Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Nouvelles du front > Flash Infos > Infos du 14 au 20 novembre

Infos du 14 au 20 novembre

lundi 14 novembre 2016

Risques accrus d’attaques dans les jours et semaines qui viennent.

Merci de nous signaler toute information sur d’éventuelles présences de flics ou d’engins de travaux autour de la ZAD au numéro d’urgence : 06 43 92 07 01 (pour contact presse uniquement : 06 95 06 81 49). Nous faisons appel à votre vigilance.

Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Restons vigilants, mais évitons de crier au loup ! Ca nous permettra de réagir rapidement. Avant de faire tourner une info, merci de contacter par mail ou téléphone la ZAD et/ou l’ACIPA pour vérification. Si nous estimons que la menace est immminente et réelle, nous le ferons savoir par un message commun sur les diverses listes, sur le site de la ZAD et sur celui de l’ACIPA. En attendant, nous invitons chacun à prendre avec recul les messages et rumeurs circulent par ailleurs et par d’autres biais.

Evitons de faire tourner des rumeurs. Merci d’avance !

Les risques d’expulsion étant élevés nous réactivons une liste de dons possibles, consultable ici.

Pour vous inscrire/désinscrire à notre mail liste pour les nouvelles, communiqués, alertes, etc

Depuis fin septembre des rumeurs d’expulsion plus ou moins imminente circulent sur la ZAD. Nous savons que les hôtels de la région ont été réservés, plusieurs témoignages directs confirment que les "forces de l’ordre" se sont vues interdire de poser des vacances de fin septembre à fin octobre. On parle de matériel militaire prếté à la gendarmerie. Mercredi 14 septembre, le préfet de Loire-Atlantique, a signé deux arrêtés portant sur la destruction du campagnol amphibie, rendant possible le début des travaux. Nous restons serein-e-s mais vigilant-e-s, et vous invitons à faire de même. Nous actualisons en ce momentla liste des comités et des appels à rassemblements en cas de débuts de travaux et/ou expulsions/. N’hésitez pas à nous envoyer vos infos locales.


Dimanche 20 novembre

Communiqué des migrants du CAO de Rennes. Grève de la faim contre les mensonges, l’humiliation permanente. SOLIDARITE.

Vendredi 17 novembre

...c’est bientôt le week-end quoi...

communiqué de COPAIN 44 suite de la décision de la cour d’appel admnistrative
A Notre Dame des Landes, c’est votre alimentation de demain que nous défendons !

- Création du Comité de soutien à la ZAD de l’EHESS

- zad·pas·tristes
Ce jeudi 17 novembre, le groupuscule radidrôle des zad·pas·tristes a tenu sa confidence de presse sur la place Jean Jaurès de St-Gaudens Sous haute surveillance de la police nationulle, ses membres ont tenu à avertir la presse, les autorités et la population des représailles envisagées en Comminges en cas de démarrage des travaux ou d’expulsion de la ZAD de Notre-Dames-des-Landes.

Vous pouvez en déguster un soupçon grâce à You Bulbe aux quatre coins de la toile intersidérante :

https://www.youtube.com/watch?v=DZhNhaIT7II&list=
PLI7OPxutOS7qGxmYgYBhcwguUdJd_4PwB&index=1
https://www.facebook.com/nddlcomminges/?ref=bookmarks
http://nddlcomminges.weebly.com/agir.html
http://lecafedesvallees.free.fr/index.php?post/Notre-Dame-
des-Landes-%28R%C3%A9%29-actions-locales-du-Comminges

- *"La non-violence doit accepter la pluralité des formes de lutte <https://reporterre.net/La-non-viole...> "* https://reporterre.net/La-non-violence-doit-accepter-la-pluralite-des-formes-de-lutte

"Alors qu’une partie du mouvement pour la justice climatique trouve un regain d’intérêt pour les stratégies dites non-violentes, dans un contexte où la lutte contre le terrorisme justifie une répression toujours plus dure envers les populations souffrant de racisme d’État, les quartiers populaires et diverses résistances, ce texte vise à proposer une lecture critique contextualisée. Quand bien même elle se voudrait stratégique et non morale, l’approche non-violente fonctionne systématiquement comme une injonction : avec elle, pas de tâtonnement ou d’inconnu, les frontières sont supposées être claires et ce dont il s’agit, c’est bien de choisir son camp : on est non-violent-e ou on ne l’est pas. Et, comme toujours, quand son objet est une dichotomie plutôt simpliste, le débat sent le soufre et beaucoup préfèrent le fuir. Mais, le concept de violence est aussi un outil de propagande dont le pouvoir se sert pour trier ses interlocuteurs et légitimer la répression qu’il fera subir aux autres : on ne dialogue pas avec les « violent-es », on les écrase (les émeutes de 2005 sont à ce titre l’exemple éloquent d’une révolte à laquelle on a nié tout caractère politique pour n’y opposer qu’un traitement répressif). Aussi, au-delà de la discussion stratégique sur nos modes d’action, c’est la question de nos alliances qui se pose en filigrane de ce débat : dans quelle mesure nos modes de luttes — et surtout ce que nous en disons — déterminent-ils notre capacité à nouer des solidarités à même d’abolir les oppressions systémiques ?" /.../ "c’est à une stratégie au long-terme, de solidarité effective entre les luttes — sur la reconnaissance de nos privilèges respectifs —, que nous devons travailler. Air France, GoodYear, les mouvements contre les violences policières ou la loi travail, la Zad de Notre-Dame-des-Landes : lorsque de la colère s’exprime, elle est systématiquement disqualifiée et traitée de façon répressive."

- la liste des lieux de rassemblement et actions décentralisées en cas d’expulsions s’allongent tous les jours. :)voir la liste

Jeudi 17 novembre

Pas de nouvelles menaçantes, mais l’appel à vigilance concernant les déplacements de flics et/ou machines pour un éventuel démarrage des travaux est toujours d’actualité.

- Dimanche prochain (20 novembre) nous vous invitons à une balade pédestre pour explorer ensemble les coins du bocage menacés et partager des infos sur les travaux à venir et les manières de s’y opposer. Rdv à 14h au lac de St Jean du Tertre avec bottes, vêtements de pluie, cartes, de l’eau et de quoi grignoter.

- Le comité zad de Rennes a encore frappé ! Voir ici sur leur site leur dernière vidéo. Pleine d’humour, même si ça n’a pas l’air de faire rire la maire de Rennes d’après la presse ... Tous les appels locaux dont nous avons connaissance sont recensés ici.

- COPAIN 44 lance un appel suite à la décision de la Cour d’appel administrative. Extrait : "Il est de notre devoir de nous opposer à la destruction inutile de milliers d’hectares de terres nourricières aux portes de Nantes et demain dans toute la France. C’est pourquoi, nous appelons toutes les paysannes et les paysans de France, toutes les organisations professionnelles agricoles, ainsi que tous les citoyens, que cette obstination destructrice révolte, à se mobiliser collectivement et de façon concertée pour empècher tout début d’évacuation ou de travaux sur la Zad de Notre Dame des Landes." Et en intégralité ici.

- Par ailleurs (loin des yeux proche du coeur ...), des nouvelles du Kurdistan à travers le n°9 (novembre) du journal Merhaba hevalno, disponible en ligne. Les numéros précédents sont trouvables ici.

- On nous envoie ce texte "la Barricade" écrit en 1915 par Ricardo Flores Magón. Echo aux préparatifs ici en cas d’expulsion ou de démarrage des travaux, et aux luttes partout dans le monde, dans les rues et les campagnes.

PDF - 155.4 ko

mercredi 16 novembre

23H30 : il n y a pas de presence de flics dans les hotels du coin. des CRS ont tournés longtemps dans Nantes en fin d’apres midi, i ly avait une manif contre l’etat d urgence, c’est pour ça qu ils etaient là et aussi des fachos qui trainenet dans le coin. ils serainet d ailleur speut etre à l initiative de la soit disant manif de riverains de la zad du week end dernier, qui etait assez ridicule et donc pas vriament faite par des riverains. de plus certianes personnes s’amusent à envoyer de fasses infos, mai sbbon maintenant, ON A VOS NUMEROS bande de debiles.
- — - - — - - - - -

de nombreux mouvements de flics nous sont signalés aujourd hui, casernes, periph, autoroutes, peut-etre des infos qui ne se recoupent pas mais on appellle encore à la vigilance autour de vous. surtout si vous voyez des mouvemens inhabituels.

Ces infos sont à prendre avec précaution mais dessinent une menace suffisament sérieuse pour que nous choisissions de les relayer

1) Depuis hier nous savons que la caserne de St Herblain est pleine, soit un effectif de 250 personnes. L’info nous a été confirmée aujourd’hui.

2) Ce matin on nous a signalé de nombreux camions de CRS, au moins 10 sur le périphérique de Nantes. Ils sont sorti à Orvault forum

3) Une trentaine de camions ont été vu descendant de Rennes, avec hommes et matériels.

4) Un convoi de 3 porteurs spéciaux escortés faisait route également sur la voie express et a été vu au niveau d’Auray se dirigeant dans notre direction. MAJ 18h30 ce serait un convoi de la Banque de France.

5) 10 fourgons de gendarmes ont été vu au niveau d’Ancenis sur l’autoroute venant d’Angers, direction Nantes.

Evidemment on ne sait pas où ils sont arrivés mais il serait sans doute avisé d’augmenter notre niveau de vigilance : que celles et ceux qui le peuvent surveillent les hotels où les forces de l’ordre peuvent être stationnées, les accès à la zad, et les endroits où ils sont susceptibles de commencer des travaux. Ce pourrait être des renforts en vue de la manifestation contre les un an de l’Etat d’urgence à Nantes ce soir mais mieux vaut rester prudent.

- En tout cas ça cause beaucoup de Notre-Dame dans la presse après le rendu de lundi, La Cour de Nantes a émis un jugement politique constate Reporterre en arguant du fait que l’intérêt public est le développement économique... Mardi M.Valls a réaffirmé que les les travaux seraient lancés "dès que possible", sans donner cependant de date pour leur début.


Mardi

On nous signale :

trois ou quatre voitures de "police" en mode petite sportive jantes alu, siège baké avec deux gaziers à petit bonnet noir sur la tête et uniforme dedans chacune d’elle, carrosserie d’un bleu pastel pas habituel. "Police" était inscrit sur le capot et les portières. Pas de girophare. Elles suivaient de prêt un camion type 19t sans inscription. Cabine rouge avec drapeau bleu-blanc-rouge sur la face à gauche, avec une grosse caisse genre transport de matériel sophistiqué avec vitres teintées. Tout ça plutôt en mode discret. Ils sont arrivés à l’hotel à côté du macdo, à Vigneux, à 17h30 aujourd’hui. Ils sont garés derrière l’hotel côté gauche, bien planqués.

à bientôt

A aussi, quand les hélicos embètent tout le monde certain matin, ils font des pauses 10-15min toutes les heures sur le stade de St Etienne de Montluc, en "bonne" compagnie...


Lundi 14 novembre

Communiqué commun du mouvement anti aéroport après la décision de la cour administrative d’appel de Nantes - Une décision qui n’entame en rien la légitimité de notre combat.

Fait très exceptionnel, la cour d’appel a choisi d’aller à l’encontre de l’avis, développé le 7 novembre devant la juridiction administrative de Nantes, de Madame le rapporteur public. Pour la première fois devant un tribunal, dans son réquisitoire, celle­ ci avait démontré le caractère destructeur du projet, mis en avant à partir de textes officiels de la DGAC l’existence de l’actuel aéroport de Nantes Atlantique comme alternative crédible et validé bon nombre des arguments des opposants en s’appuyant sur le droit européen et français (éviter, réduire, compenser... les dégâts environnementaux). Elle a demandé l’annulation des arrêtés préfectoraux autorisant les travaux d’aménagement de l’aéroport et ne l’a pas obtenue. Les requérants examinent dès demain la poursuite des recours.

La décision de la Cour d’appel n’entame en rien la légitimité de notre combat face à la destruction du vivant et à la marchandisation du monde. L’ensemble du mouvement anti­aéroport réaffirme qu’il ne laissera place à aucun début de travaux ni d’expulsion sur la zad de Notre­ Dame­ des­ Landes.

Nos appels à soutien et réactions immédiates et massives, au niveau local, régional et au ­delà, restent inchangés en cas de démarrage de chantiers ou de tentative d’expulsion. Nous les mettrons en oeuvre avec toute la détermination nécessaire.

Il n’y aura pas d’aéroport à Notre­Dame­des­Landes. La zad fleurira !

L’ensemble du mouvement anti­aéroport : l’ensemble des organisations de la Coordination des opposants au projet d’aéroport – Copain 44 ­ Naturalistes en lutte – des occupant.e.s de la zad

Documents joints