Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Espace presse > Communiqués de presse > De Bure à NDDL, solidarité face aux interdictions de territoire.

De Bure à NDDL, solidarité face aux interdictions de territoire.

lundi 27 mars 2017

Ce lundi 27 mars, Florent, militant contre le projet Cigéo à Bure dans la Meuse vient de braver publiquement son interdiction de territoire et de s’en expliquer. (voir articles du jour dans Reporterre et Mediapart)

Alors que le mouvement anti-aéroport a été de plus en plus régulièrement frappé ces dernières années par ce type de répression, voici un communiqué de solidarité à Florent depuis la zad de Notre-Dame-des-Landes,

Communiqué du 27 mars 2017 - De bure à NDDL, solidarité face aux interdictions de territoire.

Depuis la zad de NDDL, nous apportons notre soutien à la désobéissance de Florent, interdit de territoire dans le cadre de sa participation à la lutte contre la poubelle nucléaire de Bure.

Que les juges l’ai souhaité ou non, cette condamnation pourrait avoir pour effet d’intimider tous ceux, de plus en plus nombreux, qui se soulèvent contre le projet de l’ANDRA. Elle peut donc être considérée comme une décision politique, dictée par les intérêts des nucléocrates. Nous appelons à ce que le refus de se soumettre de Florent soit relayée, soutenue, imitée, afin que la peur n’entame pas la résistance.

Au cours des dernières années de lutte autour de NDDL, des camarades ont connu des interdictions géographique de trois type : consécutives à des condamnations, liées à un contrôle judiciaire, ou à des mesures administratives prises en vertu de l’état d’urgence. Nous souhaitons faire part de cette expérience. Afin que personne autour de Bure ne soit pris au dépourvu et isolé par une mesure de ce type qui lui serait imposée, partager l’information au sein de toutes les composantes de la lutte est crucial.

Nous invitons par ailleurs tous les groupes et les personnes engagées contre le projet d’enfouissement de déchêts nucléaires à Bure, y compris depuis NDDL, à soutenir Florent dans la mesure de ses possibilités. Par un communiqué, une lettre, ou concrètement, par tous les gestes de solidarité lui évitant d’être interpellé.

Quel que soit le type de mesures d’interdiction géographique, leur application à des participants à des luttes comme à Bure ou à NDDL, où l’attachement à un territoire est essentiel, en fait des décisions politiques. Constituer les solidarités concrètes permettant de soutenir ceux qui y désobéissent et ceux qui y désobéiront, l’affirmer haut et fort, est notre seule chance de limiter les effets voire de bannir l’usage des interdictions géographiques dans nos luttes.

Liste de communication de la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes.

06.95.06.81.49

zadcontactpresse@riseup.net