Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Ressources audiovisuelles > Photos > Blessures causées par les armes de la police

Blessures causées par les armes de la police

mercredi 18 avril 2018

Depuis le bilan non exhaustif de l’équipe médic pour le 10 avril, la liste de personnes blessées en défendant la zone à défendre s’est encore considérablement alourdie. La journée du mercredi 11 avril a vu une hausse de blessures liées à des tirs directs. Voici, en témoignage, pour que personne ne puisse dire que cette "opération de maintien de l’ordre" se passe convenablement, quelques photos de blessures soignées par l’équipe médic.

best of :

Morceau de grenade de 2cm extrait de façon chirurgicale car il était enfoncé à 3cm de profondeur dans un mollet et responsible d’une infection sévère

wtf ? D’après un mail qu’on a reçu, ça correspondrait aux tristement célèbres et redoutables GLI F4.

1/Multiples impacts suite à l’explosion d’une grenade de désencerclement

2/Cartographie réalisée avec une personne blessée de toutes les lésions constatées sur son corps

Hématome dans le cou suite à un tir tendu de flashball ou de grenade lacrymogène

ecalt de grenade dans le lob de l’oreille

JPEG - 235.8 ko

Blessure au cou

JPEG - 291.1 ko

Blessure au genou

JPEG - 271.5 ko

Blessure à la main

JPEG - 242.6 ko

Blessure aux mollets

JPEG - 376.2 ko

Blessure au tibia

JPEG - 271.5 ko

Blessure à la main

JPEG - 1.1 Mo

Blessure au visage

JPEG - 4.3 Mo

Jambes criblées d’éclats de grenade

blesses du mardi matin 9 h

tir de flashball apres 6 jours