Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Nouvelles du front > Du 12 au 15 avril : De multiples occasions de venir

Du 12 au 15 avril : De multiples occasions de venir

jeudi 4 avril 2019

Il est des grands évènements préparés et d’autres plus improvisés.

En ce début de printemps, nous n’avons pas prévus de lancer un grand appel mais les initiatives s’enchaînent sur 4 journées alors on vous le présente sous forme d’un grand week-end :

- Vendredi 12 avril : Bal de soutiens aux 5
- Samedi 13 avril : Chantier collectif des 4 saisons : C’est le printemps : Range ta ZAD
- Dimanche 14 avril : Journée Portes grandes ouvertes !
- Lundi 15 avril - 10h - Rassemblement devant la CCEG - Pour la prise en compte de l’habitat écologique, alternatif et collectif sur la zad et ailleurs. Pour un bocage préservé et habité

Pas de grandes organisations logistiques (cantines seulement le vendredi soir et le dimanche midi) mais il ya des places d’hébergements possibles en sleeping et chez des habitant.e.s des bourgs alentours. Contactez-nous à zad@riseup.net en indiquant [WEavril] dans l’objet pour réserver une place.

  • vendredi 12 avril

    ZAD

    Rappel des différents évenements du week end rallongé...

    Portes Grandes Ouvertes sur la ZAD : le programme vient d’être mis à jour voir ICI

    communiqué pour l’appel à rassemblement du 15 avril : S’abriter par temps de PLUi – Lundi 15 avril 10h

    Tous les rendez-vous : Du 12 au 15 avril : De multiples occasions de venir

  • AntiRep

    Loi "anticasseurs" : À l’initiative de la Ligue de Droits de l’Homme (LDH), plus de 50 organisations appellent à descendre massivement dans la rue samedi 13 avril, à Paris et partout en France, pour exiger l’abrogation de la loi scélérate du pouvoir macronien visant à supprimer la liberté de manifester. Texte de l’appel et excellente vidéo de la LDH ((2 minutes) à partager largement.

    https://blogs.mediapart.fr/jean-pierre-anselme/blog/120419/dans-la-rue-samedi-pour-la-liberte-de-manifester

    [...] L’Assemblée a d’abord voté le droit aux préfets d’interdire à un individu de manifester pendant un mois, s’ils trouvent qu’il existe des « raisons sérieuses de penser (…) que son comportement constitue une menace d’une particulière gravité pour l’ordre public. » L’interdiction a donc un caractère préventif, car elle intervient avant la commission d’une infraction. Braver l’interdiction de la police serait puni de six mois d’emprisonnement et 7.500 euros d’amende.

    Les individus interdits de manifestation pourront être obligés de pointer aux commissariats de police et inscrits au Fichier des personnes recherchées (FPR). L’individu visé n’a le droit que de faire appel de la décision du préfet devant la justice administrative. Cette dernière devient une sorte de chambre d’enregistrement des arrêtés de la police, foulant aux pieds la séparation des pouvoirs.

    Fouilles systématiques à l’entrée des cortèges de manifestants, généralisation des interdictions à manifester, risque d’un an de prison et de 15 000 euros d’amendes pour dissimulation de visage. Fusées d’artifice et matériel considéré comme un port d’arme passible de 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende, création d’un fichier national des personnes interdites de manifestations…[...]

  • lundi 8 avril

    Landivisiau

    ...Les prochains rendez-vous !

    - dimanche 7 avril à 12h : pique-nique résistant Spécial grand jour. RDV au rond-point du Drennec à Landivisiau. Tenue du dimanche conseillée ! 🎩👒
    - lundi 8 avril à 9h15 : rassemblement de soutien aux personnes convoquées devant la gendarmerie de Plourin-les-Morlaix. RDV à l’aire de covoiturage de Landivisiau à 8h45.
    - mardi 9 avril à 14h45 : rassemblement de soutien aux personnes convoquées devant la gendarmerie de Plourin les Morlaix. RDV à l’aire de covoiturage de Landivisiau à 14h15.

    - vendredi 19 avril : rassemblons-nous en Ile-de-France pour une grande action de désobéissance civile non-violente. Ensemble, bloquons la République des pollueurs ! À l’initiative de ANV-COP21, Greenpeace France et les Amis de la Terre France. Inscriptions ici.

    RAPPEL : 2 formations à l’action non-violente sont prévues en avril :
    - dimanche 14 avril à Plougasnou Horaires : 9h30 - 17h30 / Prévoir un repas / Participation libre / Inscription : xrmorlaix@protonmail.com
    - samedi 20 et dimanche 21 avril à Lampaul Guimillau (25 stagiaires max) L’hébergement est prévu pour le samedi soir. Une participation de 15 € min est demandée pour les frais de nourriture (petit déj, repas, goûter et dîner) pour tout le week-end. Cette participation vous inscrit directement à la formation. Pour payer, c’est ici 👉 Pot commun ANV. Pour plus d’info 📮 smackoko@hotmail.com.

    A bientôt ! ✊

    Landivisiau doit dire non à la centrale Association loi 1901 à direction collégiale

    Pour l’abandon du projet de Centrale à gaz en Bretagne signez la pétition sur change.org ! Pour nous soutenir, adhérez à l’association Landivisiau Doit Dire Non à La Centrale. FB @LDDNLC // Twitter @LDDNALC // IG @LDDNLC

  • Punchline du jour

    "Si les personnes qui se livrent, lors d’une manifestation, à des dégradations sur la voie publique et/ou dans des locaux publics ou privés, encourent d’ores et déjà des peines d’amende et/ou d’emprisonnement ainsi que diverses peines complémentaires, il est concevable de compléter cet arsenal répressif par une suspension de leurs droits au RSA.

    Il faut priver du revenu de solidarité active (RSA), prévu à l’article L. 262-1 du code de l’action sociale et des familles, des « casseurs » qui en sont bénéficiaires, et ce, en raison de leur participation (armée ou non) à un attroupement, de leur participation armée à une manifestation ou réunion publique autorisée ou de la provocation directe à un attroupement armé. Il n’est pas tolérable que des citoyens français, bénéficiant de prestations sociales, puissent dégrader des biens publics ou privés et s’en prendre aux forces de l’ordre dans l’intention de porter atteinte à leur intégrité physique. La suppression du RSA pour les personnes reconnues coupables de tels faits permet de leur infliger une sanction lourde, aussi bien matérielle que morale, pouvant les empêcher de recommencer. Cela pourra avoir un effet dissuasif sur certaines personnes, plus tempérées dans leur attitude, leur évitant ainsi de prendre part aux débordements."

    http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/dossiers/suspension_rsa_exactions_manifestations

  • Bure

    Jumelage de Bure et Wittelsheim : Cigeo et Stocamine, mêmes mensonges, mêmes combats !

    De Wittelsheim à Bure, il n’y a qu’un...continuum dans le mensonge !

    Il n’y a pas qu’un pas puisque plus de 200 klilomètres les séparent mais ils sont bien plus proches qu’à première vue ! Le collectif Destocamine n’était pas venu les mains vides jeudi dernier : nous en avons profité pour jumeler nos deux villages, Bure et Wittelsheim, liés par deux sites, Cigeo en projet pour l’un, Stocamine pour l’autre !

    Quel est le point commun entre un projet d’enfouissement des déchets nucléaires et un centre de stockage profond de déchets industriels dangereux ? Dans les deux cas, les autorités séduisent, mentent et méprisent la population locale. Dans les deux cas, elles prennent le grand est pour une poubelle en enfouissant des déchets au nom des générations futures... en condamnant leurs sous sols ! La promesse de la réversibilité de Stocamine a été enfouie avec les déchets chimiques et rompue en 2002 lors d’un accident qui a condamné le site. Depuis presque 20 ans, habitant-es, associations et élu-es bataillent pour extraire ces déchets qui menacent de contaminer définitivement leur territoire.

    A Bure nous rappellerons toujours l’exemple de Stocamine comme ce qu’il ne faut plus faire, et à Wittelsheim nos camarades présentent Cigeo à la lumière de ce qu’ils ont vécu : il ne doit pas voir le jour !