Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Nouvelles du front > Un récit du week-end d’appel d’offres

Un récit du week-end d’appel d’offres

lundi 8 février 2016, par zadist

- Quelques photos sont déjà en ligne, d’autres viendront !

des récits du week-end aussi chez Reporterre et depuis la presqu’ile de Guérande

- Et quelques impressions graphiques...

- une vidéo filmée pendant le weekend https://www.youtube.com/watch?v=ZK8-Zzy5x-M

Un récit du week-end d’appel d’offres

JPEG - 1.8 Mo

Avant même que le week-end ne commence, les 25 lots proposés dans le cadre de « l’appel d’offres de la zad pour un avenir sans aéroport » étaient tous pourvus, plus de 450 personnes ayant postulé en amont pour venir œuvrer à la construction de la zad en cette fin du mois de janvier.

Dès son ouverture samedi matin, le « bourreau d’intérim »

JPEG - 798 ko

installé à la Wardine voit s’allonger une file d’attente de candidat-e-s non inscrit-e-s sur un lot et impatient-e-s de se mettre au travail ! Certain-e-s arrivent armé-e-s de croissants et de taille-haies ou de pelles et de pioches, d’autres de leurs outils de menuiserie ou de matériel électrique, d’autres encore avec leurs seules mains et parfois même sans bottes ni imperméables ! Mais tout le monde trouve chantier à son pied, des lots supplémentaires permettent d’absorber tant bien que mal cet afflux de main d’œuvre surmotivée qui ne craint manifestement pas la pluie tenace du jour.

La D281 se met progressivement à fourmiller de nettoyeurs-euses, débrouissalleurs-euses et pelleteurs-euses acharné-e-s tandis qu’à proximité, le chemin d’accès des 100 Noms se transforme en « boulevard » drainé avec soin (mais cependant encore très boueux !).

JPEG - 1.6 Mo

Grâce à la motivation générale du comité de la Chapelle sur Erdre, d’un groupe d’étudiants parisiens et du collectif des Scotcheuses, la corvée de creusement devient un spectacle insolite où l’on constate que les fossés avancent d’1 mètre toutes les 5 minutes !

JPEG - 580.5 ko

A l’ouest de la zone, plus de 150 personnes dont 14 comités différents (Loire-Sillon, St Herblain-Indre, Rennes, Clisson ...) ont été organisées en « brigades » et, couvertes de boue de la tête au pied, débroussaillent et drainent d’arrache-pied pour ouvrir un nouveau chemin du Tertre à St-Jean-du-Tertre.

JPEG - 427 ko
chemin de Panama

Ambiance beaucoup plus calme mais néanmoins travailleuse aux Rosiers où une joyeuse équipe dégerme des montagnes de pommes de terre produites sur la zad ; ou dans la salle de bain collective de la Wardine où des mains minutieuses posent de la mosaïque jusque tard dans la nuit. Aux Fosses Noires 50 Lorrains et Lyonnais étalent du remblai

PNG - 425.9 ko

et construisent une mezzanine dans l’atelier de transformation. Dans le champ voisin,

JPEG - 1.6 Mo

au Rouge et Noire, des cirés en provenance de St Jean-Le Pellerin s’acharnent à résoudre le casse-tête que constitue le montage des arceaux d’une serre. Et de l’autre côté de la haie, la cabane collective des Vraies Rouges prend de plus en plus forme sous les coups de marteau d’un groupe suisse.

cabane des vraies rouges {JPEG}

Au Domaine libéré un collectif de St-Denis commence une mezzanine et gratte les enduits de la salle de bain collective pour la rénover. Pour elleux ce n’est qu’un début ici : illes reviendront poursuivre le chantier, comme de nombreuses autres personnes présentes ce week-end.

Au Phoenix des électriciens s’activent tandis que le salon est repeint et le jardin débroussaillé. A la Noë Verte l’aménagement de la conserverie avance à grande vitesse, tout comme celui de l’auberge des Q de Plomb au Liminbout où œuvrent une trentaine de personnes.

JPEG - 1.4 Mo
Limimbout

Juste à côté de celle-ci un autre groupe monte la charpente d’une bergerie pour les moutons de Sylvie et Marcel, habitants « historiques » que Vinci considère expulsables à partir de fin mars mais qui pour autant ont pris le parti de continuer à bâtir. Ils ont organisé le chantier de ce week-end avec leurs voisin-e-s occupant-e-s, l’occasion de passer du temps ensemble et d’accueillir 25 personnes pour des repas conviviaux où les Finistériens font le récit des actions de solidarité menées chez eux tandis que Marcel raconte l’actualité de la lutte ici. Quelques centaines de mètres plus loin, COPAIN accueille des Rouennais-es et d’autres motivé-e-s pour aménager la salle de réunion de Bellevue.

JPEG - 642.6 ko
Bellevue

A l’Isolette une belle équipe concasse du remblai à en avoir mal au dos le lendemain. Au Maquis un comité sarthois restaure la cabane pour avoir un point de chute sur la zad en cas d’intervention policière.

JPEG - 55.6 ko

Une quinzaine de Dijonnais et leurs acolytes, pinceaux en main, réalisent une signalétique pour les entrées de la zad : « Bienvenue à la zad » ou « Ici territoire libre – le peuple décide ».

A la Chât-teigne des Bordelais et de nombreux autres nettoient et remettent en état des cabanes pour leur redonner un usage collectif. Près des Planchettes des Basques entretiennent les haies plantées collectivement en 2013. A la Grée le mur d’escalade s’élève. Etc. Etc. Et heureusement que la CGT ZAD, « comité de grève de la zone d’appel d’offres » intervient avec bières et fracas sur les chantiers pour forcer les travailleurs-euses à une pause bien méritée !

JPEG - 1.1 Mo
greve generale CGT ZAD

Ces deux jours donnent une franche avancée à de multiples chantiers de la zad, mais ils sont aussi l’occasion pour de nombreuses personnes de mettre le pied ici pour la première fois, ou de mieux connaître les lieux. Le dimanche matin, alors que les travaux continuent, les Naturalistes en lutte baladent sur le terrain 250 personnes divisées en sept groupes curieux d’en savoir davantage sur la biodiversité de la zone.

Et l’après-midi deux « visites guidées » arpentent chemins boueux et routes encombrées de voitures garées pour passer voir différents lieux de la zad et raconter ce qui se vit, se construit, et s’organise ici.

Le week-end se termine avec une cérémonie de clôture qui célèbre les chantiers menés et instaure des jumelages entre les comités ou groupes venus participer et les lieux de la zad qui les ont accueillis : des bottes, des pierres ou des boulons scellent ces amitiés de lutte. Parce que les liens créés ou renforcés durant ces deux jours ont vocation à durer et que celleux qui ont mis de leur énergie à construire la zad cette fois-ci seront tout aussi prêt-e-s à la défendre si besoin.

····················· · · · · · · · · · ·G·A·L·E·R·I·E· · · ·P·H·O·T·O·S· · · · · · · · · · ················ Domaines libérés :

JPEG - 1.1 Mo
mezzanine

100 noms :

JPEG - 404.2 ko
croissant au 100 noms
JPEG - 580.5 ko
JPEG - 1.6 Mo

Bellevue :

JPEG - 603.3 ko

Limimbout :

JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 1.4 Mo

à la wardine : douches collectives

Moulins :

JPEG - 1.1 Mo
atelier patisserie

Naturalistes :

on the road again :

JPEG - 93 ko
DDE ZAD
JPEG - 48.4 ko
JPEG - 74.3 ko
vous entrez en territoire libre

Portfolio

bébés tritons crétées le carelage de la wardine la chateigne vraies rouges et jardin