Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Nouvelles du front > Flash Infos > Infos du 13 novembre au 18 novembre

Infos du 13 novembre au 18 novembre

mardi 13 novembre 2018


VENIR SUR PLACE

Il est possible de venir n’importe quand, y compris en dehors des grands rassemblements. Assurez vous cependant d’être le plus autonome possible (couchage, nourriture notamment). Prenez le temps de demander où sont les lieux d’accueil et cherchez un Zadnews (notre journal hebdomadaire) pour découvrir les différents chantiers, discussions, etc.

Pour rejoindre la zad : Toutes les infos pour rejoindre la zad sont compilées ICI. -

Une fois sur place :

Carte plus précise mise à jour en mai pour crapahuter sur les chemins et dans les champs.

Pour accéder à la zone, voir ici. Prenez aussi le temps de lire les informations mises en ligne par l’équipe légale.


NOUS PREVENIR, NOUS INFORMER :

Appelez le numéro d’urgence pour nous signaler des informations, si possible par sms : 06 43 92 07 01 (pour contact presse uniquement : 06 95 06 81 49). Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Avant de faire tourner une info, merci de contacter par mail ou téléphone la ZAD pour vérification.


S’INFORMER :

S’inscrire à notre liste mail : Pour vous inscrire/désinscrire à notre mail liste pour les nouvelles, communiqués, alertes, etc. Le flash infos est maintenant disponible en flux RSS.

Ecoutez Radio klaxon en ligne : Radio Klaxon c’est fini pour l’instant, rubrique Necro

  • dimanche 18 novembre

    Bure

    Des nouvelles encore une fois vraiment tres rassurante de Bure et de la situation repressive. On vous soutient les potes !!!

    A Bure, nous dénonçons le scandale qui consiste à donner 3 mois ferme pour un outrage créé par un contexte de tension !

  • jeudi 15 novembre

    14h45min

    DDTM toujours...

    Etant donné le manque d’avancement, l’occupation de la DDTM continue. quelques personnes sont montées dans les étages pour interpeler les employés de la DDTM et échanger avec elleux, sur ce que serait un vrai diagnostic foncier et leur demander de participer.

  • 13h41min

    Occupation de la DDTM en cours.

    Ce matin à 10h, la delegation avait rdv avec des representants de l etats et de la DDTM, il n y a aucune avancée dans les discussion hormis les memes soit-disant promesses des mois passées.
    Mais une tres bonne ambiance sur le parvis ou environ 200 personnes sont venues, une petite AG a eu lieu à l’interieur pour voir ce qui se passait pou rla suite.

    on est encore là, venez nous rejoindre !!!!

    10 bd gaston Serpette à Nantes, pas loin du parc de procé.

    communiqué de presse ici

  • 13h41min

    Occupation de la DDTM en cours.

    Ce matin à 10h, la delegation avait rdv avec des representants de l etats et de la DDTM, il n y a aucune avancée dans les discussion hormis les memes soit-disant promesses des mois passées.
    Mais une tres bonne ambiance sur le parvis ou environ 200 personnes sont venues, une petite AG a eu lieu à l’interieur pour voir ce qui se passait pou rla suite.

    on est encore là, venez nous rejoindre !!!!

    10 bd gaston Serpette à Nantes, pas loin du parc de procé.

    communiqué de presse ici

  • mercredi 14 novembre

    Roybon

    Bonjour,

    Il y a une semaine se tenait l’audience devant le Conseil d’État durant laquelle Le rapporteur public a conclu au rejet du dernier recours de Pierre & Vacances à propos du projet de Center Parcs à Roybon. L’autorisation préfectorale « loi sur l’eau » avait été annulée en première instance à Grenoble puis en appel à Lyon.

    En attendant le jugement que devrait donner les magistrats d’ici quelques jours, vous trouverez, à la page 13, l’article « L’opposition au projet de Center Parcs, Pierre & Vacances et le lobby du tourisme » publié dans le numéro 283 du mois d’octobre de la revue Courant Alternatif.

    http://oclibertaire.lautre.net/IMG/pdf/ca_283_octobre_2018-2.pdf

    Dans un prochain numéro de cette même revue je vous invite à retrouver un article sur le tourisme qui s’en prendra non seulement aux excès du tourisme de masse mais également à ses alternatives qu’elles soient collaboratives ou autres.

  • mardi 13 novembre

    Bure

    Récolte de fonds et lecture antirep

    1. Campagne Bure : Soutenir une oeuvre de "malfaisance" ;-)

    Oyé, oyé !

    Appel à solidarité !

    Tandis que les malfaitrices et malfaiteurs dansent et luttent contre le nucléaire, sa répression et son monde, leurs avocats et avocates bûchent et s’apprêtent à quelques joutes dans les palais de la capitale contre élucubrations et entraves de l’ennemi, certes, en faisant montre de charitable et solidaire militance, néanmoins pour quelques écus d’une monnaie sonnante et trébuchante...

    Il nous faut donc remplir notre bourse d’oeuvre de malfaisance :

    https://www.helloasso.com/associations/cacendr/collectes/nouvel-appel-a-don

    A vot’ bon coeur et grand merci !

    Et n’oubliez point de colporter cette (re)quête par monts et par vaux !

    2. Bure, laboratoire de la répression : https://www.revue-ballast.fr/bure-laboratoire-de-la-repression/?fbclid=IwAR2nyw8_au1bF_jpWAWvKekjuWiNqPczK9F9F4j0eG3clAAzNegNp022KDw

    3. Communiqué - Contrôle judiciaire contre les opposant.e.s au projet Cigéo à Bure

    Nous transférons ici ce communiqué de positionnement de la coordination des associations opposantes à CIGEO et du Réseau Sortir du Nucléaire au sujet des contrôles judiciaires frappant les mis en examen de l’instruction pour "association de malfaiteurs".

    Après la vingtaine de "Bals des Malfaiteurs" qui se tiendront partout en France, et y compris en Allemagne, l’audience devant la Cour de Cassation se déroulera le 14 novembre à 9h45. Une prise de parole se tiendra à 10h30, en présence de mis.e.s en examen, de membres d’associations locales et du Réseau Sortir du Nucléaire.

    Communiqué de presse commun du Réseau "Sortir du nucléaire et de la Coordination Stop Cigéo - 9 novembre 2018 Contrôles judiciaires contre les opposant.e.s au projet Cigéo à Bure : la Coordination Stop Cigéo et le Réseau "Sortir du nucléaire" dénoncent une atteinte grave aux libertés fondamentales

    *Le 14 novembre 2018, la Cour de Cassation examinera le recours formulé par cinq opposant.e.s au projet Cigéo contre leur scandaleux placement sous contrôle judiciaire. Celui-ci fait suite à une mise en examen pour "association de malfaiteurs" en juin 2018.*

    * Nous dénonçons ici un dispositif contraire aux libertés fondamentales, qui vise à paralyser tout un mouvement de lutte, celui d’opposition à un mégalomaniaque projet de l’industrie nucléaire, dont les travaux menacent de commencer à tout moment.*

    Le 20 juin 2018, une vague de répression inédite en 25 ans s’est abattue sur le mouvement d’opposition au projet Cigéo d’enfouissement de déchets radioactifs à Bure <http://www.sortirdunucleaire.org/In...> . Ce jour-là, au motif d’une information judiciaire ouverte en juillet 2017 par le juge d’instruction de Bar-le-Duc Kevin le Fur, pour "association de malfaiteurs", quatorze lieux ont été perquisitionnés, des dizaines d’ordinateurs et téléphones saisis, et neuf personnes ont été brutalement arrêtées. Elles ont subi entre 48 et 60 heures de garde à vue. Début septembre et octobre, deux autres personnes ont été arrêtées dans des conditions tout aussi brutales. La diversité des personnes concernées reflète celle de la lutte contre Cigéo : opposante depuis plus de 20 ans à la poubelle nucléaire, personnes récemment installées à Bure et dans les environs, militant.e.s associatif.ve.s, et même un des avocats du mouvement.

    *Au total, parmi elles, 7 personnes ont été mise en examen pour "association de malfaiteurs" et placées sous contrôle judiciaire. Pendant plusieurs années que durera l’enquête d’instruction, elles n’auront plus le droit "d’entrer en relation" entre elles et avec les trois autres personnes mises en cause :* plus le droit de se parler, de se voir, de se toucher, de se trouver dans la même pièce ou sur le même trottoir. Elles sont interdites de Bure, Mandres, parfois de plusieurs villages ou même de l’ensemble de la Meuse et/ou de la Haute-Marne ; et dans certains cas de sortie du territoire national. *Ce sont donc 10 personnes investies dans cette lutte qui voient leur vie sociale impactée et une partie de leurs amitiés interdites.* Passer des soirées ensemble, participer à un événement, ou même se rendre à l’enterrement d’un ami commun : autant de moments auxquels elles doivent renoncer par peur de se croiser.

    *Nos organisations dénoncent une mesure qui, outre ses conséquences délétères sur la vie privée et affective des personnes, constitue une atteinte très grave à la liberté d’association, reconnue comme un droit fondamental dans l’article 20 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.* Une grande partie d’entre elles sont impliquées dans les mêmes structures, qu’il s’agisse de collectifs, associations de fait, ou d’associations de loi 1901. En suivant cette mesure absurde, il leur faut maintenant s’auto-exclure d’échanges et de groupes de travail qui leur tenaient à coeur pour éviter d’entrer en contact.

    *Du fait de ces mesures injustes et perverses, le fonctionnement interne de nos associations et collectifs se voit lourdement entravé. * L’organisation des échanges, tout comme la tenue de réunions, relèvent maintenant du casse-tête. Deux administratrices du Conseil d’Administration du Réseau "Sortir du nucléaire" ne peuvent plus se parler sans prendre le risque de la détention préventive : comment tenir des réunions dans ces conditions ? La même paralysie plane sur les réunions de la Coordination Stop Cigéo, de nombreux autres groupes de travail, juridique notamment, et de toute forme d’organisation collective dans les assemblées de lutte et les réunions des différentes composantes. En interdisant à 10 personnes de se voir, c’est sur l’ensemble du mouvement que pèse cette chape de plomb, cette menace d’être le ou la prochaine à subir le même sort.

    *Nous ne sommes pas dupes : cette répression consternante est directement proportionnelle aux failles du projet.* Cigéo est fragilisé sur le plan technique, sa sûreté ayant été remise en question par l’ASN début 2018 <http://www.sortirdunucleaire.org/L-...> , et infaisable sur le plan économique, au vu du manque crucial de provisions (<http://www.sortirdunucleaire.org/Ci...> ). Alors qu’il n’y a jamais eu autant de raisons légitimes de s’y opposer, ces contrôles judiciaires sont utilisés pour tenter de paralyser la lutte, isoler, discréditer les personnes et provoquer un sentiment d’impuissance. Cette stratégie d’asphyxie et de criminalisation s’apparente à une tentative de l’État de balayer toute opposition aux travaux actuels de l’Andra sur le terrain, celle-ci souhaitant déposer au plus vite la Demande d’Autorisation de Création mi-2019.

    *Lutter contre cette criminalisation c’est directement lutter contre CIGEO. Nous soutenons la démarche des personnes qui contestent ce contrôle judiciaire. Après un refus en appel le 22 août 2018, la Cour de cassation doit se pencher sur leur cas le mercredi 14 novembre. Nous appelons à mettre fin à ces mesures absurdes et liberticides.*

    L’audience aura lieu à 9h45 en présence de mis.e.s en examen et sera suivie d’une prise de parole lors d’un point presse devant la Cour à 10h30.

    *Contact presse :* Angélique Huguin (pour le Réseau "Sortir du nucléaire") - 06 88 27 16 06

    Juliette Geoffroy (pour le CEDRA) - 06 50 69 72 61

    *Chargée de communication :*

    Charlotte Mijeon (Réseau "Sortir du nucléaire") - 06 64 66 01 23

  • Jardin des ronces

    Des nouvelles du jardin des ronces ! Oyé ami-e-s du jardin des ronces

    Malgré un temps plus que maussade les 6 et 7 octobre dernier, la magie du Jardin des Ronces et la richesse du programme ont fait de notre nouveau festival ’Ô s’courges !’ un beau succès. Merci aux plusieurs centaines de personnes qui ont bravées la pluie et le froid !

    Les festivités passées, la vie du jardin reprend tranquillement. Poireaux, navets, radis d’hiver, et autres choux profitent des quelques pluies, encore trop rares. Paillage et engrais verts ont quant à eux pris place pour préparer les zones de culture pour le printemps prochain. Pour nous aider dans nos activités potagères, nous faisons un appel à don : nous recherchons des rejetons de framboisiers pour augmenter la surface de cette culture ! Aussi, pour puiser l’eau du puits, nous sommes à la recherche d’une corde d’au moins 10 mètres de long, et de diamètre d’environ 3 ou 4 cm !

    Nous profitons de cette newsletter pour vous transmettre deux émissions de radio diffusées sur JET FM au sujet du jardin, et de la lutte que nous menons contre le projet urbain des Gohards !

    Lien Emission La quotidienne : Visite du Jardin des Ronces à Nantes Lien Emission La quotidienne : 2 visions du monde celle de la Métropole et celle du collectif

    Le repos potager hivernal sera d’ailleurs pour nous l’occasion de prendre le temps de mieux organiser notre résistance. N’hésitez pas à nous contacter si cela vous intéresse !

    Roncièrement, Le collectif des ronces

  • Des sons de luttes

    Émission #72 Le bras long...


    On retransmet une rencontre qui a eu lieu au Quartier Libre des Lentillères le 22 septembre dernier, avec Matthias Monroy, travaillant à l’Institut en Science politique de l’Université Libre de Berlin.

    Cette rencontre se déroulait dans le cadre d’un infotour autour des questions de coopération policières européennes à l’encontre de la gauche radicale. C’est donc un décryptage des stratégies et agissements policiers contre les activistes que nous écoutons.

    Matthias Monroy trace surtout une cartographie des agissements policiers européens et produit une analyse des coopérations à l’œuvre entre États notamment au travers de la répression post G20 de Hambourg, où la police – malgré un dispositif de 31000 policiers dirigé par un policier à la retraite habitué aux opérations de police jugées à posteriori comme illégale – a été battue sur le terrain.

    Elle tente depuis un an de mettre en œuvre une répression à l’échelle européenne assez inédite, et se sert de sa « défaite » pendant le G20 pour organiser de nouvelles coopérations policières…

    A télécharger ici : https://tvnr.noblogs.org/post/2018/11/11/72-le-bras-long/

    Bonne écoute !

  • Amassada

    Des news de l’Amassada.

    Bonjour à tous !

    Le pique nique de ce samedi fut enthousiasmant, on a décidé de recommencer samedi prochain le 17 novembre. On se retrouve samedi à 11h30 à l’Amassada. Voir le communiqué ci-joint. On fera la réunion hebdomadaire dans la foulée.

    Nous signalons ce vendredi 16 à Millau au lieu Petites perspectives illustrées présentation du livre le pari de L’autonomie, récit de luttes en Espagne dans les années soixante dix.

    A voir la conférence de Fressoz : La transition, piège à cons. (Youtube) Le titre est nul, mais la conférence est très intéressante.

    OpenDocument Text - 18.7 ko