Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Groupes de la ZAD > Bibliothèque Le Taslu

Bibliothèque Le Taslu

Dernier ajout : 9 décembre 2020.

Le Taslu, une bibliothèque à la zad

contact : letaslu@riseup.net

adresse postale : Le Taslu, La Rolandière, 44130 Notre-Dame-Des-Landes

Catalogue en ligne : https://letaslu.ddns.net

blog de la bibliothèque : https://letaslu.noblogs.org/

ATTENTION, CHANGEMENT : La bibliothèque est ouverte tous les dimanches, de 15h à 19h

Il y a toujours eu des livres à la zad, dans les cabanes, les fermes, les maisons, dans un bus et même sur les barricades. Ils sont une part essentielle de toute lutte comme de tout territoire habité, dont ils concourent à étendre et enrichir les imaginaires et l’intelligence. Emplis de cette certitude, nous sommes une dizaine de personnes habitant aux quatre coins de la zone à nous être retrouvées début août avec la velléité de construire une bibliothèque. Nous l’avons baptisée le Taslu.

Lettres et palettes

Construire une bibliothèque, c’est d’abord rassembler un grand nombre d’ouvrages en un même lieu et les rendre consultables. Notre première tâche a donc consisté à aménager un écrin à même de les accueillir. La Transfu est une cabane qui fut jadis bâtie derrière la Rolandière par le comité île-de-France. Elle est intégralement conçue en palettes, on raconte qu’il en aurait fallu plus de mille pour achever sa réalisation. Clin d’œil de l’histoire, il s’agit à notre connaissance de la seule cabane de la zad dont la construction est intégralement narrée dans un livre intitulé L’Atelier cabane. Actuellement, une des pièces sert de local médical, et diverses réunions s’y déroulent. Cet hiver, après quelques travaux de rénovation, il est prévu que la bibliothèque investisse le haut de l’étable de la Rolandière au-dessus du point d’information, dans un bâtiment en dur.

La forme d’un fonds

Le 18 août un premier lot de livres s’est niché dans les étagères fraîchement poncées de la Transfu : poésies de Yannis Ritsos, histoire épique des Comités d’Action Viticole languedociens, théâtre élisabéthain, traité d’archéologie de l’agriculture bretonne ou échanges épistolaires entre indignés américains et révolutionnaires égyptiens... Il s’agit d’une première base qui ne demande qu’à être enrichie et élargie. Nous aimerions qu’en plus d’une dimension généraliste, cette bibliothèque se donne les moyens d’approfondir un certain nombre de thématiques et de constituer pour celles-ci un fonds véritablement conséquent, voire, qui sait, unique. Ces thématiques se dessinent et se dessineront selon les passions de celles et ceux qui s’impliqueront dans le fonctionnement du Taslu. Certaines se dessinent déjà autour de territoires en batailles (Pays Basque, Larzac, Kurdistan, Chiapas, etc.) ou de surgissements révolutionnaires (communes de 1871, mai 68, révolution espagnole, etc.), de veines poétiques ou du monde paysan. Plus nous serons nombreuses et nombreux à y prendre part, plus cette bibliothèque grandira, ressemblera à la zad et aux questions qui la traversent. Ce fonds peut être alimenté de deux manières : soit en donnant, soit en prêtant des livres (ils seront alors marqués et restitués à leur propriétaire quand celui-ci les réclamera). Pour les généreux donateurs, il sera possible de déposer des ouvrages lors des permanences, de les envoyer par la poste (Le Taslu c/o La Rolandière, 44130 Notre-Dame-Des-Landes) ou de nous contacter par mail si vous préférez que nous venions les chercher.

Le lecteur est dans le prêt

Durant les permanences qui se tiendront les mercredi, vendredi et dimanche de 15h à 19h, les ouvrages seront accessibles à toutes et tous. En ce qui concerne les emprunts, pour juguler les risques de non retour, ils seront circonscrits aux personnes habitant à la zad ou dans les alentours. Nous tenons cependant à ce que cette bibliothèque, par la qualité et l’abondance de ses ouvrages, puisse être une des nombreuses portes d’entrée sur la zone. Le Taslu sera une pièce accueillante, propice à l’étude, où le curieux pourra musarder d’une quatrième de couverture à l’autre ou encore demeurer accroché au fil d’un récit palpitant durant toute une après-midi pluvieuse.

Une bibliothèque dans le tumulte du présent

Nous souhaitons aussi proposer au Taslu des revues et journaux d’actualité de manière à ce que ceux-ci puissent être lus, discutés et débattus. La vie de la bibliothèque s’organisera également autour d’événements et de soirées, de rencontres avec des auteurs, des maisons d’édition, des collectifs en lutte, etc. dont les travaux nous semblent pertinents à discuter et débattre. Ce sera l’occasion d’acérer notre pensée et nos réflexions, de déployer des imaginaires luxuriants tout autant que de susciter des rencontres et des complicités. Il sera évidemment possible pour qui le souhaite de proposer de tels événements.

Articles de cette rubrique

  • Groupe lecture au Taslu (Transfu)

    2 février 2017

    Dimanche 5 février – Groupe lecture à 18h, au Taslu (Transfu) Le 15 janvier dernier on était une dizaine de personnes réunies à la bibliothèque pour partager des lectures nous ayant touché.e.s, transporté.e.s, (r)éveillé.e.s, rendu .e.s un peu moins ignorant-e-s ou même laissé-e-s perplexes. On vous propose de recommencer dimanche 5 février, avec l’envie que ce moment ouvert devienne régulier. Pas besoin de parler d’un livre pour participer. La forme de la présentation est complètement libre, le choix (...)

  • Discussion autour du livre "La colonisation du savoir. Une histoire des plantes médicinales du Nouveau Monde (1492-1750)"

    18 janvier 2017

    Discussion autour du livre "La colonisation du savoir. Une histoire des plantes médicinales du Nouveau Monde (1492-1750)" La bibliothèque "le Taslu" invite à découvrir cet ouvrage et à échanger avec son auteur Samir Boumediene Brève présentation du livre : Tabac, coca, quinquina, cacao, gaïac, peyotl, poisons, abortifs... De 1492 au milieu du xviiie siècle, les Européens s’approprient en Amérique d’innombrables plantes médicinales. Au moyen d’expéditions scientifiques et d’interrogatoires, ils (...)

  • Projection-discussion autour des luttes Aborigènes en Australie

    11 janvier 2017

    Le 26 janvier 1788, les premiers colons britanniques ont débarqué sur le sol de Sydney. Le jour est resté comme la fête nationale australienne. La communauté Aborigène et ses soutiens organisent en réaction des célébrations du « Survival Day” (la Journée de la Survie) et des manifestations contre “I’Invasion Day” (la Journée de l’Invasion). On s’attend à ce que ces événements , en 2017 , soient les plus forts depuis longtemps. Le gouvernement australien célèbre ce jour non seulement en Australie mais aussi à (...)

  • Groupe de lecture au Taslu

    11 janvier 2017

    Dimanche 15 janvier à 18h au Taslu aura lieu le premier groupe de lecture. Si la lecture est souvent solitaire, les émotions et réflexions qu’elle engendre sont encore meilleures si elles sont partagées. Nous vous proposons de parler ensemble sans façons de livres, ceux qui nous ont touché.es, révolté.es, appris. Pour cette première session, nous discuterons des ouvrages suivants : Serge Pey, La boîte aux lettres du cimetière Chris Marker, Le cœur net Chris Ealham, Barcelone contre ses habitants (...)

  • Lectures de textes d’Asli Erdogan, écrivaine turque incarcérée

    12 décembre 2016

    Venez écouter les soutiens d’Asli lire les textes de cette écrivaine turque détenue depuis le 16 août 2016 dans la prison des femmes de Bakirköy à Istanbul. Avec 9 autres collaborateurs elle encourt la prison à vie pour sa participation à Özgür Gündem, un journal considéré par l’état comme « pro-Kurde ». Les chefs d’inculpations laissent entrevoir l’intensité de la purge en cours dans le pays suite au coup d’état manqué du 16 juillet dernier : « propagande pour une organisation terroriste (le PKK) », « (...)

  • Contes "d’ici et d’ailleurs"

    17 novembre 2016

    Mercredi 23 novembre à 18h. Rendez-vous au point info de la Rolandière pour une heure de contes « d’ici et d’ailleurs » proposée par le Taslu, bibliothèque de la zad en construction. (plus d’informations à venir)

  • Soirée autour du livre « des femmes contre des missiles »

    17 novembre 2016

    Le Taslu, bibliothèque de la zad en construction, vous invite à une soirée autour du livre « des femmes contre des missiles » de Alice Cook et Gwyn Kirk à propos de la lutte de Greeham Common en Angleterre. La soirée se déroulera en présence de la préfacière Benedikte Zitouni et de l’éditrice Isabelle Cambourakis. Rendez-vous à 18h00 le samedi 26 novembre au point accueil de la Rolandière (Zad de Notre-Dame-des-Landes). Vous trouverez ci-dessous une courte présentation de l’ouvrage et de la lutte. « En (...)

  • Invitation à une réunion publique autour du Taslu

    17 novembre 2016

    Malgré les menaces de début des travaux ou d’expulsion, les activités continuent sans faillir au Taslu. Nous organisons une réunion publique avec tout ceux et celles que nos activités intéressent le samedi 3 décembre à 15h à la bibliothèque. Ce sera l’occasion de proposer de nouveaux événements, de se former pour tenir des permanences, et de parler de prochains travaux d’agrandissement. Vous trouverez dans l’agenda le programme de la fin du mois de novembre et ici quelques nouvelles de l’Abécédaire qui a (...)

  • Quelques échos de l’abécédaire des 4 et 5 novembre

    17 novembre 2016

    Il est désormais possible de trouver la majeure partie des textes de l’abécédaire sur le superbe site : http://www.barricades-mots-zad.org/abecedaire/ Des vidéos des interventions sont également disponibles. Voici les premières : A comme Aéroport à l’EHESS (CGT Vinci). B comme Barde au Taslu (Dominique Loquais). C comme Composition (Zad Social Rap). T comme Traduire (Kristin (...)

  • Rencontre avec Barthélémy Schwartz

    8 novembre 2016

    Le Taslu vous invite à : Une rencontre avec Barthélémy Schwartz samedi 19 novembre à 18h à la bibliothèque de la zad en construction (La Rolandière) à propos de son livre "Benjamin Peret, l’astre noir du surrealisme" (éditions Libertalia) Péret, un poète rentre dedans, anti militariste, bouffeur de curé, anti colonialiste et antiautoritaire... De Dada au surréalisme, Benjamin Péret (1899-1959) est l’un des principaux acteurs des mouvements d’avant-garde qui ont secoué la poésie et l’art moderne au XXe (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60