Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Seme ta ZAD > Archive agenda de Sème ta ZAD > journée des luttes paysannes : NDDL s’invite et invite à la ZAD de (...)

journée des luttes paysannes : NDDL s’invite et invite à la ZAD de Moulinsart

lundi 11 avril 2016

Le 17 avril 2016, à l’occasion des 20 ans de la journée internationale des luttes paysannes¹, des opposant.e.s à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et Sème ta Zad² s’invitent et invitent à la ZAD du Chateau de Moulinsart (Angers), en soutien à ses habitant.e.s.

La Zad du Chateau de Moulinsart est une ancienne pépinière qui a été occupé il y a deux mois par une trentaine de migrants qui se trouvaient à la rue. Le lieu était abandonné depuis quelques années et les habitant.e.s y ont commencé un jardin et organisent des moments conviviales de rencontre et de partage pendant les week-ends. Depuis Notre Dame des Landes, nous nous battons pour l’accès à la terre pour tou.te.s, contre ce monde qui impose des aéroports mortifères et d’inutiles frontières, qui permet à certain.e.s de s’enrichir alors que d’autres sont à la rue. C’est pour ça que nous apportons notre soutien aux habitant.e.s du Chateau de Moulinsart et à leur lutte.

Venez vous joindre à nous le 17 avril 2016, à partir de 14 heures à la ZAD du Chateau de Moulinsart, 100 rue des Ponts-de-Cé, à Angers

pour un après-midi de jardinage, rencontres, musique, discussions…. Au programme :
- jardinage : semis, plants, montage de serres...
- préparation de la mobilisation antinucléaire du samedi 23 à Angers : fabrication d’un décor de centrale et répétition de jeux théâtraux Interville Tchernobyl/Fukushima (course à l’abri antiatomique, saut de fût contaminé... )
- atelier peinture
- discussion autour des luttes qu’on mène, sur les ZAD, à Angers et ailleurs
- concert de chansons ( compagnie partisanale du Cercle )….

Nourrissons les luttes, cultivons les liens !

¹ La journée internationale des luttes paysannes a été lancée par la Via Campesina en réponse à l’assassinat de 19 personnes tuées par la police brésilienne en 1996, lors d’une manifestation du Mouvement de sans Terres. Ces paysan.nes s’opposaient aux latifundistes, propriétaires du 80% des surfaces agricoles au Brésil.

² Sème ta ZAD est une assemblée de personnes et collectifs qui pratiquent et réfléchissent autour de cultiver et occuper des terres contre le projet d’aéroport sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

Solidarité avec les réfugiées et migrantes : Honte aux politiques inhumaines de l’UE et des gouvernements européens

Communiqué de la Coordination Européenne Via Campesina (Bruxelles, 18 mars 2016)

L’Assemblé Générale de la Coordination Européenne Via Campesina apporte sa solidarité aux milliers de réfugié-e-s qui, fuyant les guerres, arrivent en Europe afin de sauver et de reconstruire leur vie.

Nous condamnons énergiquement la politique de l’Union européenne et des gouvernements européens, et les mesures ratifiées par ce dernier Conseil des Ministres à Bruxelles le 18 février qui, au lieu d’assumer leurs responsabilités internationales au regards des droits humains et de la justice globale, ont répondu par plus de barrières, de répressions et de manipulations médiatiques, condamnant les migrant-e-s aux souffrances, aux abus et à la mort, avec le seul but de défendre leurs pouvoirs et leurs avantages au détriment de toute l’humanité. La signature des accords avec des pays tiers pour échanger de l’argent et des avantages contre des vies humaines nous amène à une indignité extrême et une criminalité institutionnelle qui ne peut nous laisser immobiles.

Paysans et paysannes, travailleurs et travailleuses rurales d’Europe, nous avons honte de nos représentants politiques et nous nous engageons à dénoncer et à nous mobiliser contre cette barbarie. Parce que les luttes et les espérances des réfugiés et des migrants sont nos luttes et nos espérances. Les mêmes pouvoirs politiques et économiques qui prétendent en finir avec la paysannerie, l’environnement et la souveraineté alimentaire et politique des peuples sur toute la planète, sont ceux qui ont causé les guerres, l’appauvrissement des économies locales, le changement climatique et la violation constante des droits humains sur toute la planète. Pour cela, la Coordination Européenne Via Campesina s’engage à faire de la lutte pour la liberté de circulation, pour la garantie de voies sûres pour les réfugiés et la défense de la vie des droits essentiels de toutes les personnes migrantes, un des axes principaux de son plan de travail et de lutte.

Pour une Europe démocratique, pour le respect des droits humains et la souveraineté alimentaire, nous appelons les paysan-ne-s, les travailleurs et travailleuses ruraux et toute la société à se mobiliser dans la rue et défendre la paix contre la guerre, la solidarité contre la répression et la dignité contre le pillage.