Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

Accueil > Textes > Témoignages > Expulsions : témoignages de solidarité > Messages de soutien par milliers, part 3 !

Messages de soutien par milliers, part 3 !

mercredi 18 avril 2018

ICI sont compilés les messages de soutien qui nous parviennent par camions entiers à l’adresse dédiée : soutienzad (@) riseup.net

Ces messages nous donnent de la force, on essaie de mettre cette page régulièrement à jour.

Il y en a tellement qu’on a aussi un Messages de soutien par milliers, part 4 !

Vous pouvez retrouver les messages de soutien par milliers part 1 et part 2.

Vous pouvez aussi retrouver les communiqués de soutien, les actions décentralisées et la liste des rassemblements


Même si ce n’est pas grand chose, c’est le nombre qui donne l’espoir et conforte dans la voie choisie.

Du fin fond de l’Australie, mes pensées et mes mots sont pour vous camarades qui luttez pour nos libertés, pour un avenir plus gai.

Moi aussi j’habite dans La Forêt. Dans une petite fourgonnette aménagée Et un abri fait d’un carré de tissus, de bâches et de quatre piquets.

Je suis travailleur précaire dans un pays riche. Un travailleur agricole parmi des milliers.

Moi aussi j’habite dans La Forêt. J’ai de la chance, Beaucoup de chance et j’en ai conscience.

J’ai de la chance car je suis un français en Australie, qui habite dans La Forêt. Ces jours ci j’ai beaucoup pensé à mes amis qui vivent aussi dans La Forêt, Non pas dans celle-ci mais dans celle du pays d’où je viens, Celle de Notre-Dame des Landes, là où des copains imaginent un autre Demain.

Vivre au milieu des Arbres et des Animaux je l’ai choisi. Comme mes amis, dans La Forêt, j’ai Travaillé, Cultivé, Expérimenté, Chanté et Dansé, Aimé, Respiré, Imaginé, Rêvé, À la Liberté, l’Égalité, la Fraternité, mais pour de Vrai. Quelle belle Idée !

J’ai de la chance car j’habite dans La Forêt et personne ne vient troubler ma tranquillité, Pas de gens d’armes, pas de policiers, pas de chars, pas d’armée.

Les Amis dont je vous parlais n’ont pas cette chance, Une fois de plus sur eux s’est déchaînée la violence, Celle du pouvoir, de la domination, de l’arrogance, De ceux qui se pensent légitimes pour parler au nom du Peuple de France.

De quel droit osent-ils raser les Forêts, détruire les Marais, s’accaparer la Terre ? Tous n’en sommes qu’Occupants, de Passage et non propriétaires.

Si certains veulent Vivre en Harmonie avec Dame Nature qu’on les laisse Faire, C’est bien là un des Droits les plus Élémentaires.

Mes pensées sont pour vous, Habitants des Forêts, Tribus, Loups Solitaires, Peuples de La Terre,

Ils peuvent abattre des Arbres mais jamais ne tuerons les Idées. Gardons Espoir en la Liberté, Un jour, enfin, viendra la Paix.


Merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci,merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci.

Je vous ai découvert il y a peu, et depuis je n’arrête pas de penser à vous, et j’ai le coeur lourd mais si plein de gratitude. Vous êtes merveilleux de courage et de détermination face à tant de violence, d’antipathie, de tentatives de répression et d’oppression. Merci d’exister, et de donner un peu plus de forme à nos rêves, merci de vous battre à la place de ceux qui ne voient pas, qui ne veulent pas voir. Merci pour notre futur à tous, pour l’espoir que vous donnez, merci de proposer des solutions, des luttes, de donner de l’amour et de vos âmes pour une cause qui concerne tout le monde. Je crois très très fort en vous et en ce que vous faites, et je ne suis qu’une parmi tant d’autres. J’espère qu’il se chient dessus en face. Sinon, j’espère que vous leur chiez dessus. Tenez-bon, et à bientôt pour plus de poésie, Je vous aime.


A l’heure ou l’Etat Français expulse à tout va (combien de millions d’euros dépensés pour évacuer, attaquer, détruire nos espaces de vie et de lutte), nous adressons tout notre soutien à tou.te.s celleux qui se battent à travers le monde contre les politiques néo-libérales et mortifères. Que ce soit dans nos facultés ou dans nos squats, à Vintimille ou à Calais, à NDDL ou à Bure, en Palestine ou au Rojava, et partout ailleurs ; nous nous devons toutes et tous de résister face à ces gouvernements qui nous oppressent et qui veulent détruire les liens de solidarité que nous tissons jour après jour.

N’oubliez pas que nous ne sommes pas seul.e.s, nous sommes légions !

La solidarité n’est pas un concept, c’est une pratique...

Les habitant.e.s de l’Ehpad occupé. à Nantes


Si je vous contacte aujourd’hui c’est car je suis inquiète. J’ai passé le week-end avec vous, j’ai découvert à vos côtés un esprit de solidarité et une force de l’amour qui m’ont fait beaucoup de bien. J’ai également découvert des personnes extraordinaire avec le cœur sur la main, avec une tolérance magnifique, une ouverture d’esprit incroyable ...

Si je vous envoie ce mail c’est avant tout car j’ai l’impression que le contexte gouvernemental dans lequel vous êtes et la position de la préfecture vous perdent. Vous avez l’impression que l’on veux vous changer, vous supprimer vos idées, mais surtout, vous pensez que si vous rentrez dans leur jeu, vous perdrez votre identité. Je pense que sur ce point vous vous trompez. Si vous jouez avec les obligations légales, si vous jouez avec ce que la société attend de vous, vous ne perdrez pas votre identité, au contraire vous la renforcerez (je suis dans ce cas depuis 4 ans, je joue avec le système, je suis tranquille mais je n’ai pas oblié qui je suis). Vous prouverez que l’on peux faire autrement même quand la société essaie de vous plier de force. Vous prouverez que vos valeurs sont viables quelque soit la situation. En plus de tout ça, cela ne vous empêche pas de faire ce que vous voulez après. Lors de mon week end avec vous, j’ai remarqué également que vous aviez un esprit positif et l’amour du jeu (n’y en a t-il pas parmi vous qui joue au chat et à la souris ? Aucun de vous ne fait de concours pour savoir qui a le plus de points ? ) Alors pourquoi ne pas continuer à jouer, c’est vous ça à 100%.

De plus, déposer un projet vous permettra de lire entre les lignes du gouvernement. Si le projet individuel et quand même rejeté alors rien ne sert de continuer... Vous savez ce qui va se passer. Si le projet est accepté alors vous avez une chance d’éviter un conflit (même si on sait vous comme moi que rien n’est sur ! ). Si vous faites le choix de déposer un projet, jouer à fond. N’oubliez pas que notre président et par extension notre gouvernement se prennent pour une entreprise privée où l’image prime avant le reste. Alors déposer deux projets (un correspondant au statut agricole et un plus alternatif) et n’oubliez pas de faire copie de vos projets à la presse.


C’est formidable d’avoir fait cet effort d’aller à cette nouvelle réunion avec la préfète.

J’étais soulagée comme beaucoup d’autres surement de ce début de détente grace à vous.

Mais malheureusement ce n’est pas aussi simple et les autorités ne veulent pas comprendre ce que vous faites.

Quand votre Sarah l’explique c’est pourtant parfaitement compréhensible pour tout un chacun,elle est d’ailleurs

formidable,Laurent est vraiment convainquant également.

La rigidité de nos gouvernants est incompréhensible,parfaitement injuste ,qu’est ce qu’ils ont derrière la tete ?

Et la menace persiste.Bonnes discussions ce soir.


////////// Z.A.D //////////

Zouz Adorable et Délurée, Zoé A Des Zenvies de s’Approprier son Destin, des Zaspirations d’Avenir Désirable. Zélée, l’Âme Déterminée, Zoé Arrange son Domaine, Zigzague aux Aromates et Donne un Zeste d’Avoine et de Déchets à Zanzibar, son Âne, et aux Dindons. Zoé, l’Adulte Débutante et Zonarde n’Achète rien, elle Doit Zéro Agio et Dette à Zürich, à l’Andorre, au Delaware. au Zénith, ni Avion ni Dragon ni Zeus, Anges ou Démons. que des Zoizeaux dans l’Azur Désert. bref Zoé s’Auto-Démerde. Zen, Apaisée Des Zygomatiques, Amusée, Déridée, Zoé, Aspirant Doucement le Zéphyr, Absorbe et Dégueule du Zyklon qu’Apportent Des Zouaves Armés jusqu’aux Dents. ils Zobéissent Aux Dieux Zinc, Argent et Diamant. d’un Zgeg Austère et Dur, ces Zombies Abattent et Défoncent la Zone comme Autrefois on Dérouillait le Zoulou Au Dahomey. Zoé, Agressée, se Défend. Zou, Adieu la Douce. Zoé À Donf. Zippo, Allumettes, Dynamite. Zoom, Actualités, Déclarations. Zapping, Anarchie, Danger. Zoé. l’Apocalypse est pour Dimanche. chers Zumains : Allons-nous Dans un Zoo ou dans l’Arche De Zoé ?


D’accord, bah sachez que moi je vous soutiens du mieux que je peux, je partage un max, la ZAD ne dois pas être détruite, et vous avez mon coeur avec moi. Je vous envoie mon espoir depuis la Rochelle. J’espère vraiment que le gouvernement ne fera rien à la ZAD Car ce que vous avez accomplie, est un réel exemple et une belle prise de conscience pour l’avenir.

Moi j’ai deux rêves profonds, sauver Gaya la planète et sauver l’humanité, mettre fin à l’esclavage.

J’espère que vous tenez bon, je crois en vous, j’ai foi en vous tous, soyez fort J’espère bientôt venir vous voir

J’ai signé la pétition pour ne pas qu’on vous expulsent. Gaya n’appartient pas à l’homme, à personne Nous en sommes ses hôtes. Mais vos constructions, ce que vous avez réaliser durant ces années à La ZAD

C’est remarquable et ça vous appartient, donc on n’a pas le droit de vous déloger. Ça nous et je ne le permettrai pas.

Alors vous avez tout mon soutient, du fond du coeur, je vous aime fort et vous encourage

À bientôt


Bouuuuh,ma petite bafouille n’est pas passée apparemment. En ces temps ou la bien pensance a pris le pouvoir dans beaucoup de cerveaux,je crains peut-être avoir été un peu radical dans mes propos,quoique. Mille excuses a l’avance,un petit coté parano surement. Un des maux des temps modernes réintroduit par big brother a des fins que l’on devine aisément. Mais me doutant de quelle manière vous devez vous démener sans cesse,pas bien grave mes amis. Ils vont passer en force partout,et cela a déjà commencer. Je réédite et persiste a croire qu’en dehors de tous les combats de ce début d’années,et tant d’autres depuis belle lurette,il y a surtout beaucoup de souffrance derriere. Maquillée comme sait si bien le faire ce monde néolibéral qui a pris le pouvoir,par de la mièvrerie a tous les étages et un faux bonheur que l’on nous vend a toutes les sauces jusqu’à la nausée. Et cela tout le monde le vit et le constate. En sommeil certes ces gaulois,mais quand ils commencent a se réveiller... Et par pitié,pas que derrière son petit clavier en "likant" avec pouces verts stupides a l’appui ou que sais-je,pour telle ou telle cause aussitôt ingurgitée et oubliée des le surlendemain.

Et ce concret qui vous fait honneur,on vous le doit bien ! Et quelque soit l’issue,j’espère qu’on sera 100.000 a débouler la-bas cet été. En tout cas,j’ai comme dans l’esprit que cela arrivera,et moi j’y serai.

Tout mon respect et mon estime la plus profonde !


Je suis salarié dans une association depuis peut et j’ai appris votre combat à cause des expulsion mais surtout par un ami qui à eux l’opportunité de venir vous aidez en 2012 .


Je voulais simplement vous dire bravo à vous pour le courage et la détermination dans ces moments difficile mais également saluer votre travailles que vous avez effectuer pour constituer votre « petit chez vous »

Un grand respect pour ce que vous faites !

J’espère avoir l’occasion de venir même si c’est juste pour arracher le l’herbe ou planter un clou peut importe .

Bon courage à vous !


Chers amis zadistes L’Etat qui me paie pour formater des étudiants aux exigences de l’ordre marchand est le même Etat qui vous tabasse au nom de l’ordre républicain, faux-nez de l’ordre marchand. C’est aussi ce même Etat qui me taxe pour payer ceux qui vous tabassent. Ce qui m’est pris pour vous tabasser, je vous le retourne sous la forme d’un modeste soutien financier. Certains pensent que l’Etat me paie pour contribuer à l’émancipation par le savoir universitaire. Pourquoi ne pas les prendre au mot et faire venir des Camille à l’université pour parler de l’émancipation ? C’est en tous cas mon projet. Merci de faire suivre à celles et ceux qui seraient intéressés. Je vous embrasse


A l’heure ou l’Etat Français expulse à tout va (combien de millions d’euros dépensés pour évacuer, attaquer, détruire nos espaces de vie et de lutte), nous adressons tout notre soutien à tou.te.s celleux qui se battent à travers le monde contre les politiques néo-libérales et mortifères. Que ce soit dans nos facultés ou dans nos squats, à Vintimille ou à Calais, à NDDL ou à Bure, en Palestine ou au Rojava, et partout ailleurs ; nous nous devons toutes et tous de résister face à ces gouvernements qui nous oppressent et qui veulent détruire les liens de solidarité que nous tissons jour après jour. N’oubliez pas que nous ne sommes pas seul.e.s, nous sommes légions ! La solidarité n’est pas un concept, c’est une pratique... Les habitant.e.s de l’Ehpad occupé.


A l’heure ou l’Etat Français expulse à tout va (combien de millions d’euros dépensés pour évacuer, attaquer, détruire nos espaces de vie et de lutte), nous adressons tout notre soutien à tou.te.s celleux qui se battent à travers le monde contre les politiques néo-libérales et mortifères. Que ce soit dans nos facultés ou dans nos squats, à Vintimille ou à Calais, à NDDL ou à Bure, en Palestine ou au Rojava, et partout ailleurs ; nous nous devons toutes et tous de résister face à ces gouvernements qui nous oppressent et qui veulent détruire les liens de solidarité que nous tissons jour après jour. N’oubliez pas que nous ne sommes pas seul.e.s, nous sommes légions ! La solidarité n’est pas un concept, c’est une pratique... Les habitant.e.s de l’Ehpad occupé.


Kia ora whanau !

From New-Zealand to Notre Dame des Landes, ZAZAD Everywhere ! Long life to the HUMAN magic !

Nothing can stop Zazad from spreading peace, hope and joy all over the world ! Looking forward to seeing your Zazad travelling here and there !


photo d’une pancarte de soutien ZAD à Barcelone ! :)

La solidaritat és la nostra millor arma !!

Les okupas


En pièce jointe un tout petit article sur le Courrier de l’ouest de la manif "convergence des luttes" à Saumur, hier, petite ville bourgeoise et militaire


On est beaucoup à penser à vous qui avez éveillé tellement d’humanité et d’espoir. Accueillis tellement de bonnes énergies différentes, vous avez catalysés des lieux de vie et des espaces de rencontres fabuleux. Vous avez soutenus des personnes paumés chez vous et ailleurs. Merci pour tant d’autres initiatives passées et à venir.

Aujourd’hui encore les babylones essaient de vous éteindre avec des gaz et des blindés.

"Fos épi couraj ba zot. Tchimbé Red pa moli."

Force et courage à vous. Tenez raide ne molissez pas. (Traduction mot à mot)

Signé : des amis de Martinique


Salut les gars / les filles / les enfants de la ZAD NDDL, Juste un petit message pour vous dire que : je suis avec vous par la pensée, je vous admire, je suis heureuse que des gens comme vous existent, vous êtes la fierté de ce nouveau monde qui s’annonce peut-être (un monde plus juste, plus logique, plus équitable), j’espère que votre action portera ses fruits si je n’étais pas seule avec ma fille de 6ans, je vous aurais rejoint (mais j’ai trop peur pour elle) j’espère que de nombreuses personnes finiront par comprendre ce qui se trame là bas et rejoindrons vos rangs.

Bon courage et vive vous !


copie d’un mail à richard ferrand ! :

bonjour

ce mail pour vous dire qu’il n’est désormais plus utile de m’envoyer vos lettres d’information, en effet au regard de la politique brutale que mène votre parti politique, et même ultra violente symboliquement et physiquement à notre dame des landes, je souhaite disparaitre de vos registres de manière à ne contribuer en rien à cette inquiétante dynamique d’"en marche".

Papa d’une petite fille de 3 ans, je souhaite l’éduquer (et j’ai déjà commencé) dans une notion de respect de ce qui l’entoure, planète, environnement, gens de tous univers y compris ceux que l’on peut considérer comme nos "adversaires" du moment.

j’observe que le mouvement "en marche" , n’a aucun respect pour tout cela, encore moins pour ses adversaires qu’elle écrase ni plus ni moins (zadistes, pauvres, classe moyenne,réfugiés), et le plus vite possible sera le mieux.

votre politique me fait peur pour moi mais surtout pour ma fille , pour le sens que vous voulez donner à l’existence...

je suis triste et déçu par vos actions qui tuent l’intelligence, la liberté, et les plaisirs simples de la vie.

Diviser pour mieux régner, encore et encore....et surtout pour empocher le fric ! Le fric....

un papa triste


Je suis loin de vous... et tout autant attéré par tant de violence, de destruction, d’hermétisme à la pensée nouvelle, aux initiatives d’une vraie "démocratie participative" où enfants, femmes, hommes, animaux, Nature au sens très large... vivent en harmonie, pour le "bien commun" et le partage réel, concret, constructif, libératoire... d’un espace agricole.

Je viens sur la pointe de mes bottes, vous faire part de modestes idées pour mobiliser (peut-être) plus encore ceux qui ont à coeur votre réussite, pacifique et bienveillante.

◊ Pourquoi ne lancez-vous pas une "pétition de soutient" internationale/nationale via Sumofus.com et/ou Change.com pour mobiliser celles et ceux qui souhaitent vous apporter leur soutient sans pouvoir l’exprimer à l’heure actuelle ? De plus, si vous recueillez des dizaines de millier de signatures, ne serait-ce pas un moyen supplémentaire pour valoriser votre projet alternatif et le faire savoir ++++ face à l’inflexibilité actuelle des "autorités gouvernementale" ?

◊ Autre piste, celle d’appuis à l’extérieur du territoire, via des structures existantes et partageant les mêmes valeurs que les vôtres (ou pour le moins beaucoup d’entre-elles) et qui ont su "faire valoir" leurs idées avant-gardistes auprès des autorités locales et nationales. Peut-être un moyen de prouver, "donner-à-voir" que vous n’êtes pas les seul.e.s et qu’ailleurs, on sait faire une place, on accueille, on donne une chance à l’expérimentation... et on fini même (cas acadien) par l’encourager, la défendre...

Je vous souhaite le MEILLEUR de tout mon coeur. Bises à toutes et à tous ! Ne lâchez pas !!! Vous avez mille choses encore à nous montrer, à vivre, expérimenter, créer à partager, à construire... au-delà de la "re-construction" elle-même. Vous avez 10 ans d’avance... et certains observateurs comme chez Mediapart, le disent. J’ajouterais qu’un jour, certain.e.s vous remercieront ......

KECK’S Café - Vichy


Hier, jeudi, manif syndicale à Bordeaux. Le dynamique cortège mélangé du collectif de lutte 33 (avec des syndicats de la CNT, de Solidaires, de la CGT, la Coordination des Intermittent-e-s et Précaires, des étudiant-e-s, des secteurs en lutte) a poursuivis la manif jusqu’à la place de la Victoire en affirmant un soutien particulier à la lutte des Ford de Blanquefort et des zadistes de Notre Dame des Landes !

Voici une photo du camion syndical.

La ZAD est vivante !! Force Courage Amour et Révolution !!


Je suis maman de 3 enfants. J’ai toujours beaucoup apprécié votre engagement concrêt pour changer notre système économique et écologique actuel. Je me connecte chaque jour sur votre site et essaye de me tenir au courant de l’avancée de la situation.

Mon petit garçon de 10 ans, Mani, et moi-même sommes très touchés par ce qu’il vous arrive. Mani aimerait beaucoup venir vous aider à reconstruire vos maisons. Je pourrai venir vous apporter des soins en tant qu’infirmière si vous le souhaitez après les vacances de Pâques. En attendant, nous vous envoyons de belles énergies pour tenir et garder confiance.

Bon courage.


On l’emmerde !


Une petite photo en soutien aux zadistes. La pancarte spécialement concoctée pour la manif interpro organisée sur Alençon (61) ce matin.

Fraternelles pensées.

(désolé, la phot ne voulait pas s’aficher...)


Chère ZAD, Je suis passé te voir, te soutenir ce dimanche. Nous étions 6, puis 12. Nous étions à la cabane non-mixte. Nous ne sommes pas parvenu.es à rejoindre le cortège et nous avons vu passer de loin la magnifique charpente en direction du Gourbi que nous venions de quitter. Nous sommes rentré.es éprouvé.es par la violence des tirs qui nous ont réveillé.es dès 7h et n’ont cessé de la journée, les drones qui nous passaient au-dessus de la tête, l’hélicoptère sans cesse. En rentrant, j’ai eu l’élan de te tirer une carte, chère ZAD, une carte du tarot Vision Quest, un très beau tarot qui s’inspire de la sagesse amérindienne. C’est l’arcane du Soleil qui est sorti pour toi. Je me suis senti ému, rassuré s’il était besoin, convaincu surtout que tu vis partout, que tu es l’avenir. Je t’embrasse fort, je t’aime.


On n’est pas la !

On pense tres fort a vous !

On est en Inde, on est dans un cybercafe il fait 40 degres.

Cette chanson pour vous les copains

(on espere qu elle passera sur radio klaxon !)

Amour

Courage


Salut, je vous écris juste pour un petit message de soutien,j’espère que vous me lirez,je trouve votre projet magnifique et si le seul argument est cette occupation illégale au yeux de la loi,envoyez les chier comme vous le faites si bien,c’est juste une excuse pour ne pas montrer la peur d’une nouvelle société libre ! La terre est abandonnée et vous en faites un magnifique projet de société alternative ! Le gouvernement néolibéral actuel n’est évidemment pas pour les moutons noirs de cette société,car vous êtes de ceux qui ont ouvert les yeux mais qui en plus ont agit,vous êtes,au delà de la ZAD ,l’espoir d’une autre forme de société qui rejette le capitalisme,le fascisme et l’hypocrisie de ce monde,soyez forts car c’est les gens comme nous l’avenir de cette société ! J’espère que cette oligarchie libérale reculera devant le véritable peuple ! Tout mon soutien car je n’ai pas les moyens de me déplacer jusqu’à vous,mais de notre côté nous luttons forts à Lille aussi,pleins de gros bisous et ne lâchez rien !


Semons la ZAD partout, que la lutte pousse sur nos chemins et se répande sur nos sentiers !


1000 mercis avec vous dans le coeur ! ON LACHE RIEN !


salut, petite photo prise a galliners, pres de girona en catalogne, la zad est partout ! :)


Ce samedi 21 avril RDV à 14h à la chapelle (36 rue Danielle Casanova), faisons des affiches !

L’opération policière continue sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes !

Dès le début de l’intervention militaire, le lundi 9 avril, les autorités avaient affirmé que les militaires ne quitteraient pas la zone sans avoir déblayé toutes les maisons détruites et "libérés" les routes, et qu’ils empêcheraient toute réoccupation.

Ces 10 derniers jours ont très violents et le gouvernement ne fait que mentir pour justifier cette abération ! 2500 gendarmes mobilisés et des jets de grenades incessants !

En 8 jours, 11 000 grenades ont été lancées, soit 1400 grenades par jour en moyenne. L’opération a déjà coûté au moins 3 200 000 euros (sans compter les dépenses pour le maintien de l’ordre à Nantes, rennes et ailleurs, ni le coût des engins de chantiers, etc.) ! L’escalade de la violence est continue : plus de 200 personnes ont été blessé.e.s rien que du côté des zadistes. Les flics visent maintenant les visages. Le gouvernement n’a pas peur de tuer !! Quant aux militaires hospitalisés, ils le sont à cause des explosions de leurs propres armes (auditions ...).

Ce mercredi 18 avril s’est tenue une réunion appelant à une "reprise de dialogue" avec le gouvernement pour permettre une sortie de crise à la ZAD. Elle a rassemblé la préfète de Loire-Atlantique, le ministre Nicolas Hulot et des organisations nationales, associations et collectifs du mouvement.

Mais lors de cette réunion, le gouvernement a affirmé qu’il resterait sur la même ligne. Rien n’a changé !!!

La ZAD demeure, comme son nom l’indique, une ZONE A DEFENDRE, et reste en ALERTE EXPULSIONS !!

Notre solidarité aux personnes qui résistent à l’évacuation de la zone est à réaffirmer.

Les actions locales sont très importantes !

Venez faire des affiches avec nous !!!

Venez avec votre matos ou pas !! Soyons créatif.ive.s pour recouvrir la ville !

Collectif ZAD 31


Cher.es Camille, mea culpa, fut un temps j’ai été pour le transfert. Habitant Butte ste anne, j’en ai marre d’être survolé et crains le crash. Alors, à NDdl ou ailleurs, loin de chez moi ( c’est mon côté égoïste). Je ne suis jamais allé voir votre bocage mais ai vu qq vidéos, et vos projets, et votre entraide m’ont fait réfléchir. Donc, quand Macron a dit stop, j’ai dit cool, votre très courageux combat a enfin porté ses fruits. Puis "on" vous a donné 90 jours pour monter des projets administrationnellement cohérents. Là, je me dis qu’il y a une différence entre 40 ans pour monter un aéroport et 1/4 d’an pour des projets alternatifs. Cherchez l’erreur. Mais, ce qui me révolte le plus, c’est cette "guerre" qui ne dit pas son nom ; c’est aussi l’incohérence entre la petite phrase de Macron : make our planet great again et le monstrueux gazage que vous et votre environnement subissez. Pourquoi ? Pour le faire, ce p. d’aéroport ? Alors, cher.es Camille, mea culpa, j’ai été con, avant. Maintenant je vous soutiens, à ma manière, mais je vous soutiens quand même. Je voterai peut-être, mais pas pour Macron, cette fois.


Bonjour,je viens d’entendre à la radio "la maison bleue" de Maxime Le Forestier,vous allez dire Beurk !,mais c’est du baume sur les plaies.

C’est de la pure poésie parlant de la douceur d’un monde qui existait en Occident,et qui évoque ce que vous viviez

avant l’apparition des vilains:la douceur (pas que !),l’amitié,la solidarité (pas que non plus) ça m’a rappelé ce que nous avons vécu en 1968.

Bonne jounée,réfléchissez bien ,je vous souhaite de la sagesse et de la poésie !


Salut à vous compañeros, compañeras, compañeroas,

Nous sommes quelques-un et quelques-une a vouloir vous envoyer un saludo de lucha depuis le Chiapas. Nous nous sommes retrouvés cet après midi pour faire cet photo. Nous avons également distribuer ce petit tract joint pour informer celles et ceux présents au Conversatorio “Miradas, escuchas, palabras : ¿prohibido pensar ?” qui se tient pendant 10 jours au Cideci Unitierra de San Cristobal de las casas.

Animo en la lucha !!!

pdf

PDF - 85.3 ko

Vous êtes merveilleux, vous incarnez l’espoir, une société nouvelle. Leur système ne fonctionne pas alors merci pour votre créativité et votre humanité ! Vive vous, je vous aime.


Voici mon témoignage et soutien aux habitant-e-s de la ZAD !!

Je suis passée à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes il y a trois ans, c’était l’été, nous voyagions à vélo avec un ami. Nous avons été accueilli par les habitant-e-s de la ferme des Cent Noms. On nous a décrit la complexité de la ZAD et nous avons tout de suite senti que ce n’était pas un lieu parfait. Comme nulle-part. Je me rappelle m’être sentie comme une étrangère dans un milieu où a priori je partageais beaucoup d’idées. C’était une rencontre très riche en ce sens ! Ce que j’ai retenu de la ZAD et des interaction que j’ai eu là-bas, c’est que c’est un lieu où ses habitant-e-s sont ancré-e-s : iels y vivent, le vivent, l’habitent, co-habitent. Je regrette, qu’en plus d’avoi été des années menacé-e-s d’expulsions, qu’il y ait un recours à la violence. Comme la littérature est un peu mon créneau, j’ai envie pour vous donner courage en vous citant deux livres (même si, et je m’en excuse, les livres n’empêchent pas le gaz lacrymogène de piquer les yeux) qui me font penser à la ZAD, à ce que cet endroit et ces habitant-e-s me renvoient.

Quand on me dit que les habitant-e-s de la ZAD étaient illégaux, cela me fait tiquer, habiter et défendre un lieu menacé par un projet néfaste, c’est illégal certes, mais s’iels n’avaient pas été là, c’est le projet de l’aéroport qui aurait détruit les terres de Notre-Dame-des-Landes. Brecht a écrit une pièce qui s’appelle Le cercle de Craie Caucasien : c’est l’histoire de l’enfant d’un gouverneur qui a été abandonné pendant une guerre civile et recueillie par une jeune femme. À la fin de la pièce, la femme du gouverneur, une dizaine d’années plus tard, veut récupérer son enfant. Un juge demande de tracer un cercle en Craie au sol, d’y placer l’enfant, et la mère biologique comme la mère adoptive (qui a veillé sur l’enfant tout ce temps) sont censées tirer chacune un bras de l’enfant. La mère biologique tire et la mère adoptive ne veut pas lui faire mal, et lâche. Finalement, l’enfant revient à la mère adoptive parce que c’est elle qui s’est occupée de l’enfant, et qui a refusé de lui faire mal. J’ai joué cette pièce, et elle illustre aujourd’hui pour moi ce qui se passe ou plutôt ce qui devrait se passer, entre autres, à la ZAD de Notre-Dame-de-Landes. Je lis que ne pourraient rester que celles et ceux qui déposent un projet agricole individuel. La nouvelle "l’Accordéonniste", dans Joue-moi quelque chose de John Berger, nous donne à suivre Felix, un paysan qui a perdu sa mère, et travaille seul dans sa ferme, il pleure parfois dans la grange. Mais Felix joue aussi de l’accordéon pour les noces, voilà ce que je lis sur la dernière page de la nouvelle : " c’est un vrai tyran la musique. Mais en échange elle offre sa liberté, elle flatte votre corps. Les vieux dansent avec le même bonheur que les jeunes. Le temps s’arrête. Et cette nuit-là, sous les étoiles qui s’arrêtent, nous avons cru quelques instants que nous étions maîtres de nos heures". Je reste persuadée qu’un lieu agricole est mieux s’il est accompagné de projets autres, qu’un espace est mieux dans une émulation collective, qu’un lieu gagne à être occupé par des personnes qui ne veulent qu’être maîtres de leurs heures à l’écoute de notes de musique. Ça peut être l’accordéon ou autre chose, la littérature, le chant, la discussion... Je crois que la ZAD propose des initiatives et des rencontres de ce genre.

Vous avez mes pensées !! Bon courage pour tout !!


Soutien à la Zad, ce mercredi 18 avril sur le front de mer à Saint Nazaire ! On lâche rien !


Un petit mot depuis Besançon, de l’énergie et beaucoup de courage.

On vous aime et on s’organise !


Un petit village en Côte d’ Or. 22h. Juste le bruit de la source généreuse, le cil de la lune posé sur la joue de l’ horizon encore chaud du jour. La cloche de l’ église fait vibrer l’ air. Une chouette répond. Les étoiles se font diadème au front de la nuit. À l’ autre bout de la France, votre fatigue vos blessures, mais les étoiles aussi, le bruissement du vent doux dans les feuilles nées d’ hier malgré les gaz et les coups. Le printemps est avec vous-nous. Courage. Douceur. Force. Bien à vous


Voici un message parmi les autres pour vous manifester tout mon soutien depuis La Rochelle. Ici aussi vous avez du monde qui vous suit et nous avons espoir en un monde beau et respectueux ! La ZAD vivra, La ZAD vaincra. Bravo, Vous êtes formidables. Que la paix et l’amour soit dans le cœur de tous et toutes !

Gros bisous <3



Au millieu des jours sombre de la zad J’ai découvert des rêves des pensées Des personnes déterminées à partager La ou la guerre sonne et les Grenades raisonnent J’ai reappris à profité des plaisirs de la vie Un café, une assiette, un partage collectif Des points de vues et des désirs créatifs C’est sur ça emmerde l’état qui ce crois souverain Que des gens habitent et pense sans lui sur ce terrain Lui qui ne laisse qu’à sont peuple le dieu de l’argent À la zad tu apprends qu’on peut tous faire autrement Alors il amène sur la zad la peur, la ou j’ai entrevue l’amour et le partage Avec des centaine de personnes différentes et de tout âges Qui pensent à un monde auto suffisant, loin du capitalisme et de son argent Un monde de justice et d’égalité un monde où règne la fraternité La zad t’accepte et te pousse à devenir ce que tu es À la zad il y aura toujours un coin pour toi et si il y en a pas construit le tiens Pour qu’assez vite quelqu’un partage ton rêve, ton espoir, ta bataille Montré comme des fainéant aux yeux du monde J’y est pourtant vu des travailleurs à plein temps Garde de nuit, garde de jour et ravitaillement Soins, préparation, discution, reparations Personnes ne vois ce qui ce construis ici, c’est un jolie petit paradis Un monde meilleur, un monde plus tolérant que tu ne vois qu’une fois dedans Tu auras du mal à me croire et je te comprends Si c’est si simple, pourquoi t’es tu évertué à travailler tant d’années,tant d’années donner à notre société Regrette tu en les voyant eux, si heureux quel sentiments d’amertume ressens tu ? Mais les zadistes en sont-ils fautifs pour autant ? Réfléchis un instant et arrêt de me croire Viens par chez nous, Oui viens voir Peut-être ce sont ils installer illégalement Mais la zad est leurs maisons maintenant Ils sont près à donner leurs vie pour celle-ci Pour que tout ce qu’elle a inspiré persiste dans le temps Pour cette convergence des luttes, cette cohabitation pas toujours simple Pour tout ces souvenirs, ces prises de becs Pour tout ces moments de rires et de partages Pour tout ce savoir faire transmis et cette passion collective Pour qu’aujourd’hui ce rêve qui c’est transmis donne ses fruits Au final quand tu y réfléchis c’est rare d’entendre parler de la zad Sauf quand l’état y envois ses chiens pour tout défoncer On aurait voulu ce rouvrir au monde et les laisser circuler Sans pour autant risqué de tout y perdre Route dégagé, c’est des maisons brisé Alors de nouveau nous devons barricader Engrenages infernal que nous regrettons tous Mais comment assuré alors notre paix C’est difficile me direz vous, je vous l’accorde Faut-il envisager une réel frontière ? Il y a déjà eu bien des blessé, dans les deux camps. N’est Il pas grand temps de traité les choses plus pacifiquement.

"Rien de grand ne s’est fait dans le monde sans passion" Hegel

" La bonté en parole amène la confiance. La bonté en pensée amène la profondeur. La bonté en donnant amène l’amour." Lao tzeu


Ce matin mon attention est attirée par la une d’un torchon (Le figaro) au service des armes et du fric. Et là, surprise : il paraît que vous narguez la puissance de l’État (un truc dans ce goût là). Ben merde alors, moi qui pensait que ledit pouvoir essayait de détruire vos vies dans la joie et les nuages de gaz ! On dirait bien que la teneur de l’analyse dépende du côté de la domination duquel on parle. Ce que ces manges-merde semblent sous-estimer, c’est que nous sommes les plus nombreux de ce côté. Vous êtes la preuve de la force qui peut en résulter. Alors haut les coeurs !!

J’espère bien pouvoir venir un de ces 4 pour vous aider à refaire des cabanes partout.


je vous écris aujourd’hui car je ne peux rester seule dans mon coin et passive face à ce qu’il vous arrive.

Vous représentez pour moi l’avenir de notre monde. Ayant des enfants, je voudrais qu’ils grandissent dans un monde libre, où la nature est respectée et où nous vivons en harmonie avec notre belle planète.

Je vais faire court mais voilà ce que je vous propose :

Infographiste de métier, je me propose de créer des designs de t-shirts sur Spread tshirt, je m’occupe de la vente, de la com et je vous reverse la moitié de mes gains (50%) pour la reconstruction de votre petit paradis.

Mais voilà étant fauchée comme les blés (comptes en banque perso bloqués ^^), je me dois de passer par mon entreprise (l’ArtChimiste) et de faire ça de manière officielle.

Je voulais savoir s’il y avait une asso vous représentant, avec un compte en banque où je pourrais virer les gains et qui permettrait à ce que cet argent serve directement à la population de NDDL ?

Si oui, pourriez-vous me donner les infos légales (N° d’enregistrement, adresse, un contact avec qui échanger, et bien sûr un RIB ^^).

Le beau temps est avec vous ! Gardez le moral, on est nombreux derrière vous même si tout le monde ne peut pas se déplacer, on vous suit, on vous lit, la bataille que vous menez représente l’un des nombreux bras de fer qui nous mèneront vers une société plus juste et plus harmonieuse !

Biz biz les zaddistes, gardez la tête haute et ne laissez pas les pourris vous enlever votre fierté !!! Cordialement,

L’équipe de L’ArtChimiste.


Un petit mail de soutien tout droit du Québec ! Un énorme merci pour votre lutte depuis plusieurs années ! Merci de nous montrer qu’il est possible de vivre autrement et de tenir tete au gouvernement !! Ne lâchez surtout pas !! pleins de soutien !!

Maeva du Canada ;)


La terre a déjà trop bu de larmes et de sang.On ne cultive pas de bon légumes là dessus (lol) Le temps du dialogue est venu.Il va falloir harmoniser les concepts( squat signifiant par exemple pour une préfète, occupation illégale d’un lieu, pour vous, votre maison, construite de vos propres mains).On ne change pas la réalité, mais on peut changer le rapport qu’on entretien avec elle.C’est ce que vous savez faire et que vous faites.C’est tout à votre honneur.Je vous souhaite de tout cœur de trouver aujourd’hui les mots pour le dire par cette belle journée ensoleillée.


Solidarity from Switzerland to #ZAD


Intergalactic solidarity from Berlin


From #Belgrade galaxy #NNK in support of #ZAD #ZADResist #ndll


Solidari@s en Lisboa con la #ZAD #NDDL


De Hambacher Forst ( Allemagne )

#Solidarity for La #ZAD from #Hambi. Police presence in #NDDL continues with announcment that repression is to seize but not before roads are cleared & reoccupations prevented - this could mean flare up of violence. #ZADPartout #HambiBleibt #ClimateJustice #FreeHambi2 #StopCoal


Bonjour,

Je suis votre aventure depuis lundi 9 avril, enfin plus assidument. Je ne suis pas d’accord avec tout, mais je déplore la violence policière que vous subissez ainsi que d’autres groupements qui veulent prendre la parole pour dénoncer une situation en France. Désormais il semble que dans notre pays la liberté d’expression (et le mode de vie peut en être une forme d’ailleurs) n’ait plus la même signification que celle qui m’avait été expliquée, et soit mise en danger (on pourrait peut-être faire une dénomination d’ailleurs avec un catalogue des libertés mises en danger).

Ce qui m’interpelle dans votre action c’est ce que cela réveille dans le monde. D’ailleurs au parlement européen hier ils ont parlé de vous, de votre situation au Président Macron. je vous joins le lien me disant que cela vous remontera le moral.

https://www.huffingtonpost.fr/2018/04/17/au-parlement-europeen-emmanuel-macron-recoit-une-corde-dun-depute-belge_a_23413102/

Tenez bon. Bon courage

Katia


Aujourd’hui à France Culture il était question à la Grande Table du dernier livre de F. Cusset au sujet de la violence qui en ce moment s’exerce beaucoup dans notre pays contre les jeunes et les travailleurs afin de les contraindre.

Sur cette radio ils sont pour vous sans trop le crier car ils peuvent être sanctionnés : G.Herner dans les matins et aussi à la grande Table. et etc...

Il faut continuer à résister partout, vous êtes un symbole de la résistance pour tout le pays et les gens pas trop ringards.

Vous, vous êtes dans une zone quasi en guerre, en première ligne, bravo et respect.


Ambassade française à New Delhi, Inde.


Que mille Gourbis éclosent

Salut à vous

à défaut d’être à vos côtés physiquement pour porter des charpentes, crier dans les fumées ou nettoyer le bocage des déchets de grenades, je vous ai envoyé une contribution, mais comme le langage de l’argent est très pauvre et très merdique et n’est en fait même pas un langage, j’ajoute un mail pour vous dire que la ZAD est magnifique, la lutte est magnifique et vous êtes magnifiques

Ce que vous tenez sur ce bout de terre porte tellement loin et concerne tellement de monde... la façon dont l’État vous traite n’en est qu’une preuve dont on se passerait bien, mais les élites aiment l’emphase, sans laquelle leur mauvaise fiction se casse la gueule

Courage à vous, que vos bâtons continuent à absorber les explosions, les destructions, les blessures pour les transformer en légumes et en fêtes

Juliette

Documents joints