Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Nouvelles du front > Flash Infos > Infos du 12 au 18 septembre 2017

Infos du 12 au 18 septembre 2017

lundi 11 septembre 2017

Merci de nous signaler toute information sur d’éventuelles présences de flics ou d’engins de travaux autour de la ZAD au numéro d’urgence : 06 43 92 07 01 (pour contact presse uniquement : 06 95 06 81 49). Nous faisons appel à votre vigilance.

Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Restons vigilants, mais évitons de crier au loup ! Ca nous permettra de réagir rapidement. Avant de faire tourner une info, merci de contacter par mail ou téléphone la ZAD et/ou l’ACIPA pour vérification. Si nous estimons que la menace est imminente et réelle, nous le ferons savoir par un message commun sur les diverses listes, sur le site de la ZAD et sur celui de l’ACIPA. En attendant, nous invitons chacun à prendre avec recul les messages et rumeurs circulent par ailleurs et par d’autres biais.

Pour vous inscrire/désinscrire à notre mail liste pour les nouvelles, communiqués, alertes, etc. Le flash infos est maintenant disponible en flux RSS.

  • jeudi 14 septembre

    AntiRep

    Ca va péter

    S’ils viennent de prendre un uppercut du coté de la liberté d’informer en dehors de la presse asservie, il reste aux camardes d’outre Rhin le droit de péter sans restriction en présence des représentants de la police. En ces temps menaçants, Il n’y a pas de « petites libertés », et certains ne se sont pas laissé confisquer ce droit fondamental et libérateur. En france, on ne s’est pas encore posé la question, mais le débat reste ouvert. Alors on en profite avant la prochaine loi antiterroriste !

    https://www.slate.fr/story/151160/tribunal-allemand-confirme-droit-de-peter-pres-agent-police

  • AntiRep

    Libertés solubles dans la "loi"...

    Enième volée de loi antiterroriste concoctée comme il se doit en procédure accélérée et en loucedé à l’assemblée. Celle qui se prépare permettra de "quitter l’état d’urgence", mais surtout de pérenniser la plupart de ses possibilités et outils coercitifs (plus des nouveaux tant qu’à faire).

    Ce texte est actuellement entre les mains (sales) des parlementaires et représente un pallier de plus dans l’escalade sécuritaire. Entre autres délires, il prévoit "une extension du délai de contrôle d’identité aux frontières intérieures et une extension de la zone géographique concernée par ces contrôles aux abords des ports, des gares et des aéroports, dans un rayon de 20 kilomètres)...

  • AntiRep

    Solidarité avec les inculpé-es de la « keufmobile » brulée  

    " Du 19 au 22 septembre 2017, 9 personnes passeront en procès, accusées de l’attaque d’une voiture de flics quai de Valmy à Paris le 18 mai 2016.

    Deux attendent toujours en taule, dont l’une depuis maintenant plus d’un an, tandis que six autres sont sous contrôle judiciaire et que la dernière est encore recherchée. Ce jour-là, en plein mouvement contre la « loi travail », des policiers se rassemblent place de la République pour geindre contre la « haine anti­-flics ». Une vrai provocation après deux mois de manifestations réprimées à coup de lacrymos, de grenades, de matraque, d’arrestations"... " Sabotons la chaîne du contrôle et de l’enfermement" : c’est ici...et ailleurs.

  • Luttes sociales

    Point Manif 12 septembre.

    A Nantes, le cortège a résisté aux assauts de la bac en délire avec une belle détermination et la présence de cantines, et guinguettes mobiles. Big up à la battucada rose et fleuffie qui a rythmé l’enthousiasme sans faillir ! Le bilan est quand même lourd : plus besoin de nasser pour faire du chiffre. Une dizaine d’arrestations dont 9 gav et pas mal de blessé-es lors de grosses charges, comme en témoigne le compte rendu des médics, -des médics précieuses constamment pris-es pour cibles.

    Dans la rue et ailleurs : résistance !

    - La Cagette deter

    C’est la rentrée sociale et le réseau de ravitaillement des luttes en Pays nantais «  la Cagette des terres  » poursuit sa gestation  ! Rappelez-vous, l’idée c’est d’organiser la solidarité entre les paysan-ne-s de Loire Atlantique et les luttes sociales du Pays nantais (salarié-e-s, lycéen-nes, migrant-e-s, étudiant-es, etc.). Nourrir les luttes en construisant un réseau articulé autour de quatre piliers  : la vigie qui alerte le réseau des luttes en cours et de leurs besoins en ravitaillement  ; les paysan-ne-s solidaires qui fournissent les produits, les colporteurs-euses qui les acheminent des fermes jusqu’aux fronts de lutte, et les cotisant-e-s dont le soutien financier permet de rémunérer les paysan-ne-s et de couvrir les frais de transport des denrées. voir le tract et les dates à venir !!

    tract ici :

    PDF - 172.7 ko

    Dates à venir :

    - 17 septembre, St Florent des bois , Vendée, événement : discussions autour des nouveaux mouvements de la gauche paysanne, présentation du réseau Cagette.
    - 20 septembre, Nantes, mouvement Front social : présence du réseau Cagette.
    - 25 septembre, 20h, accueil/info à la Rolandière (zad) : réunion de coordination Cagette, ouverte à qui veut rejoindre l’organisation du réseau, point d’étape.
    - 30 septembre, à partir de 14h, Bellevue (zad), fête des récoltes : stand de présentation du réseau Cagette.
    - A venir : journée de transformations (sauce tomates ou autre) sur la Zad pour alimenter le trésor de guerre du réseau.

  • lundi 11 septembre

    NDDL

    Tu vas nous manquer Bruno !!!!!

    B.Retailleau a donc confirmé sa décision de quitter la présidence de la région Loire-Atlantique (cf ouest-torchon). Celui qui a fait toute sa campagne sur fond d’attaque contre les occupant.e.s de la zad de NDDL préfère donc partir par la petite porte et garder sa place de sénateur de Vendée, parce que "la France est parisienne", et que selon lui c’est donc là bas qu’il faut être. Jamais avare de bons mots contre les "spécialiste de la guérilla anti-flic", Bruno fermait plutôt sa gueule ces dernières mois, calmé par le piratage du site de la région qui avait dévoilé la manipulation qu’il avait mise en place pour faire croire à un soutien populaire dans sa croisade contre les zadistes. Il avait un peu plus baissé la tête après la défaite cuisante de son poulain F. Fillon aux présidentielles.

    Que se vayan todos ! Qu’ils s’en aillent tous ! Espérons donc que ce ne soit qu’un début !