont besoin de nous rencontrer pour discuter plus longuement ou anonymement que par téléphone. Alors, si tu as des questions générales sur les garde-à-vue, ou bien tu passes en procès et tu veux préparer la défense à plusieurs, ou raconter une expérience de répression pour être prise en charge collectivement, ou pour tout autre question que la legal team pourrait t’aider à résoudre, et bien n’hésites pas à passer un coup de fil pour qu’on organise un rendez-vous.
  • En cas de procès, la legal team peut apporter un soutien pour réfléchir et préparer la défense collectivement et/ou organiser un rassemblement au tribunal.
  • Il existe aussi une caisse de soutien qui sert à soutenir financièrement les personnes victimes de la répression, tu peux faire une demande à la legal team si t’en as besoin.

Pour envoyer des courriers aux prisonniers ou faire parvenir des dons pour la caisse de soutien :

Comité de soutien aux inculpé-e-s
2, Les Rochettes
44360 Vigneux-de-Bretagne

Articles de cette rubrique

  • Procès du 16 juillet 2014

    16 juillet 2014

    Aujourd’hui s’est tenu le procès d’un des inculpé.e.s suite à la manif du 22. Nous étions 400 répondant.e.s à l’appel du rassemblement devant le tribunal dont 200 casqués et armés, qui d’ailleurs nous ont bloqué l’accès au tribunal, puis à la salle d’audience. Il a fallut que les avocats négocient pour que 22 d’entre nous rentrent. Malgré l’expertise douteuse d’un expert douteux, malgré la description des keufs qui ne correspondait pas à l’accusé, malgré le fait qu’il n’était pas à Nantes ce jour là, il se (...)

  • 13 juillet : action solidaire à la prison de Nantes

    15 juillet 2014

    Une centaine de personnes a arpenté les alentours de la nouvelle prison de Nantes - à Carquefou -. Ces dernières semaines, plusieurs compagnons ont été jetés en prison, accusés d’avoir participé à la manifestation du 22 février contre l’aéroport et son monde. Ces derniers jours, un détenu s’est suicidé dans cette même maison d’arrêt. C’est le septième décès dans cette nouvelle taule "à visage humain". Après avoir été bloqué par un important dispositif policier devant l’entrée, le cortège se fraie un détour (...)

  • Encore un procès sur-fliqué, encore une condamnation à de la prison

    11 juillet 2014

    O. passait cet après-midi devant le tribunal pour la manif’ du 22, en renvoi de comparution immédiate (qu’il avait refusé le 19 juin). Accusé de "destruction de l’agence de voyage Nouvelles Frontières", "dégradation de bien public", et "participation à un atttroupement avec arme", il a été jugé coupable de tous les faits, condamné à 3 mois d’emprisonnement ferme (mais sans mandat de dépôt) + 900 euros de dédommagements à Nantes Métropole (seule partie civile au final). Contrairement à E. et S. emprisonnés (...)

  • Voyage (au tribunal) à Nantes : Rassemblement pour le procés de O.

    8 juillet 2014

    rdv à 12h devant le chateau des ducs de Bretagne 13h30 devant le tribunal VOYAGE au tribunal A NANTES. Dans le cadre du Voyage à Nantes la municipalité invite les touristes à visiter les lieux historiques du centre ville, mais aussi le tribunal dont l’architecture a été commise par Jean Nouvel. http://www.levoyageanantes.fr/fr/le-parcours/sans-titre/#fiche Aussi pour que les touristes aient la chance de visiter ce merveilleux lieu de joie, de créativité et de liberté. Poursuivi pour sa (...)

  • Face à leur justice, résistance collective

    8 juillet 2014

    Répression de la manif du 22 - Encore une condamnation à de la prison ferme ! Appel à rassemblement pour les procès à venir FACE À LEUR JUSTICE D’ABATTAGE, RÉSISTANCE COLLECTIVE Aujourd’hui, lundi 7 juillet, un camarade S. était jugé en renvoi de comparution immédiate au tribunal correctionnel de Nantes. Comme à plusieurs personnes, déjà condamnées, les faits reprochés étaient principalement en lien avec la manifestation contre le projet d’aéroport de Notre Dame des landes qui s’est déroulée le 22 février (...)

  • Communiqué de COPAIN 44 : nous ne nous laisserons pas diviser par la répression policière et judiciaire !

    26 juin 2014

    Nous ne nous laisserons pas diviser par la répression policière et judiciaire ! Le collectif Copain s’inquiète et dénonce la multiplication des arrestations, ces dernières semaines (plus d’une vingtaine de personnes).Qu’elles fassent suite à la manifestation du 22 février à Nantes ou lors de manifestations antérieures ou futures le but visé est et sera toujours le même : tenter de diviser le mouvement. Récemment un paysan vient d’être relaxé en appel des faits qui lui étaient reprochés (il avait (...)

  • Texte d’un inculpé du 22

    25 juin 2014

    Le gouvernement me poursuit dans le cadre de sa répression perlée de la manifestation de soutien à la ZAD du 22 février 2014. Ce n’est pas la première fois que j’ai à faire à la justice. Le contexte de mon interpellation est celui d’une offensive large du gouvernement contre divers milieux politiques engagés dans la lutte à la ZAD et ailleurs. La manifestation du 22 février correspond à un tournant majeur du combat contre l’aéroport et du monde qui va avec. A Nantes ce samedi de février, le (...)

  • Récapitulatif de la répression suite au 22 février

    25 juin 2014

    Voir aussi Quelques éléments sur les procédures judiciaires en cours et le Texte d’un inculpé du 22 Bilan des arrestations et des procès suite à la manif’ du 22 février à Nantes, selon les infos croisées par le Comité Anti-Rép (CARILA). Récapitulatif au 22 juin de la répression du 22 février 2014 22 février : 14 arrestations, dont deux sans suites judiciaires. Des 12 personnes ayant des suites pénales, 5 sont passées en comparution immédiate le surlendemain, et les 7 autres sont convoquées au tribunal (...)

  • Quelques éléments sur les procédures judiciaires en cours

    24 juin 2014

    Répression du mouvement de lutte contre l’aéroport de Notre-Dame des Landes Quelques éléments sur les procédures judiciaires en cours Depuis le 22 février 2014, au moins 22 personnes ont été arrêtées, accusées d’avoir participé à la manifestation anti-aéroport, pro-zad, organisée à Nantes ce jour-là. Certaines l’ont été le jour même, d’autres un mois après, et les suivantes au compte-goutte, chez elles, dans la rue, sur leurs lieux de travail. Plusieurs ont été incarcérées, notamment en détention provisoire. (...)

  • Un camarade de plus en prison

    22 juin 2014

    Vendredi 20 juin, au lendemain des jugements des personnes inculpées dans l’enquête du 22 février et des 4 personnes accusées d’association de malfaiteurs en vue de commettre un rassemblement armé devant le tribunal de Nantes", nous avons appris que S. un camarade vivant sur la ZAD à été arrêté mercredi à Orvault accusé de vol de livres. Il y avait un mandat de recherche (placement au Fichier des Personnes Recherchées FPR) le concernant suite aux 22 février. Il a refuser la comparution immédiate pour (...)

0 | ... | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | 130 | 140 | 150