Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Groupes de la ZAD > Bibliothèque Le Taslu

Bibliothèque Le Taslu

Dernier ajout : 21 août.

Le Taslu, une bibliothèque à la zad

contact : letaslu@riseup.net

Horaires d’ouverture A partir du 10/07, le Taslu passe à l’heure d’été et sera ouvert les mercredi et dimanche, de 15h à 19h. Les permanences du vendredi reprennent en septembre

Il y a toujours eu des livres à la zad, dans les cabanes, les fermes, les maisons, dans un bus et même sur les barricades. Ils sont une part essentielle de toute lutte comme de tout territoire habité, dont ils concourent à étendre et enrichir les imaginaires et l’intelligence. Emplis de cette certitude, nous sommes une dizaine de personnes habitant aux quatre coins de la zone à nous être retrouvées début août avec la velléité de construire une bibliothèque. Nous l’avons baptisée le Taslu.

Lettres et palettes

Construire une bibliothèque, c’est d’abord rassembler un grand nombre d’ouvrages en un même lieu et les rendre consultables. Notre première tâche a donc consisté à aménager un écrin à même de les accueillir. La Transfu est une cabane qui fut jadis bâtie derrière la Rolandière par le comité île-de-France. Elle est intégralement conçue en palettes, on raconte qu’il en aurait fallu plus de mille pour achever sa réalisation. Clin d’œil de l’histoire, il s’agit à notre connaissance de la seule cabane de la zad dont la construction est intégralement narrée dans un livre intitulé L’Atelier cabane. Actuellement, une des pièces sert de local médical, et diverses réunions s’y déroulent. Cet hiver, après quelques travaux de rénovation, il est prévu que la bibliothèque investisse le haut de l’étable de la Rolandière au-dessus du point d’information, dans un bâtiment en dur.

La forme d’un fonds

Le 18 août un premier lot de livres s’est niché dans les étagères fraîchement poncées de la Transfu : poésies de Yannis Ritsos, histoire épique des Comités d’Action Viticole languedociens, théâtre élisabéthain, traité d’archéologie de l’agriculture bretonne ou échanges épistolaires entre indignés américains et révolutionnaires égyptiens... Il s’agit d’une première base qui ne demande qu’à être enrichie et élargie. Nous aimerions qu’en plus d’une dimension généraliste, cette bibliothèque se donne les moyens d’approfondir un certain nombre de thématiques et de constituer pour celles-ci un fonds véritablement conséquent, voire, qui sait, unique. Ces thématiques se dessinent et se dessineront selon les passions de celles et ceux qui s’impliqueront dans le fonctionnement du Taslu. Certaines se dessinent déjà autour de territoires en batailles (Pays Basque, Larzac, Kurdistan, Chiapas, etc.) ou de surgissements révolutionnaires (communes de 1871, mai 68, révolution espagnole, etc.), de veines poétiques ou du monde paysan. Plus nous serons nombreuses et nombreux à y prendre part, plus cette bibliothèque grandira, ressemblera à la zad et aux questions qui la traversent. Ce fonds peut être alimenté de deux manières : soit en donnant, soit en prêtant des livres (ils seront alors marqués et restitués à leur propriétaire quand celui-ci les réclamera). Pour les généreux donateurs, il sera possible de déposer des ouvrages lors des permanences, de les envoyer par la poste (Le Taslu c/o Conserverie de la Noë Verte, 44119 Grandchamp-des-Fontaines) ou de nous contacter par mail si vous préférez que nous venions les chercher.

Le lecteur est dans le prêt

Durant les permanences qui se tiendront les mercredi, vendredi et dimanche de 15h à 19h, les ouvrages seront accessibles à toutes et tous. En ce qui concerne les emprunts, pour juguler les risques de non retour, ils seront circonscrits aux personnes habitant à la zad ou dans les alentours. Nous tenons cependant à ce que cette bibliothèque, par la qualité et l’abondance de ses ouvrages, puisse être une des nombreuses portes d’entrée sur la zone. Le Taslu sera une pièce accueillante, propice à l’étude, où le curieux pourra musarder d’une quatrième de couverture à l’autre ou encore demeurer accroché au fil d’un récit palpitant durant toute une après-midi pluvieuse.

Une bibliothèque dans le tumulte du présent

Nous souhaitons aussi proposer au Taslu des revues et journaux d’actualité de manière à ce que ceux-ci puissent être lus, discutés et débattus. La vie de la bibliothèque s’organisera également autour d’événements et de soirées, de rencontres avec des auteurs, des maisons d’édition, des collectifs en lutte, etc. dont les travaux nous semblent pertinents à discuter et débattre. Ce sera l’occasion d’acérer notre pensée et nos réflexions, de déployer des imaginaires luxuriants tout autant que de susciter des rencontres et des complicités. Il sera évidemment possible pour qui le souhaite de proposer de tels événements.

Articles de cette rubrique

  • Programme aout-septembre 2017 du Taslu

    21 août

    Dimanche 27 août de 10h à 18h (avec un repas à midi et un apéro informel le soir) Discussion sur la situation des migrants en Grèce avec des camarades d’Athènes qui ont écrit le livre « Population on target » Depuis 2015, on entend partout parler de la « crise des migrants ». Il nous faut parvenir à comprendre ce moment sans tomber dans la surenchère médiatique : la migration n’est pas un phénomène nouveau, (...)

  • Après-midi "Scribes solidaires" en soutien aux 5 incarcérés de Rennes

    15 juin

    Il y a presque deux semaines maintenant, à Rennes, une cinquantaine de fonctionnaires de police venait cueillir sept personnes au saut du lit, simultanément et dans six lieux différents. Cagoulés et armes au poing, les flics ont débarqué dans la chambre d’un enfant de dix mois, littéralement explosé une porte pourtant blindée et pénétré par erreur dans l’appartement du voisin d’une des personnes interpellées. L’opération est digne des « coups de filet » antiterroristes, mais la presse locale se contente (...)

  • Fernand Deligny et la cartographie

    7 juin

    Week-end autour de Fernand Deligny et de la cartographie au Taslu Lorsque Barbara Glowczewski était venue il y a quelques mois au Taslu avec sa fille nous parler de la vie et des luttes des Aborigènes d’Australie, nous avions été passionnées par ces « lignes de chant », ce « monde du rêve », et avions eu envie d’approfondir cette réflexion. Nous, quelques habitantes et habitants un peu particuliers d’un espace un peu particulier, avons ressenti le désir de trouver des inspirations afin de commencer à (...)

  • Alèssi Dell’Umbria vient présenter son dernier livre

    9 mai

    Dimanche 21 mai 20h30 au Taslu Alèssi Dell’Umbria vient présenter son dernier livre : Tarantella ! « En général, voici ce qui se passe : au début de l’été, une personne se trouve prise de douleurs musculaires violentes, mal au ventre, nausée, vomissements et migraine. L’entourage considère alors qu’elle a été mordue par la taranta, une araignée venimeuse répandue dans la région, et appelle donc des musiciens pour soigner la tarantolata – celle qui a été piquée. La cure consiste en une danse, censée expulser (...)

  • présentation de "Une jeunesse basque - Aurore martin : récits de combats politiques interdits"

    4 mai

    Samedi 20 mai 19h au Taslu (zad NDDL-La Rolandière) Une jeunesse basque Aurore martin : récits de combats politiques interdits Brixente Vrignon suit depuis des années le mouvement de la gauche abertzale en Iparralde (pays basque nord). Après deux livres passionnants concernant les années 70 et 80. Il s’attache cette fois-ci à la figure médiatique d’Aurore Martin (arrêtée en France puis remise aux autorités espagnoles et incarcérée) pour nous brosser un tableau de la situation politique actuelle, entre (...)

  • Chants polyphoniques italiens - Atelier et concert

    10 avril

    Dimanche 14 mai 2017 à la bibliothèque-phare du Taslu ZAD de NDDL – La Rolandière À 15h au Taslu : atelier de chant populaire polyphonique italien À prix libre mais sur réservation – nombre de places limitées (inscription sur letaslu@riseup.net ou en passant à la bibliothèque lors des permanences) Laïla et Lorenzo nous proposent ce stage d’initiation au chant populaire qui se base sur des morceaux représentatifs du répertoire traditionnel avec les techniques d’interprétation qui lui sont propres et (...)

  • Luttes syndicales - paroles ouvrières et paysannes

    8 avril

    Luttes syndicales, paroles ouvrières et paysannes Partages de récits de luttes le Dimanche 30 Avril au Taslu - 17h30 La CNT contre le fascisme en Espagne, le MTA* contre les racismes et pour les droits des travailleurs immigré-es, les blocages et grèves anti-impérialistes du LKP guadeloupéen, les syndicats de travailleurs paysans ont œuvré le long des XXe et XXIe siècle pour des changements politiques et sociaux. Héritière des luttes bretonnes et de Loire-Atlantique, l’histoire de la bataille contre (...)

  • Exposition pARTage, art zapatise

    4 avril

    Bonjour, Tout d’abords un grand merci à tous ceux qui ont participé à la superbe journée inaugurale du 1er avril, les centaines de mains de la chaîne de livre, les coureurs en sueur, les lectrices publiques, les chanteurs, les grimpeuses... celles et ceux de la cuisine, du bar, des lumières, de la boom... Bref nous toutes et tous qui bâtissons des rêves, de la folie, de la beauté et des raisons d’espérer. Le week-end du 15 et 16 avril se déroulera dans différents lieux de la zad une Expo/rencontre : (...)

  • Lecture "fleuve" du roman d’aventure chinois « Au bord de l’eau ».

    30 mars

    Le dimanche 2 avril de 15h à 19h au Taslu Lydie, metteur en scène, nous propose une lecture "fleuve" de « Au bord de l’eau » un roman d’aventure tiré de la tradition orale chinoise relatant les exploits de la plus célèbre bande de bandits de l’empire du milieu. Celle-ci tient tête aux troupes impériales depuis les monts Liang, zone de marais propice aux activités illégales. Cette lecture sera également pour Lydie l’occasion de nous présenter son projet théâtral détaillé dans le texte ci-dessous. Elle (...)

  • Lecture "fleuve" du roman d’aventure chinois « Au bord de l’eau ».

    27 mars

    Le dimanche 2 avril de 15h à 19h au Taslu Lydie, metteur en scène, nous propose une lecture "fleuve" de « Au bord de l’eau » un roman d’aventure tiré de la tradition orale chinoise relatant les exploits de la plus célèbre bande de bandits de l’empire du milieu. Celle-ci tient tête aux troupes impériales depuis les monts Liang, zone de marais propice aux activités illégales. Cette lecture sera également pour Lydie l’occasion de nous présenter son projet théâtral détaillé dans le texte ci-dessous. Elle (...)

0 | 10 | 20