Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Agenda > Mercredi 25 avril - 17ème jour d’occupation militaire

Mercredi 25 avril - 17ème jour d’occupation militaire

mercredi 25 avril 2018

L’opération policière est censée être terminée depuis jeudi 12 avril 2018, 22h, mais les flics ont affirmé qu’ils ne quitteraient pas la zone sans avoir déblayé toutes les maisons détruites, "libérés" les routes et qu’ils empêcheront toute réoccupation. Le général en chef des opérations annonce que lui et ses vilains vont rester des mois pour "sécuriser la zone pour que les projets validés par la préfecture puissent voir le jour". Edouard Phillipe, le 1er sinistre, parle lui de « de mettre un terme à l’occupation illégale ». La préfète rencontre aujourd’hui ses chefs. Plus d’infos à venir !

On reste en ALERTE EXPULSIONS ! On vous appelle toujours à venir nous soutenir sur place, si vous le pouvez, ou à agir depuis chez vous !

---------------------------------------------------------------

VENIR SUR PLACE

Pour rejoindre la zad : Toutes les infos pour rejoindre la zad sont compilées ICI. -

Une fois sur place : Carte de résistance aux expulsions avec toutes les infos pratiques essentielles (cantines, sleepings et campings, espaces medic)

Carte plus précise pour crapahuter sur les chemins et dans les champs.

Quelques recommandations : à prendre en considération si vous souhaitez venir sur place (repris de l’appel à venir défendre la ZAD de 2016)

Avant de venir, renseignez-vous au maximum afin de comprendre la situation, et à votre arrivée adressez-vous à l’un des espaces d’accueil, prenez le temps de discuter avec les personnes sur place.

Pour accéder à la zone, voir ici. Prenez aussi le temps de lire les informations mises en ligne par l’équipe légale.


AGIR D’AILLEURS

Appel à dons : il est mis à jour quotidiennement

S’entraider face aux expulsions : Etre solidaire de la situation du moment peut passer par le fait de proposer des services concrets en soutien à celles et ceux qui sont sur la zone, comme par exemple offrir un petit coin tranquille chez soi pour que des gens puissent se reposer temporairement, ou permettre de stocker des affaires personnelle etc. [CLIQUER ICI->5505]

Rassemblements à venir : Liste mise à jour quotidiennement à lire sur cette page. Ca bouge partout. Et pour vous inspirer par les actions décentralisées des soutiens faites donc un tour sur cette page

Communiqués de soutien : on compile tous ceux reçus ces derniers jours suite à la deuxième tentative de destruction de la Zad. Merci à tout.e.s pour le soutien, merci aux personnes qui ont relayé ces appels

Messages de soutien : On rassemble ici et ici (vu que la première page était pleine) tous ceux qui nous parviennent. Merci à toutes et tous. On essait de diffuser une partie de ces messages sur Radio Klaxon pour qu’ils parviennent aux oreilles des personnes présentes sur zone. Ça participe à nos victoires !

Carte des actions et rassemblements de soutien : on essaie de mettre tout ce qui s’est fait depuis le début de l’opération policière (en cours de mise à jour le 21 avril 2018) :

See full screen

Nous prévenir, nous informer : Appelez le numéro d’urgence pour nous signaler des informations, si possible par sms : 06 43 92 07 01 (pour contact presse uniquement : 06 95 06 81 49). Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Avant de faire tourner une info, merci de contacter par mail ou téléphone la ZAD pour vérification. Des infotraflics vont être faits régulièrement dans les heures/jour à venir.


S’INFORMER :

S’inscrire à notre liste mail : Pour vous inscrire/désinscrire à notre mail liste pour les nouvelles, communiqués, alertes, etc. Le flash infos est maintenant disponible en flux RSS.

Ecoutez Radio klaxon en ligne : Si klaxon est saturé des camarades ont mis en place des relais stream, notamment sur https://streaming.parleur.net/ et sur indymedia grenoble

  • mercredi 25 avril

    18h36min

    Un ensemble de personnalités, chercheur·ses, expert·es, praticien·nes ou observateur·trices du monde agricole et rural, s’adressent au gouvernement français et au mouvement qui défend la zad pour un arrêt des expulsions et un accompagnement du "projet d’avenir" coopératif. Voir ici leur communication envoyée mardi 24 avril au Premier ministre et au mouvement, et la liste des signataires.

  • 18h25min

    Les camarades de Roybon lancent un appel à les rejoindre, notamment pour faire face aux fachos, qui ont mené une attaque la semaine dernière sur une personne dormant dans son camion à proximité de la "Barricade nord". Leur appel ici.

  • 18h13min

    Dimanche, suite à une marche organisée de Clavière à Briançon pour permettre le passage de la frontière a une trentaine d’exilé-es, trois personnes ont été mises en détention préventive. Voir ici "Trois potes en prison". Courage à vous et à bas toutes les frontières !

  • 18h08min

    Une "lettre à nos voisin.e.s" a été écrite par des habitant.e.s de la zad : "Nous habitons la zad et sommes conscient.e.s des tensions et incompréhensions qu’ont pu faire naître les événements des dernières semaines dans notre voisinage ..." La suite à lire ici.

  • 17h28min

    [MAIS OU SONT LES KEUFS]

    On nous signale que "Les pontes des vilains sont logés au Golden Tulip Hotel de Pornic" N’hésitez pas à vérifier avec bruits.

  • 17h14min

    SOLIDARITE INTERLUTTE : Les postiers et postières en luttes de Rennes nous rejoignent jeudi et vendredi histoire de prendre l’air alors qu’ils et elles entament leur 109e jour de grève. A cette occasion un bureau de poste temporaire sera mis en place. Préparer vos stylos et venez envoyer vos plus belles lettres de soutiens aux personnes emprisonnées, aux autres luttes, aux personnes de votre famille qui ne sont pas encore convaincu, à la préfecture etc...

    Pour lire leur communiqué c’est ici

  • 15h37min

    L’association "Des abeilles pour l’Ouest" crée par des habitant-es de la zad a contribué au dossier des fiches projet remis à la prefecture. Pour consolider les activités du groupe et participer à la stratégie administrative de défense de la zad, nous cherchons des ruches et ruchettes afin de mettre en place un rucher-école sur le territoire. Même en mauvaise état, nous nous ferons un plaisir de les rénover pour consolider les projets en lien avec l’apiculture sur la zad.

    Pour plus d’informations : abeillesouest@riseup.net

  • 12h30min

    Dans la série, coups de fils qui font plaisir : Appel d’une habitante de Notre Dame des Landes ce matin sur le téléphone de la zad : "Oui, bonjour, j’ai un message à faire passer, j’en ai marre", qu’elle dit. Je crains le pire car, malgré nos efforts pour casser les clichés et créer du lien avec nos voisin.e.s, notre présence ne fait pas l’unanimité dans les bourgs alentours. La dame enchaîne : "Il y a un barrage de flics dans le bourg de la Paquelais, je dois aller chercher mes enfants à l’école et je ne peux pas. j’en ai marre de cette présence policière. Et ce n’est pas vos barricades qui m’emmerdent, ce sont les flics qui bloquent les routes. Faîtes-bien passer le message hein", répète-t-elle avant de raccrocher. Voilà qui est fait ! Merci pour le coup de fil.

  • 09h31min

    Un récit de la journée du dimanchequi suivait les expulsions

  • 09h17min

    Dévaster en feignant de protéger. La vidéo des naturalistes en lutte qui montre les dégâts causés par l’opération policière sur le bocage

  • 09h00min

    Ce matin vers 8h, deux blindés et un gros tas de fourgons remplis de bleusaille est arrivé par les ardillères et a descendu la D281. Il a déblayé les barricades présentes sur la route, notamment au niveau des 100 noms. Un des blindés est au niveau de Lama. Le PSIG est également présent. D’après un gradé, les flics ne feront que du déblayage aujourd’hui et pas d’intervention si les cailloux ne volent pas vers eux. Parole de keuf !

    La D42 est bloquée par les flics au niveau de l’épine et on dénombre une dizaine de fourgons derrière le barrage. Les vilains demandent aux gens de faire demi tour.

    On nous signalait vers 7 heures du matin des flics positionnés au niveau du lieu-dit la gazette.