Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Camarades de lutte > Anti nucléaire -THT- Bure > Diaporama débat "L’enfouissement est-il la solution ?"

Diaporama débat "L’enfouissement est-il la solution ?"

jeudi 2 mars 2017

L’enfouissement des déchets hautement radioactifs, est-ce la solution ?

L’État français veut l’enfouissement des déchets les plus radioactifs, à 500 mètres sous nos pieds, via le projet CIGEO de Bure, en Meuse.

L’enfouissement existe déjà aux USA : le WIPP (Waste Isolation Pilot Plant). En 1999, à 600 m de profondeur, dans l’État du Nouveau Mexique, les Américains ont commencé à stocker des éléments radioactifs provenant de l’armée, l’accumulation du stockage était prévu pour durer encore 100 ans. Quinze ans plus tard, en 2014, suite à deux incendies, le WIPP est stoppé, 21 personnes du centre sont contaminées, la présence d’éléments radioactifs a été relevée à l’extérieur. Depuis, on ne sait pas s’il redémarrera. Le WIPP était prévu en 1991 pour 1 milliard de dollars. En 2014, il en avait déjà coûté 19. Il faut rajouter 2 milliards pour les réparations et pour l’éventuelle reprise du stockage. Malgré l’exemple de cet échec, que propose la France ? La même chose, en plus important ! Stocker dans le sous-sol de la Meuse, 100 000 m3 de déchets hautement radioactifs, à 500 m sous terre, pour une de 100 000 ans. Ce site a été choisi pour la grande stabilité de son argile, nous dit-on. Mais ce stockage est-il la solution ? Y a-t-il des risques ? Sont-ils justement évalués ? Production d’hydrogène (gaz explosif) de certains déchets, multipliant les risques d’incendies ? Fissures dans l’argile provoquées par le creusement des galeries ? Risques sismiques ? Sans parler de la dangerosité des transports de déchets nucléaires (deux trains par semaine pendant 130 ans). Y a-t-il d’autres solutions ? En cas de fuites, les éléments radioactifs s’arrêteront-ils à la frontière de la Meuse ? Les eaux qui alimentent Paris seront-elles touchées ? Combien cela coûtera-t-il ? Déjà, la somme de 34,5 milliards d’euros (voire 41,2 milliards selon la Cour des comptes) est avancée, mais au final, dans 10 ans ?

Pour en savoir plus sur ces questions : Diaporama débat de Bertrand Thuillier, lundi 3 avril, à Nantes, la Manufacture, 20h30. Cet ingénieur agronome a étudié les projets prévus par l’État. Il présentera un diaporama pédagogique et argumenté, et répondra à vos questions.

Plus d’infos https://www.youtube.com/watch?v=r5BejUXAGhk

Covoiturage local possible. A partir du Pays de Retz : tel : 06 88 92 92 78

Documents joints